Drôle de drachme

Drôle de drachme

 

Ainsi, la Grèce reste dans la zone euro… Elle ne reviendra pas à son ancienne monnaie nationale. Partageons la conviction qu’il est bon que le berceau de la démocratie ne soit pas mis au ban de son continent.

 

La drachme est de plaisante façon citée dans À la Recherche du Temps perdu. C’est Brichot qui parle de Charlus, dans La Prisonnière :

*Il peut être amusant comme un pitre supérieur, alors qu’avec tel de mes confrères, académicien, s’il vous plaît, je m’ennuie, comme dirait Xénophon, à cent drachmes l’heure.

685 Drachme à la chouette d'Athènes

 

Hors la monnaie qui a traversé les siècles, une bonne centaine de Grecs en tous genres peuplent l’œuvre proustienne.

Les plus nombreux sont les personnages de la mythologie : Amphitrite, Andromède, Anténor, Apollon, Arès, un Argonaute, Argus, Athéna, Bacchus, Boréas, Calypso, Cérès, Circé, les Danaïdes, Dikaïosunè, Dikè, Diomède, Éaque, Éole, Éos, Europe, Euryclée, Eurydice, Eurynome, Gaïa, Galatée, Glaukonomé, Hadès, Hélène, Hélios, Héra, Hypnos, Icare, Ixion, le Jour [en grec, Hêméra], Ker, le Kroniôn, Léda, Léthé, Lèto, Leucothéa, Méduse, Mentor, Métis, Minos, Mnémosyne, les Moires, les Muses, Nérée et les Néréides, Nikè, les Orgiophantes, Orphée, Pallas Tritogenia, Pan, Pasiphaé, Prométhée, Protée, Prothyraïa, Protogonos, Psyché, une Pythie, Rhadamante, le Sphinx, T[h]anatos, Télémaque, Thélis, Thésée, Thétis, Tirésias, des vieillards troyens, Ulysse, Zéphyros, Zeus.

Suivent les personnages réels de l’Antiquité : Alexandre le Grand, Anaxagore, Apollonius de Tyane, Aristote, Aspasie, Démosthène, Diogène, Hélène, Homère, Hypathie, Ménandre, Ménélas, Ménandre, Platon, Sap[p]ho, Socrate, Sophocle, Théocrite, Xénophon.

Il y a encore des contemporains : la reine de Grèce ; Constantin 1er, roi de Grèce ; le fils du roi de Grèce ; Elephterios Venizelos.

Après les réels, enfin, les fictifs : une jeune dame grecque que le Héros veut étreindre et le nouveau ministre de Grèce à Paris qu’à la surprise générale la duchesse de Guermantes snobe.

 

On aurait pourtant pu se douter qu’elle n’était pas du genre à aller se faire voir chez les Grecs !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

PS : Dans le psychodra(ch)me de Bruxelles, nul n’a attiré l’attention sur le fait que le grec est la seule langue qui s’inscrit dans sa graphie propre sur les euros. Vérification avec le premier billet que j’ai trouvé dans mon portefeuille :

685 500 euro

 

Aurait-il fallu réimprimer des milliards de billets en cas de retour à la drachme ?

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

4 comments to “Drôle de drachme”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Allókotos, allókotos,allókotos!

  2. Bizarre,bizarre,bizarre.

    • Cet échange pourrait s’appeler « Du côté de Drôle de drame ». On ne dira pas aux lecteurs de Proust ce que dit Archibald Soper, l’évêque de Bedford joué par Louis Jouvet :  » Vous lisez les mauvais livres écrits avec la mauvaise encre du mauvais esprit. »

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et