Souscription pour une statue (re-suite)

Souscription pour une statue (re-suite)

 

Il y a soixante-et-une statues ou statuettes dans À la recherche du temps perdu — plus précisément autant d’occurrences des deux mots.

Une seule suffirait à Illiers-Combray. Mais sa réalisation et son installation auront un coût. Les donateurs en tout genre sont donc les bienvenus : proustiennes et proustiens de France et d’ailleurs, Société des Amis de Marcel Proust et des Amis de Combray, associations proustiennes étrangères, mairie d’Illiers-Combray, Conseil départemental d’Eure-et-Loir, Région, ministère de la Culture, mécènes et fondations…

Qui ai-je oublié ?

Contribuez, donnez, versez votre obole.

Moi-même, je m’engage pour 100 €.

Et vous ?

 

Pour une telle érection, il faut une générosité débridée.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

13 comments to “Souscription pour une statue (re-suite)”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Moi aussi : 100€.

  2. Je suis ! 100 euros.

  3. Absolutely! 100€ from New York.

    Will there be a dedicated website, where Proustians all over the world can give credit card donations?

  4. Je suis des vôtres; 100€ pour Proust!
    Chantal

  5. Moi de même : 100 euros.

  6. Le problème est la définition du projet. Bon, je suis la compagne d’un photographe, c’est sans doute pour cela que chacun de nos voyages est ponctué de prises de photos, dont une série sur les statues d’écrivains ou autres… Mais évidemment, dans cette perspective, ce sont les statues « réalistes » (et qui tiennent compte dès le départ des photos de touristes « à côté de… ») qui ont la préférence.

    Mais de toute façon, s’il y avait un vote, au-delà de cette problématique « touristique » (et je suis persuadée que « la photo du touriste à côté de Marcel Proust » serait une valeur ajoutée dans ce domaine…), perso je préfèrerais une statue réaliste plutôt que symbolique. Toute l’oeuvre de Proust est marquée, à mon sens, par ce mélange de « sublime » et de « prosaïque » qui amène (par exemple) un boeuf en gelée à être considéré comme un chef d’oeuvre de la renaissance italienne. Une statue « symbolique » passerait à côté de cette caractéristique essentielle.

    Mais c’est cependant un VRAI DEFI : une statue de Proust devrait avoir quelque chose de Janus, de balancier, de mouvement de flux et reflux incessant – et en même temps de contenir tout un monde sur un point fixe.

    Cette nuit, j’ai rêvé d’une statue de Proust enfant, dressé sur ses pieds vers les aubépines, (je trouve qu’à Combray ce devrait être un enfant) mais enfermé dans un bocal transparent.

    Il faudrait que la très sérieuse association des amis de Proust se penche sur la définition du cahier des charges de la statue…

    Nous nous rangerons à son avis, de toute façon…

  7. Cher Patrice
    très juste lettre de ton amie Clopine .
    Il faut absolument se rencontrer , l’affaire est sérieuse !
    Désespérée par les horreurs habituelles je propose que
    l’on trouve d’abord l’artiste avant de s’engager .
    Je ne voudrais pas que quelque Jeff Koons ou autre Damien Hisrst se passionnent pour le projet ! (Auquel cas je ne pourrais en aucun cas m’engager)
    Je t’embrasse , merci de continuer à maintenir le lien
    alexandra

  8. J’espère que les liens vont marcher !

    Voici par exemple la statue de kafka à Prague :

    https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Prague_Praha_2014_Holmstad_Franz_Kafka_statue_by_Spanish_Synagogue_Josefov_statue.jpg

    Et celle (toute récente) d’Oscar Wilde à Dublin :

    ww.monnuage.fr/point-d-interet/statue-doscar-wilde-a115317

    Celle de Joyce à Dublin itou :

    https://www.google.fr/maps/uv?hl=fr&pb=!1s0x48670e8439179771:0x4461ddc87e2bc8ae!2m5!2m2!1i80!2i80!3m1!2i100!3m1!7e1!4shttps://ssl.panoramio.com/photo/108979926!5sstatue+de+joyce+%C3%A0+dublin+-+Recherche+Google&sa=X&sqi=2&ved=0CG0QoiowCmoVChMIpqDA9LjVyAIVg9kaCh2M7gPT

    Je crois que ces trois statues peuvent être prises en exemple, car elles déclinent trois principes différents de « statues d’écrivain ».

    La troisième, celle de Joyce, est la plus « statue pour que les touristes se prennent en photo avec », et je pense pourrait illustrer les propos d' »Alexandra » quand elle parle des « horreurs habituelles ».

    La seconde est à mon sens la plus désinvolte (et avec une certaine modestie cependant) qui « cadre » bien avec le personnage de Wilde – et elle est originale puisque, fait rarissime, elle est en couleurs…

    La première est la plus conceptuelle des trois, et sans doute faudrait-il s’orienter vers quelque chose de ce genre pour Proust ? – à condition toutefois, dans ce cas, de penser une statue de Proust adulte, auteur de la Recherche, et non une évocation de Proust enfant avec sa famille, ce qui serait plus « combraysien »…

    L’affaire est effectivement d’importance.

    Bon, bibi, la statue d’écrivain pour laquelle j’ai une tendresse cachée (parce que liée au souvenir d’une photo d’un voyage particulier…) c’est celle de Garcia Lorca à Madrid :

    http://www.dreamstime.com/editorial-photo-statue-federico-garc-lorca-madrid-plaza-de-santa-ana-sculpture-poet-image57113381

    Certes, on peut la trouver « banalement horrible ». Mais quand on songe que Madrid contient à la fois une statue de Lorca et une glorification de la légion Azul (!!!) au musée de l’armée à Madrid (tout du moins, c’était encore le cas lors de mon voyage, il y a… mon dieu, tant de temps que ça ?), on est émus par la statue de Lorca, qui signifie tant de choses avec cet oiseau prêt à s’envoler dans les mains…

    L’autre caractéristique de Madrid est que les rues sont pavés (vraiment « pavées », hein, avec des jolis petits pavés dorés, brillants, et usés par les semelles des passants) de citations d’écrivains, de Cervantès à Unamuno…

    Une statue de ¨Proust enfant à Combray avec, à ses pieds, une citation enchâssée dans la chaussée, ça aurait de l’allure, non ?

    Il faudrait vraiment, Patrice, que vous soyez le relais entre les réflexions des amis de Proust et les anonymes dans mon genre – pour que les donateurs soient tenus au courant, quoi. Un site spécifique pour la souscription, où nous pourrions échanger nos attentes et envies ?

  9. Chère Clopine,

    ww.monnuage.fr/point-d-interet/statue-doscar-wilde-a115317
    ne fonctionne pas.

  10. Et celle de Fernando Pessoa à Lisbonne pour laquelle j’ai une affection particulière…
    https://www.flickr.com/photos/aragao/11109250376/in/photostream/

    Sans aucun doute, le principe de cette initiative est louable. Cependant, avant toute chose (et je suis d’accord avec Alexandra), il conviendrait de trouver l’artiste ad-hoc « avant de s’engager ». Pour l’instant, les idées affluent – et c’est plutôt bon signe – mais il manque un cadre général à ce projet. Que veut-on faire précisément ? Où ? Comment ? etc.

  11. Oups; voici un autre lien, on voit la statue d’Oscar Wilde sur la deuxième photo en bas. Remarquez les couleurs (veste verte !) et le visage moitié rieur, moitié pensif…

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et