Joëlle Deroubaix, lumineuse proustienne

Joëlle Deroubaix, lumineuse proustienne

 

Attentive et discrète, elle est de tous les événements proustiens dans Illiers-Combray et ses environs — il n’y en a pas tant que ça !

Sculptrice, usant de la terre cuite comme du bronze, Joëlle Deroubaix est connue pour ses femmes radieuses et divines — elle l’est elle-même.

Installée à Vieuvicq, commune immortalisée par Proust pour ses clochers — à Jutigny, précisément, entre Illiers-Combray et Brou, elle reçoit chez elle, de l’atelier au jardin où ses créations égaient et s’égaillent en toute liberté.

J’ai profité de l’été pour lui rendre une petite visite et elle m’a montré ses œuvres consacrées à Marcel Proust (un des rares hommes à se frayer un chemin au milieu de ses dames.

En voici quelques-unes (cliquez sur les photos) :

Proust à Cabourg

Proust à Cabourg

 

Le Temps perdu

Le Temps perdu

 

Mater

Mater

 

Marcel Proust

Marcel Proust

Ce médaillon, crée il y a déjà un quart de siècle, est en vente à l’Office de Tourisme du Pays de Combray.

 

Joëlle Deroubaix vous accueillera jusqu’à la fin août, les samedis et dimanches après-midi, et toute l’année sur rendez-vous (tel : 06 81 10 20 25). Je ne dirai que deux mot : « Profitez-en ».

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et