Proust derrière une grille

Proust derrière une grille

 

Elle a une taille à sa démesure, 20 x 20, et c’est un maître de la cruciverbie qui l’a réalisée, Michel Laclos (1926-2013).

Il était homme de lettres (sans autre diplôme que son Certificat d’études primaires) et de mots (croisés au Figaro). Il avait d’autres titres de gloire dont celui de régent du Collège de ’Pataphysique, chargé de l’éristique militaire et stratégique, et cet autre de directeur de la rédaction de la revue Bizarre pendant quinze ans.

Laclos, qui disait de l’auteur de la Recherche : « c’est un de mes dieux », se devait de frotter son humour à son écriture. Le résultat a été publié sur les rabats de couverture du Grand livre de Proust, dirigé par Charles Dantzig (Les Belles Lettres 1996). Pour l’anecdote, j’ai trouvé le moyen de me procurer à prix d’or un exemplaire… sans rabats et ne dois qu’à l’amabilité de la Médiathèque de Combray d’en pouvoir parler.

 

Interrogé sur ce à quoi on reconnaît une bonne définition, Laclos répondait : « C’est quand celui qui cherche se dit, en pensant à l’auteur de la définition, « ah le con, ah le con ! »… Et qu’il s’écrie, lorsqu’il vient de trouver : « Ah le con ! », mais cette fois, il s’adresse à lui-même. »

 

Exercez donc votre sagacité : « Base de recherche (7 lettres), Où la réalité dépasse la fiction (14 lettres), Début de recherche (9 lettres), Intime de Mme Verdurin (7 lettres), Familier de Cocteau (4 lettres), Sosie du précédent (4 lettres), Où Bergotte a perdu la tête (5 lettres), Mme Verdurin l’avait dans le nez ! (12 lettres), Entre Illiers et Cabourg (2 lettres), On l’était bien chez les Guermantes (2 lettres) »…

 

Les réponses seront fournies sur demande (seulement).

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

9 comments to “Proust derrière une grille”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Oups, c’est difficile. Je me lance : début de recherche, en 9 lettres, là ça va, c’est « longtemps ». Base de recherche, je tente bien évidemment « mémoire ». L’intime de Verdurin ? « Brichot » a bien 7 lettres… Mais le reste ! Où donc Bergotte perd-il la tête ? Au Musée du Jeu de paume, devant le Vermeer, ça ne rentre pas dans la case… Je sèche un peu, là.

  2. Est-ce que j’ai bon pour les trois premières?

  3. Votre 1ère réponse est correcte. Les autres sont loin de la solution !

  4. Je sens que je vais jeter l’éponge… (mais les Ponge, je les garde sur mon étagère !)

  5. Avec la grille complète ça devait être plutôt coton, mais sans autres mots à croiser!
    Je propose néanmoins:
    -Base de recherche: Combray.
    -Intime de Sidonie: en plus de Brichot, Cottard, Charlus.
    -Dans le nez de la même: le même « baron de Charlus »
    -On l’&tait bien chez les Guermantes: vu, si le « on » est le Héros.

  6. C’est très amusant quand on replace les réponses en face des définitions (Ah ! Le con !) – merci, Patrice !

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et