À nous (tous), la cathédrale d’Amiens !

À nous (tous), la cathédrale d’Amiens !

 

Et si nous achetions ensemble une cathédrale ? Du moins, sa représentation dessinée par Marcel Proust…

Ce matin, j’ai placé sur ce blogue une chronique sur la collection de Mme Mante-Proust dispersée chez Christie’s à la fin du mois, insistant sur un certain dessin.

Par de mystérieuses ondes, une idée s’est propagée : ne laissons pas des trésors soudain mis au jour passer d’un secret familial à un autre aussi privé.

Dans un courriel, Marcelita Swann m’a écrit alors que je l’interrogeais sur la tristesse que cette vente aux enchères lui inspirait : « The family (Patricia Mante-Proust) could have offered the total collection to the BnF [Bibliothèque Nationale de France]. (Ideally, as a gift, or let her try to raise the funds from people like us.) ».

Eh bien, d’autres « people like us » y pensent aussi. Je ne trouve que maintenant un autre courriel de mon frère cadet, Olivier, envoyé hier soir : un appel à un achat citoyen.

Ça s’appelle du financement participatif et ça me parle puisque c’est ce que je voulais lancer quand j’ai proposé mon projet de statue de Marcel à Illiers-Combray avant que le maire le torpille.

 

Là, ça vient de sa collègue d’Amiens. La dame s’appelle Brigitte Fouré. Elle sollicite ses administrés pour l’acquisition du dessin « dans le cadre d’un financement participatif (crowfunding) ». Les modalités seront communiquées dans les prochains jours. Si la ville d’Amiens acquiert ce dessin, il sera alors exposé à l’Hôtel de ville. L’excellente maire rappelle que le lien de Marcel Proust avec la Cathédrale d’Amiens est très fort puisque il a traduit l’ouvrage de John Ruskin que l’écrivain anglais lui a consacré en 1904, La Bible d’Amiens. Vive Mme Fouré.

 

Je ne suis pas Amiénois mais je souscris — d’abord au projet, puis à sa réalisation, surpassant ma réticence due à une légère déchirure. Le dessin de Proust est estimé par Christie’s entre 10 000 et 15 000 €.

 

J’en suis pour 150 € !

 

À vous de jouer, de miser aussi. Notre communauté de passionnés a son rôle à jouer. Aspirons à nous retrouver un jour à Amiens, co-propriétaires d’une œuvre de notre cher écrivain.

Ne nous y trompons pas. Les enchères risquent de s’envoler.

Nous devons donc bien faire circuler l’appel de Mme Fouré.

Je me propose de centraliser les promesses de dons (dès lundi, je prends contact avec la mairie d’Amiens — là, c’est fermé pour cause de pont festif).

Mobilisons-nous. L’Internationale proustienne peut montrer sa force et sa volonté de s’unir pour sauver un document dans l’intérêt du plus grand nombre.

 

À moi, Proustiennes et Proustiennes ! À nous la cathédrale d’Amiens ! Ensemble, nous réussirons.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

PS : Message à Emmanuel Macron : Monsieur le Ministre, j’ignore si vous êtes proustien, peu ou prou, mais je sais que vous êtes natif d’Amiens. Rejoignez-nous. Votre participation serait un joli symbole pour votre mouvement, « En marche ! ».


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

3 comments to “À nous (tous), la cathédrale d’Amiens !”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. J’en suis pour la somme que j’avais mise de côté pour la feue érection de la statue à Illiers-Combray.

  2. patricelouis says: -#1

    Excellent début !

  3. vous pouvez compter sur mes 50 euros. Je ne sais pas si monsieur Macron est Proustien, en tout cas il sait donner la réplique à Cyril Eldin avec Molière. Espoir !

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et