Détournement de grand’mère aux Aubépines

Détournement de grand’mère aux Aubépines

 

La Journée des Aubépines vaut pour les rencontres que l’on y fait… Et cette année, la palme revient à trois femmes, venues des Hauts-de-France.

Elles sont Calaisiennes. Marie et Anne-Cécile sont les deux plus jeunes. Proustiennes débutantes, elles ont voulu faire plaisir à leur grand’mère, la troisième, Annie.

01 3 de Calais

 

Elle c’est une authentique proustienne qui connaît son sujet sur le bout des doigts. De longue date, elle rêve de venir à Illiers-Combray. Vendredi, ses petites-filles l’ont embarqué en lui annonçant une visite à Gand. En réalité, à peine en voiture, cap au sud-est — un vrai détournement. Elles lui ont expliqué que la destination était modifiée et comme indice, elles lui ont donné un sachet de madeleines. Elle a cru que l’objectif était Commercy. Quand elle a eu entre les mains le programme « Printemps 2016 » de la Société des Amis de Marcel Proust et des Amis de Combray, elle a compris.

Le complot grand-filial avait réussi.

Arrivée à Illiers-Combray, Annie m’a raconté sa passion. Vers 12 ans, un bouquet de roses a joué pour elle le rôle de la madeleine. En terminale, un devoir sur la mémoire affective lui a inspiré une dissertation proustienne sans avoir lu une ligne de la Recherche, le professeur lui révélant qu’elle venait de réinventer Proust.

Du coup, elle l’a lu. « J’ai beaucoup lu dans ma vie » m’a-t-elle confié.

La joie de Marie et d’Anne-Cécile, fières de leur bon coup, faisait plaisir à voir. Et pour combler leur grand’mère, Jean-Yves Tadié lui a dédicacé sa biographie qu’elle avait apportée avec elle.

02 Marie et JYT

 

Pour le reste, Journée des Aubépines classique avec les mêmes étapes (moins Tansonville dont l’accès est rendu difficile pour cause de travaux routiers) : Méréglise, Saint-Eman, Mirougrain. Certains pèlerins m’étaient familiers, d’Hélène Godeaux à Laurence Grenier, de Claude Wittezaele et son épouse à Jean et Doris Cassio, des suisses Pierre et Elena à une étudiante coréenne, en passant par Ariane Charton, Jean-Marc Quaranta et leur petit Célestin — et j’en oublie.

La séance matinale à la Salle des Fêtes

La séance matinale à la Salle des Fêtes

Anne de Lacretelle remet un tableau de Madeleine Lemaire au président de la Sampac

Anne de Lacretelle remet un tableau de Madeleine Lemaire au président de la Sampac

La descente du...

La descente du…

... petit raidillon

… petit raidillon

A Mirougrain (Photos PL)

A Mirougrain (Photos PL)

 

Le soir, Ariane Charton confiait au dernier carré des fidèles qu’elle préparait un livre sur les écrivains et leurs grands-parents.

La boucle était bouclée.

Rendez-vous en 2017.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

4 comments to “Détournement de grand’mère aux Aubépines”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Merci, toi seul a su dénicher les pélerins les plus intéressants, les plus enthousiasmants, merci d’être un « journaliste d’investigation » parmi nous, un journaliste toujours tourné vers les autres, et qui sait raconter leur histoire…

  2. Et dire que j’ai une nouvelle fois loupé cette journée pour un salon où je fis chou blanc… Même les livres de Laurence n’ont trouvé ni preneur ni « preneure » !

  3. Joli reportage, que j’apprécie particulièrement étant sensible aux photos bien cadrées, bien composées. De mon côté, à ma table lors du déjeuner, j’ai retrouvé avec plaisir Anne PENESCO dont le livre « Proust et le violon intérieur » nous montre la prédilection de Marcel pour cet instrument qui vibre à l’unisson avec les palpitations du cœur.
    Décidément ces « Aubépines » sont un bon cru, comme l’Asti servi à l’apéritif, dont Swann avait du laisser un carton après son « Diner à Combray »

  4. Assurément, cette chronique, toujours agréablement illustrée, donne envie de refaire un tour du côté des « Aubépines » – à tout le moins, à Illiers-Combray.

    Merci Patrice pour ce beau partage.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et