Incitation et compromission

Incitation et compromission

 

Jusqu’où aller pour inviter à lire Proust ?

Moi, nulle part, car je ne me sens investi d’aucune mission — à la différence de Laurence Grenier, auteure messianique d’un autre blogue proustien, http://proustpourtous.over-blog.com/.

Mais la question n’en est pas moins intéressante. Que faut-il vanter pour qu’autrui ouvre la Recherche et ne la referme pas aussi sec ? Faut-il passer par d’autres portes (BD, téléfilm, CD audio) ? Doit-on pipoliser l’auteur, saluer son humour, faire saliver sur les pages salaces ? Peut-on mettre à l’indicatif les imparfaits du subjonctifs et saucissonner les longues phrases ?

Le débat est ouvert.

 

J’y pensais en lisant la chronique d’un certain SylvainPö accueilli par le site Médiapart (http://blogs.mediapart.fr/blog/sylvainpoe/280915/longtemps-je-nai-pas-lu-proust). Intitulée « Longtemps, je n’ai pas lu Proust », elle raconte drôlement comment un couple décide d’entamer la lecture de cet « Everest » des Lettres. Mieux, le blogueur cherche à convaincre son fils :

*« « Tu vois fiston, c’est le plus beau roman de la littérature française! ». Et j’enchainais en lui lisant fièrement la première phrase.

Mon fils n’en croyant pas ses oreilles m’avait presque arraché le livre des mains ne pouvant admettre que ce soi-disant chef d’œuvre commençait pas une phrase aussi  banale. Je lui expliquais qu’A La Recherche du Temps Perdu était composé de 7 volumes exactement comme les aventures d’Harry Potter. Ce détail réactivait son intérêt. Un écrivain Français qui avait un point en commun avec J.K. Rowling ne pouvait pas être complètement dénué de valeur. »

 

De l’incitation à la compromission, que ne ferait-on pour le divin Marcel ? Moi, je ne fais que noter les initiatives et compter les points.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et