Floride—Illiers-Combray (presque) sans escale

Floride—Illiers-Combray (presque) sans escale

 

La dernière fois que Pierre Sorel m’a donné de ses nouvelles, c’était de Captiva, en Floride, aux États-Unis… C’était au printemps 2014. Ce Français, membre du Proustian Reading Group de Boston, passait des vacances en famille et ses deux filles avaient posé avec l’autocollant « J’aime le Pays de Combray » (Voir L’internationale proustienne (en photos) 33).

Or, je viens de revoir Natalie (la plus jeune) et Caroline (l’aînée), accompagnées de leur frère Joseph et de leurs parents, Pierre, donc, et la charmante Mary.

Toute la petite famille était ce samedi 15 août de passage à Illiers-Combray et l’ami Pierre a eu la bonne idée de chercher à me joindre. Je me suis précipité à l’Office de Tourisme où il avait obtenu mon numéro. Tous sont de passage entre Paris et la Touraine pour d’autres vacances.

Voir les demoiselles en vrai, rencontrer ce Proustien qui entretient la flamme de l’autre côté de l’océan, échanger sur notre passion commune au restaurant où parents et enfants ont bien voulu être mes hôtes fut un grand bonheur.

 

Deux photos-souvenirs.

Les Sorel au soleil :

PL et les Sorel

 

Pierre devant ses « asperges duchesse de Guermantes » à la table de « la Madeleine d’Illiers » :

Pierre Sorel aux asperges

 

Next time in Boston !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 

 

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Floride—Illiers-Combray (presque) sans escale”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. very nice day…

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et