Carte : piquet

Piquet

 

Le Piquet, est le jeu de cartes dont la longévité est la plus grande. Codifié en 1631, il est supposé exister depuis l’époque de Charles VI. Avant d’être appelé Piquet, il porte le nom de Cent en relation probablement avec le total de points nécessaire pour gagner une partie. Bien qu’en forte régression aujourd’hui, sa pratique a toujours été soutenue jusqu’au milieu du XXe siècle. Jusque vers le milieu du XIXe siècle, il fait partie avec les Échecs et le Trictrac du trio de jeux considérés alors comme les plus beaux. Un traité de Trictrac paru en 1816 – Nicolas Guiton, Traité complet du jeu de trictrac – fait une comparaison des mérites et des désavantages de ces trois jeux en donnant bien entendu la préférence au Trictrac, objet premier du livre.

Durant le XVIIe siècle, le Piquet – souvent orthographié Picquet –est joué avec un jeu de 36 cartes, et c’est ce jeu qui est décrit dans la comédie-ballet, Les Fâcheux, de Molière, présentée en 1661. Ce n’est que dans les deux dernières décennies du Grand Siècle que le Piquet est joué avec un jeu réduit à 32 cartes après le retrait des six. Pendant un temps les deux jeux coexistent, le nouveau étant alors qualifié de petit Piquet. Celui-ci à partir du début du XVIIIe siècle subsiste seul et c’est toujours le même qui se joue aujourd’hui sous la simple appellation de Piquet. La popularité du jeu est telle que le paquet de 32 cartes est appelé lui-même piquet. Les jeux de 32 cartes commercialisés de nos jours portent encore souvent l’inscription Piquet sur la tranche de leur emballage.

Meissonier, Une partie de piquet

Meissonier, Une partie de piquet

 

Qui y joue ? Cottard.

 

L’extrait :

*Jadis la forme de l’« à peu près » était le « comble ». Mais elle était surannée, personne ne l’employait plus, il n’y avait plus que Cottard pour dire encore parfois, au milieu d’une partie de « piquet » : « Savez-vous quel est le comble de la distraction ? c’est de prendre l’édit de Nantes pour une Anglaise. » IV

 

Demain, le poker.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et