Quels us pour la terminaison « us » ?

Quels us pour la terminaison « us » ?

 

La prononciation Charlus divise… La dernière lettre doit-elle être exprimée — Charluss — ou non — Charlu ?

 

Histoire de comparer, voyons ce que donnent les noms qui ont la même terminaison : abus, autobus, angélus, anus, blocus, bonus, cactus, campus, chorus, cirrus, collapsus, consensus, corpus, cubitus, cumulus, cursus, dessus, détritus, diplodocus, eucalyptus, ficus, fœtus, gibus, gus, hiatus, hibiscus, humérus, humus, infarctus, jus, laïus, lapsus, lotus, négus, obus, opus, papyrus, pardessus, phallus, plexus, prospectus, pus, radius, refus, rébus, résidus, rhésus, rictus, stratus, surplus, syllabus, talus, terminus, tonus, tumulus, typhus, us, utérus…

Sur la soixantaine, la plupart font chanter le s — mais c’est logique pour ceux d’origine latine. En revanche, il est muet dans abus, dessus, détritus, jus, obus, pardessus, pus, refus, résidus, surplus, talus.

 

Sur les noms propres, la plupart font entendre le s : Argus (le Géant), Nimbus (le professeur), Cosinus (le savant), Olibrius (Flavius Anicius, empereur d’Orient pendant trois mois au Ve siècle), Petrus (le pomerol), Stradivarius (le luthier), Vénus (la belle) — mais Jésus (fils de…), non.

 

Je connais une commune presque homophone avec le baron homosexuel : Châlus, en Haute-Vienne. L’ami Olivier de Rincquesen qui y est chez lui m’assure que l’on prononce Chalu, tout comme pour le Chalus du Puy-de-Dôme. Autre nom qui me vient à l’esprit : Toussus-le-Noble, dont le s est aussi muet.

 

Au final, rien de déterminant dans un sens ou l’autre. Cette incertitude me mine. Comment trancher ? Vos contributions sont les bienvenues.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 

 

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

3 comments to “Quels us pour la terminaison « us » ?”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. La quasi-totalité des lecteurs de Proust prononcent l’s de Charlus. Dans la vie civile, c’est en fait la famille concernée qui indique comment on prononce son nom, les règles de phonétique (s’il y en a) ne prévalent pas. Comme en l’occurrence on ne peut poser la question…

  2. Dans un blog dit « Philologie d’Orient et d’Occident » dans une chronique du 10 novembre 2010 intitulée « D’où vient le nom du baron de Charlus », on explique, si j’ai bien compris, que le s de Charlus est nominatif comme dans Charles, c’est à dire qu’il ne se prononce pas.

  3. Au fond, il serait intéressant de connaître l’argumentation de M. Jean-Yves Tadié, quant à sa prononciation sans « s » de Charlus, que j’avais relevée également lors d’une conférence.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et