Funèbre humour

Funèbre humour

 

Oriane et Palamède partagent un goût pour les mots macabres… La démonstration se niche dans le dernier tome d’À la recherche du temps perdu, Le Temps retrouvé. C’est le plus marqué par la mort, juste devant La Fugitive.

 

La duchesse de Guermantes et son beau-frère exercent leur célèbre esprit sur des défunts gâtés, pour la première, et lésés, pour l’autre.

*[La Princesse de Parme :] on fait quelquefois pour les morts des choses qu’on n’aurait pas faites pour les vivants.

— D’abord, répondit Mme de Guermantes sur un ton rêveur qui contrastait avec son intention gouailleuse, on va à leur enterrement, ce qu’on ne fait jamais pour les vivants ! VII

 

*« C’est du reste une étrange chose ajouta M. de Charlus de la petite voix pointue qu’il prenait par moments. J’entends des gens qui ont l’air très heureux toute la journée, qui prennent d’excellents cocktails, déclarer qu’ils ne pourront aller jusqu’au bout de la guerre, que leur cœur n’aura pas la force, qu’ils ne peuvent pas penser à autre chose, qu’ils mourront tout d’un coup et le plus extraordinaire, c’est que cela arrive en effet, Comme c’est curieux ! Est-ce une question d’alimentation, parce qu’ils n’ingèreront plus que des choses mal préparées, ou parce que pour prouver leur zèle, ils s’attellent à des besognes vaines mais qui détruisent le régime qui les conservait. Mais enfin j’enregistre un nombre étonnant de ces étranges morts prématurées, prématurées au moins au gré du défunt. VII

 

Je remarque que Proust n’a fait mourir aucun de ces deux personnages de la Recherche. Grinçante duchesse, impitoyable baron !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

PS : Relisant Sur la lecture, je tombe sur cette phrase grâce à laquelle Marcel Proust rejoint ses deux héros : « nous ne sommes tous, nous les vivants, que des morts qui ne sont pas encore entrés en fonctions » !

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et