Proust et les anciens de la SNCF

Proust et les anciens de la SNCF

 

Aimés aînés… Je reviens à l’instant des Gloriettes, maison de retraite de la SNCF à Illiers-Combray. C’est mon cinquième passage devant ses pensionnaires. Pendant plus d’une heure, je leur ai parlé d’À la recherche du Temps perdu — ayant proposé cette animation au printemps à la direction.

Aujourd’hui, ils étaient dix-sept, malgré la chaleur et la concurrence de la télévision — un record. Il est vrai que j’ai axé mon propos largement illustré d’images de l’époque sur les chemins de fer dans l’œuvre du cher Marcel.

N’empêche : dix-sept auditrices et auditeurs peu habitués à l’univers littéraire proustien, c’est bigrement impressionnant.

Et surtout émouvant !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Proust et les anciens de la SNCF”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. à quand un « droit à découvrir Proust » par tous et par chacun dans la Constitution française ?

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et