Porter du coutil

Porter du coutil

 

J’ai oublié de vous dire… Lors de l’édition 2016 de la Journée des Aubépines, j’ai bien cru entendre Jean-Yves Tadié parler du baron de Charlus sans prononcer le s.

 

Quel lien avec le coutil ? Ouvrons des dicos :

Le Larousse : « Tissu d’armure croisée, très serrée, qui se fait généralement en uni ou à rayures de couleurs tissées, parfois aussi à dessin Jacquard, utilisé principalement pour la confection des matelas, des vêtements de travail et de chasse. »

Moins disert le Robert se contente d’un « Toile croisée et serrée, en fil ou coton », mais il précise la prononciation : « [kuti] ». Donc, comme Charlus doit se prononcer Charlu, il faut dire couti.

 

Le plus connu est celui utilisé pour la literie.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Le coutil cité quatre fois dans À la recherche du temps perdu est porté par des personnages : le domestique de l’oncle Adolphe, Charlus à Tansonville, un jeune homme sur un bateau et des femmes sur un yacht.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

Les extraits

*Une ou deux fois par mois, à Paris, on m’envoyait lui faire une visite, comme il finissait de déjeuner, en simple vareuse, servi par son domestique en veste de travail de coutil rayé violet et blanc. I

 

*— Allons, Gilberte, viens ; qu’est-ce que tu fais ? cria d’une voix perçante et autoritaire une dame en blanc que je n’avais pas vue, et à quelque distance de laquelle un monsieur habillé de coutil et que je ne connaissais pas, fixait sur moi des yeux qui lui sortaient de la tête ; I

 

Et l’atelier d’Elstir m’apparut comme le laboratoire d’une sorte de nouvelle création du monde, où, du chaos que sont toutes choses que nous voyons, il avait tiré, en les peignant sur divers rectangles de toile qui étaient posés dans tous les sens, ici une vague de la mer écrasant avec colère sur le sable son écume lilas, là un jeune homme en coutil blanc accoudé sur le pont d’un bateau. II

 

Les toilettes des femmes sur un yacht, c’est la même chose ; ce qui est gracieux, ce sont ces toilettes légères, blanches et unies, en toile, en linon, en pékin, en coutil, qui au soleil et sur le bleu de la mer font un blanc aussi éclatant qu’une voile blanche. II

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

2 comments to “Porter du coutil”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Charlus sans prononcer l' »s » ? Euh, je vais me permettre de citer un terme que la bienséance, d’habitude, proscrit, mais enfin : quand quelqu’un va chez le proctologue, comment prononce-t-il le mot « anus » ???

  2. En cherchant dans Wikipedia un article en anglais sur Charlus , espérant y trouver la prononciation, je constate que la seule langue étrangère qui le mentionne est le finnois!
    Je trouve aussi, an cours de cette recherche (je n’ai pas perdu mon temps),qu’il existe à Paris, rue de Pyrénées, un restaurant nommé « Odette et Charlus Pyrénées ». Y-a-t-il un rapport avec la Recherche?

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et