Raconter, c’est bien ; goûter, c’est mieux

Raconter, c’est bien ; goûter, c’est mieux

 

Voici un addendum à la chronique d’hier consacrée aux cocktails du « Swann ».

Vous connaissez mon sérieux nourri à un professionnalisme qui a toujours accompagné ma vie d’avant — celle où j’étais journaliste. En voici une illustration.

De passage à Paris, j’ai tenu à passer à l’hôtel qui fait si confortablement revivre Proust. Reçu fort aimablement par sa directrice, Sandrine Ribaud, j’ai pu déguster un cocktail avec elle.

Nous en avons choisi un sans alcool, mais non sans saveur, le « Léonie ».

(Photo PL)

(Photo PL)

 

C’est donc en connaissance de cause et après y avoir goûté que je persiste et signe : allez boire un cocktail proustien au bar du « Swann ». Venez de ma part, vous recevrez le meilleur accueil (que vous aurez même si vous ne vous recommandez pas de moi !).

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et