Les oranges de Proust

Les oranges de Proust

 

Il est trente-deux occurrences de « orange » et de ses dérivés dans À la recherche du temps perdu

 

À l’époque, le fruit dénote encore un certain luxe.

 

La première apparition concerne un oranger dans le jardin de Combray, renversé par la fille du jardinier.

La couleur est citée pour un châle, une jupe et des raies de couvertures de voyage.

Il y a aussi l’orangerie de Louis XVI ; le fruit qu’un malade trouverait plaisir à manger ; la lune comparée à un quartier d’orange pelé délicatement quoique un peu entamé ; les lentilles d’orange dont le soleil couchant crible les fenêtres d’une maison. Terminez avec le prince d’Orange et sa principauté.

 

Mais c’est sous la forme d’« orangeade » (boisson composée d’oranges pressées, de sucre et d’eau) que l’agrume s’impose le plus — vingt occurrences :

-On en boit chez les Verdurin ; Sidonie en propose à Charlus qui préfère la fraisette ; le baron assure qu’elle aurait donné la colique à tout le monde si « la » Molé avait été invitée ;

-chez Odette, où Swann doit la partager avec Forcheville ; dans son salon, un marquis, un comte, un prince et un duc portent la boisson ;

-chez Mme de Guermantes (un rituel, que le Héros contourne en se faisant servir du jus de cerise cuite, de poire cuite) ; on en prend dans son étroit petit jardin ;

-chez la princesse de Guermantes où Mme de Vaugoubert en réclame au Héros ;

-à la maison de plaisir de Maineville où Morel en réclame une ;

-chez le Héros où il boit une orange pressée avec Albertine 2 ; la sensualité libérée du Héros a soif d’une orangeade ;

-enfin chez la princesse de Guermantes II (ex-Mme Verdurin) où le prince en offre un verre au Héros et où des domestiques insolents en boivent.

 

Boisson mondaine, certes sans alcool, mais chic !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et