D’une Charlotte à l’autre

D’une Charlotte à l’autre

 

Il y a l’impératrice et il y a la princesse… L’une n’est qu’esquissée dans À la recherche du temps perdu, l’autre accumule les unes de nos magazines. La plus âgée aurait aujourd’hui 176 ans, la seconde a à peine soufflé sa première bougie.

 

Chez Proust, personnage hapax, Charlotte est citée dans Le côté de Guermantes. Mme de Villeparisis s’apprête à accueillir le prince de Faffenheim-Munsterburg-Weinigen, premier ministre allemand. La marquise demande à son amant, M. de Norpois si elle doit montrer à son visiteur le petit portrait d’elle qu’elle possède. Il répond que le prince en sera ravi.

 

Il s’agit de Marie, Charlotte, Amélie, Augustine, Victoire, Clémentine, Léopoldine, princesse de Belgique, duchesse de Saxe, princesse de Saxe-Cobourg-Gotha et impératrice du Mexique (1840-1927). Petite-fille de Louis-Philippe, c’est la fille du roi Léopold Ier de Belgique. Cousine de la reine Victoria, elle est l’épouse de Ferdinand-Maximilien d’Autriche, Vice-Roi de Lombardie-Vénétie puis empereur du Mexique.

charlotte-mexique

 

Charlotte Elizabeth Diana, elle, est née le 2 mai 2015 à la maternité de l’hôpital St Mary à Londres. Elle est la fille du prince William, fils aîné du prince Charles d’Angleterre et petit-fils de la reine Elizabeth II, et de son épouse Kate Middleton, duchesse de Cambridge.

 

Pour ne rien vous cacher, cette chronique m’est venue en voyant quelques hebdomadaires pipoles en vente cette semaine dans les kiosques, offrant tous leur « une » à cette juvénile altesse blonde :

charlotte-galacharlotte-point-de-vuecharlotte-paris-match

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Proust aurait-il chroniqué ces récréatives péripéties ? Anachronique, la question ne sera pas posée.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

L’extrait :

*On vint annoncer que le prince de Faffenheim-Munsterburg-Weinigen faisait dire à M. de Norpois qu’il était là.

— Allez le chercher, Monsieur, dit Mme de Villeparisis à l’ancien ambassadeur qui se porta au-devant du premier ministre allemand.

Mais la marquise le rappela :

— Attendez, Monsieur ; faudra-t-il que je lui montre la miniature de l’Impératrice Charlotte ?

— Ah ! je crois qu’il sera ravi, dit l’Ambassadeur d’un ton pénétré et comme s’il enviait ce fortuné ministre de la faveur qui l’attendait. III

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et