Crise à l’Office de Tourisme du Pays de Combray

Crise à l’Office de Tourisme du Pays de Combray

 

De quoi j’me mêle ? « Tourisme est absent de la Recherche et quand il est question d’office (18 fois), c’est à propos d’annexe de cuisine (comme celui de Françoise), de prières ou de services (les bons offices).

Alors qu’avons-nous à faire des deux ensemble ? C’est que l’Office de Tourisme est ou devrait être un lieu essentiel de l’animation du Pays de Combray. Or, mon petit doigt m’apprend qu’il vient de connaître une série de démissions qui ne laissent plus en place que la présidente et son vice-président. C’est maigre.

Qu’incriminer ? L’attitude autocrate de la présidente ou plutôt le brusque départ au printemps dernier de son prédécesseur ? Je pencherais pour cette dernière hypothèse. Les soubresauts actuels n’en sont que la conséquence. Je sais de quoi je parle, puisqu’il s’agit de moi.

Déserteur, va ! Il va falloir trouver une solution sérieuse.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

5 comments to “Crise à l’Office de Tourisme du Pays de Combray”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. When pilgrims visit Illiers-Combray, they deserve the best tourism experience possible.

    While not understanding any of the tourism office struggles, they certainly cannot be more virulent than the Dreyfus Affair!

    Proust’s ability to forgive is a valuable lesson. For example, Proust wrote one of his most poignant letters, about the death of his mother, to the anti-semitic Maurice Barrès in January, 1906.

    Marcel Proust’s legacy deserves increasing visitors to the museum and Proust-related events. That should be the measure, as it brings in revenue that benefits everyone.

    And…who isn’t interested in money?
    Well, maybe Marcel. 😉

  2. Bonsoir Monsieur, je tiens simplement à informer votre petit doigt: l’Office de Tourisme du Pays de Combray n’est pas en « crise », comme vous l’avez constaté lors de votre visite vendredi dernier, l’office de tourisme a changé. Je n’étais pas présente lorsque vous étiez président de l’office de tourisme mais je peux vous dire que je suis fière d’être hôtesse d’accueil au Pays de Combray. Je tiens à vous dire que vos informations sont fausses, plusieurs bénévoles ne souhaitent pas quitter l’office de tourisme. Si vous avez des questions, je serai ravie de vous apporter des réponses comme je l’ai fait à notre dernière rencontre. Et s’il vous plaît, dites à votre petit doigt d’éviter de propager de faux commérages.

  3. Chère Cynthia,
    Il est imprudent de s’en prendre à mon petit doigt er de l’accuser de propager des « informations fausses » et de « faux commérages ».
    Démentez-vous qu’après trois démissions dans l’équipe dirigeante de l’Office, il ne reste plus en poste que la présidente et le vice-président ? Démentez-vous qu’au moins une bénévole assurant les permanences a annoncé aussi son départ ?
    Je me réjouis pour vous d’être fière d’être hôtesse d’accueil récemment installée. C’est la moindre des choses pour quelqu’un qui doit sa place à sa tante par alliance, la présidente de l’Office. Votre commentaire spontané ressemble à une mission commandée.
    Mon petit doigt vous salue bien.

  4. Monsieur.
    Oui je vous confirme que deux personnes ont démissionné, aujourd’hui l’équipe est composée de 7 administrateurs. En ce qui concerne ma « tante » par alliance (déjà, je ne suis pas mariée) je tiens à vous signaler que la présidente de l’office de tourisme est fille unique alors comment peut-elle être la tante de qui que ce soit? Encore une fois renseignez-vous avant d’écrire des choses absurdes. Certes mon commentaire est spontané mais il est honnête, en ce qui concerne la mission commandée, je peux vous assurer que vous avez tort, je n’ai besoin de personne pour rétablir la vérité à propos de l’office de tourisme. Je vous souhaite bonne continuation et de joyeuses fêtes de fin d’année.

  5. Chère Cynthia,
    Jouer sur les mots nécessite de l’entraînement : je vous parle équipe dirigeante et vous me répondez administrateurs. Gare aux aveux : voilà que vous concédez des démissions. Quant au népotisme, il n’a pas besoin de pièces d’identité et c’est vous qui m’avez confirmé que votre bon ami était le neveu de la présidente.
    Mon petit doigt vous présente tous ses vœux.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et