L’admirateur indien de Proust

L’admirateur indien de Proust

 

Mayank Austen Soofi vit à Delhi… Au milieu de mille activités, cet écrivain, photographe et blogueur nourrit une émouvante passion pour Proust (« My Dearest Marcel »). Il en aime l’univers (« The World of Proust is My Motherland ») au point d’être venu à Paris (« Paris, the city of Marcel Proust ») et à Illiers-Combray — son récit est savoureux et guère à l’honneur de la cité beauceronne.

Extraits : « A Day in Combray, France — It was raining lightly when the train reached the station. […] The streets were empty. The highlight of the day was the visit to the Marcel Proust Museum. […] There was no other visitor. I broke the museum rules and secretly took photos of Proust’s bed, the stool by the piano, the stained glass window, the dining table and the view of the garden. […] It was evening when I walked back to the Combray railway station. I met a local townsman who had never heard of Proust ». 5 mars 2014

 

Quant à Venise, où il s’est rendu aussi, il la définit comme « the Marcel Proust’s Dream City ». Cet amour pour l’écrivain se signale aussi par son groupe de lecture baptisé « The Delhi Proustians » dont la première réunion s’est tenue le 18 décembre 2012. Le rendez-vous est programmé chaque dimanche. Les membres du club se retrouvent sur les sofas de l’Indian Coffee House, Connaught Place, à Delhi, où ils lisent pendant une heure À la recherche du temps perdu. (http://www.thedelhiwalla.com/category/delhi-proustians/). Lui-même a fini les sept volumes de Proust en avril 2013 et, juste après, s’est… replongé dedans.

 

Mayank Austen Soofi admire également une écrivaine britannique, ainsi qu’en atteste l’hommage de son deuxième prénom, Jane Austen.

 

Le reste du temps, il multiplie les décorticages de la capitale indienne. Ainsi, il ambitionne de dresser le portrait d’1 % de ses 13 millions d’habitants et ses articles dans The Hindustan Times et dans Mint célèbrent toutes ses facettes.

Des milliers de photos de notre fou de Proust sauce tandoori, accessibles sur Facebook, j’en ai extrait quelques-unes (les légendes sont de lui) :

 took this photo when I was reading Proust for the first tyime... in Hauz Khas Village, Delhi.

I took this photo when I was reading Proust for the first time… in Hauz Khas Village, Delhi.

 

No Marcel, Our Grandmothers Can Never Be Undead Again (saw this portrait of a very young Proust just now... Somewhere in Delhi).

No Marcel, Our Grandmothers Can Never Be Undead Again (saw this portrait of a very young Proust just now… Somewhere in Delhi).

 

Proust the Dandy (saw hime recently... somewhere in Delhi).

Proust the Dandy (saw hime recently… somewhere in Delhi).

 

Deploying Proust Missile To Annihilate The Monday Blues (opened this Air Mail parcel just now... somewhere in Delhi).

Deploying Proust Missile To Annihilate The Monday Blues (opened this Air Mail parcel just now… somewhere in Delhi).

 

The Paris Suitcase.

The Paris Suitcase.

 

The Cabin Baggage of a Poetic Proustian (saw this scene yesterday... somewhere in Delhi).

The Cabin Baggage of a Poetic Proustian (saw this scene yesterday… somewhere in Delhi).

 

Marcel, Leave Me Alone (saw this scene on waking up this morning... somewhere in Delhi).

Marcel, Leave Me Alone (saw this scene on waking up this morning… somewhere in Delhi).

 

L’actualité n’est pas absente.

09 2015 11 20, Paris vu de Delhi, MAS

 

Quant aux portraits de Mayank, ils sont rares sauf quand il prend des poses proustiennes.

MAS and Proust's Grave.

 

 

unnamed

12 MAS et la Recherche

11 MAS, with Proust

 

Ne ratez pas la galerie de cent portraits d’habitants de Delhi reprenant la pose de Marcel Proust.

13 100 Proust à Delhi

http://www.thedelhiwalla.com/2013/12/31/city-portraits-100-delhiwallas-proust-new-year-special/

 

Sacré Mayank ! Demain, vous trouverez ici un cadeau de sa part.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “L’admirateur indien de Proust”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Ce garçon me plaît beaucoup.
    Vive l’Internationale Proustienne !

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et