Il suffit de demander

Il suffit de demander

 

Ce blogue n’est qu’une modeste échoppe qui propose des décorticages d’À la recherche du temps perdu… Ce que vous voyez en vitrine peut donner envie d’en savoir plus.

Ainsi, Luc Fraisse est resté sur sa faim en lisant la chronique Vous n’auriez pas 85 000 €, à propos des dédicaces, et me demande : « Pourrait-on arriver à connaître le texte des envois à Lucien Descaves ? Car dès que les exemplaires seront vendus, ces textes, souvent révélateurs, seront perdus. »

Cher Ami, je ne vous apprends pas l’Évangile de Jean, XV, 7 : « Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voudrez et vous serez exaucés. »

Alors, voici votre réponse grâce mon frère Olivier.

1025 Envois Proust à Descaves

 

De vous à moi, ce n’est pas la profondeur de ces envois qui fait le prix du lot.

Rien d’autre ? N’hésitez pas !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Il suffit de demander”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Merci beaucoup. Je crois me rappeler que Proust détestait Lucien Descaves (d’où ces dédicaces minimales), mais je ne me souviens plus pourquoi.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et