Les Sarmates

Les Sarmates

 

La culture de Brichot est étendue — étalée, agaçante, mais vaste…

C’est un « pédant » selon Swann dans Le Côté de Guermantes, « le plus bête », selon les Guermantes dans Sodome et Gomorrhe. N’empêche, il connaît les auteurs sarmates — ou feint d’en être familier. Est-ce la lecture de l’Histoire de Charles XII où Voltaire propose au lecteur d’imaginer les origines sarmates des propolites de Pologne et de Lituanie qui l’a fait les croiser ?

Toujours est-il qu’à l’occasion d’une remarque sur un vaudeville de Charles-Simon Favart (1710-1792), La Chercheuse d’esprit (1741), le professeur de littératures anciennes à la Sorbonne cite cet ancien peuple scythique de nomades des steppes d’entre le Don et l’Oural. Hérodote, Pline l’Ancien, Strabon les évoquent. Ce sont de rudes guerriers dont les lanciers cataphractaires sont représentés sur la colonne Trajane à Rome. Au IVe siècle, ils s’allient aux Huns pour détruire le Royaume des Goths.

 

Mais je me demande bien pourquoi je vous raconte tout ça sur les Sarmates dont je devine que vous n’en ignorez rien.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’entends d’ici votre remarque : la reconstitution de ce cataphractaire est d’essence plus sassanide que sarmate. J’allais le dire.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

L’extrait :

*M. Verdurin reprit d’une voix douce et s’adressant à la fois à Saniette et à Brichot : « C’est une jolie pièce, d’ailleurs, la Chercheuse d’esprit. » Prononcée sur un ton sérieux, cette simple phrase, où on ne pouvait trouver trace de méchanceté, fit à Saniette autant de bien et excita chez lui autant de gratitude qu’une amabilité. Il ne put proférer une seule parole et garda un silence heureux. Brichot fut plus loquace. « Il est vrai, répondit-il à M. Verdurin, et si on la faisait passer pour l’œuvre de quelque auteur sarmate ou scandinave, on pourrait poser la candidature de la Chercheuse d’esprit à la situation vacante de chef-d’œuvre. IV

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Les Sarmates”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Mais c’est bien sûr ! Je ne connaissais guère qu’un Sar : Rabindrana Duval (celui qui dîne à l’huile, d’après Pierre Dac…) ; voilà que grâce à vous, j’apprends que les Sars matent !
    Ah ! Je ne regrette pas d’être venue !

    https://www.youtube.com/watch?v=SIKtYsdKOJw

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et