Proust dans des mains inattendues

Proust dans des mains inattendues

 

Ce n’est pas pour faire injure aux top-models, mais ce n’est pas à la Recherche que l’on songe à propos de leurs lectures entre deux défilés. Un photographe de mode a voulu contrecarrer cet a priori un tantinet sexiste. Américain, Arthur Elgort a immortalisé Karlie Kloss, classée dans le top 30 des Mannequins des années 2000 par le magazine Vogue Paris un livre de Proust à la main. C’était dans la version US de ce magazine en 2010.

1 Arthur Elgort, Karlie Kloss, Proust Vogue US, 2010

 

J’ai ressorti la photo de mes tiroirs après avoir reçu un courriel de Mireille Naturel. La secrétaire générale de la Société des Amis de Marcel Proust et des Amis de Combray (Sampac) joignait un dessin réalisé par un journaliste suisse, Antoine Duplan.

2 Marsupilami, Fantasion Antoine Duplanjpg

 

Fantasio lisant la Recherche sous l’œil du Marsupilami, il fallait un membre de la Sampac pour dénicher ce document. Nous le devons, dixit miss Naturel, à Robert Bauman, lors de sa visite à l’exposition sur l’animal imaginé par Franquin, au château de Saint-Maurice, dans le Valais (jusqu’au 15 novembre).

 

La diversité des lecteurs et lectrices de Proust est impressionnante.

Houba houba !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

2 comments to “Proust dans des mains inattendues”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Elle n’a pas l’air vrai… Le modèle, sur la photo : on dirait du plastique, sorte de poupée Barbie. Z’êtes sûr de la chair et des os de cette créature ?

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et