Proust parle russe

Proust parle russe

 

*« Je finis par comprendre non seulement que le poète incapable de distinguer le beau du laid était Victor Hugo, mais encore que la poésie qui donnait autant de peine à comprendre que du russe ou du chinois était :

Lorsque l’enfant paraît, le cercle de famille

Applaudit à grands cris… » III

 

Les mots russes sont rares dans la Recherche, pas les personnages.

 

Kakochnyk = coiffure traditionnelle de la femme russe

*[Charlus sur Albertine] je crois que sa beauté, qui est réelle et massive, exige plus que de gentils chiffons. La toque convient-elle bien à cette énorme chevelure qu’un kakochnyk ne ferait que mettre en valeur ? Il y a peu de femmes à qui conviennent les robes anciennes qui donnent un air costume et théâtre. V

 

Moujik = paysan

*[Mme de Cambremer] Un tableau ou un roman mondain lui eussent donné la nausée; un moujik de Tolstoï, un paysan de Millet étaient l’extrême limite sociale qu’elle ne permettait pas à l’artiste de dépasser. III

 

Oukase = décision impérative et arbitraire

*Ma mère comptait beaucoup sur la salade d’ananas et de truffes. Mais l’Ambassadeur après avoir exercé un instant sur le mets la pénétration de son regard d’observateur la mangea en restant entouré de discrétion diplomatique et ne nous livra pas sa pensée. Ma mère insista pour qu’il en reprit, ce que fit M. de Norpois, mais en disant seulement au lieu du compliment qu’on espérait : « J’obéis, Madame, puisque je vois que c’est là de votre part un véritable oukase. » II

 

Samovar = bouilloire à deux étages pour le thé

*Enfin, au fond de ce jardin d’hiver, à travers les arborescences d’espèces variées qui de la rue faisaient ressembler la fenêtre éclairée au vitrage de ces serres d’enfants, dessinées ou réelles, le passant, se hissant sur ses pointes, apercevait généralement un homme en redingote, un gardénia ou un œillet à la boutonnière, debout devant une femme assise, tous deux vagues, comme deux intailles dans une topaze, au fond de l’atmosphère du salon, ambrée par le samovar — importation récente alors — de vapeurs qui s’en échappent peut-être encore aujourd’hui, mais qu’à cause de l’habitude personne ne voit plus. II

*Mon admiration pour eux — quand j’allais faire à Mme Swann une de ces tristes visites où, lui ayant de par mon chagrin, retrouvé toute sa mystérieuse poésie de mère de cette Gilberte à qui elle dirait le lendemain : « Ton ami m’a fait une visite »,— venait sans doute de ce que, rose-pâles comme la soie Louis XIV de ses fauteuils, blancs de neige comme sa robe de chambre en crêpe de Chine, ou d’un rouge métallique comme son samovar, ils superposaient à celle du salon une décoration supplémentaire, d’un coloris aussi riche, aussi raffiné, mais vivante et qui ne durerait que quelques jours. II

 

Histoire :

les tsars Alexandre II et Nicolas II, l’impératrice Alexandra-Feodorovna, les grands-ducs Paul et Wladimir, la grande-duchesse Marie Pavlovna, la comtesse de Hohenfelsen, Raspoutine, l’ambassadeur Isvolski, Lénine, les Oetingen.

Créateurs : Léon Bakst, Alexandre Benoist, Alexandre Borodine, Serge de Diaghilev, Fiodor Dostoïevski, Nicolas Gogol, Modeste Moussorgski, Venceslas Nijinski, [Nicolas Rimski-Korsakov] Anton Rubinstein, Igor Stravinski, Léon Tolstoï.

Personnages de Dostoïevski : Aglaé, Aliocha, le Capitaine, Gania, Grouchenka, Katherina Ivanovna, Ivolguine, les Karamazov, Krassotkine, Lebedev, Mitia, Muichkine, Nastasia Philipovna, Rogojine, Segrev, Smerdiakov.

Personnages fictifs :

La grande duchesse Eudoxie, deux russes fréquentant l’hôtel de Jupien, la princesse Sherbatoff.

Autres : accent russe (« où le roulement des r était doucement marmonné au fond de la gorge, comme si c’étaient non des r mais des l »), alliance russe, armée russe, ballets russes, cavaliers russes, chorégraphie russe, couleur russe, danseurs russes, décorations russes, événement russe, lapins russes, 4% Russe, pièce russe, Révolution et révolutionnaire russe… quelque chose de russe !

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et