Marthe et Paul héros d’Illiers-Combray

Marthe et Paul héros d’Illiers-Combray

 

Le petit Marcel n’est plus la seule gloire à honorer à Illiers-Combray…

Une maison de santé se trouve à la sortie de la commune après une longue ligne droite sur la route de Chartres, Beaurouvre. Pendant la guerre, c’était un préventorium, dirigé par un couple, les Coche.

Ce n’est que sept décennies plus tard qu’ils sortent de l’oubli pour entrer dans l’Histoire. Il a fallu les recherches d’une jeune enseignante du public, Sophie Schurmann, pour apprendre que Paul et Marthe Coche avaient hébergé des juifs, adultes et enfants et que le mémorial de Yad Vashem à Jérusalem rendant hommage aux « Justes parmi les nations qui ont mis leur vie en danger pour sauver des Juifs » les comptait parmi eux. En 2014, les élèves créaient une pièce en hommage à Marthe et Paul. Le maire d’Illiers-Combray, Bernard Puyenchet, a voulu prolonger le travail de mémoire en donnant leur nom à une rue de la commune.

Ce fut chose faite hier à l’occasion des cérémonies du 11-Novembre en inaugurant une promenade de deux kilomètres entre Illiers-Combray et Beaurouvre, allée piétonne et cycliste longeant la route.

1 Coche

2 Coche

 

(Photos PL)

(Photos PL)

Dans un beau discours aux mots justes, le maire, a rappelé que « les lieux parlent aux hommes » et que les Coche ont été des « sentinelles admirables ».

 

Désormais, grâce à cette plaque, la mémoire est à l’honneur à Illiers-Combray sans que Marcel Proust y ait la moindre part et c’est très bien ainsi.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et