L’Internationale proustienne (en photos), 91

L’Internationale proustienne (en photos), 91

 

« J’aime le Pays de Combray » vu par…

Thiago Blumenthal, Sao Paulo, Brésil.

« Il y a un tableau au côté de moi avec quelques mots en Yiddish (mots qui expriment des réactions émotives), langue que le narrateur a une étrange familiarité — également avec l’hébreu. Par exemple :

« L’épithète de schlemihl faisait partie de ce dialecte mi-allemand mi-juif dont l’emploi ravissait M. Bloch dans l’intimité, mais qu’il trouvait vulgaire et déplacé devant des étrangers » (À l’ombre des jeunes filles en fleurs) ».

Thiago Blumenthal

 

Comment participer ? Rien de plus simple. L’Office de Tourisme du Pays de Combray a fait imprimer un autocollant grâce auquel chacune et chacun peut proclamer son attachement au pays immortalisé par Marcel Proust et vendu 1 €.

Vous pouvez le recevoir gratuitement en m’envoyant votre adresse postale à patricelouis.pl@gmail.com.

Je vous l’adresserai aussitôt par la poste (précisez si vous voulez plusieurs exemplaires).

En échange, vous en faites un ou des clichés dans un décor qui montre le lieu où vous résidez ou qui vous ressemble (ou les deux).

Adressez alors vos photos à patricelouis.pl@gmail.com et notre communauté proustienne sans frontières sera illustrée de la plus originale des façons.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et