Les bâtisseurs poètes du Conseil départemental

Les bâtisseurs poètes du Conseil départemental

 

Le partenariat entre les Proustiens et les élus d’Eure-et-Loir commence on ne peut mieux…

Des esprits chagrins voyaient d’un œil inquiet une mainmise du Conseil départemental sur la Maison de tante Léonie avec d’étroites ambitions de rentabilité. Mauvais prophètes, ils peuvent dormir en paix comme la Société des Amis de Marcel Proust et des Amis de Combray (Sampac) qui affichait, dans sa dernière assemblée générale une sérénité de bon aloi.

 

Le motif de cet optimisme du blogueur : l’un des deux panneaux qui viennent d’être apposés sur les grilles de l’écrin proustien à Illiers-Combray annonçant des rénovations.

Le premier, d’une admirable sobriété, concerne la « restauration des toitures ».

Panneau 1

 

Le second atteint un lyrisme inattendu. La « nature des travaux » est décrite en effet dans un style à la hauteur de l’écrivain ici célébré. Il s’agit de refaire une pièce de charpente dans un coin du musée. Les techniciens auraient pu se contenter de ceci : « Réfection d’une pièce d’angle en bois ». C’eût été trop simple. Une formulation alternative aurait offert « Restauration d’un pan d’encoignure ». C’eût été flamboyant à l’excès, caricature de l’esprit du grand Marcel.

La solution retenue est exemplaire de poétique précision : « Restructuration du poteau cornier ».

Panneau 2

 

Poteau cornier ! ah, que c’est beau ! L’avenir de la maison est en de bonnes mains.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et