Les amants d’Odette

Les amants d’Odette

 

L’oncle Adolphe (la dame en rose),

un riche Anglais (auquel elle a été « livrée » adolescente à Nice),

un promeneur parisien (le jour de la démission de Mac-Mahon),

Bloch (dabs le train de Petite Ceinture et qui s’en vante),

Bréauté (deux années d’amour fou),

Elstir (pour lequel elle pose en Miss Sacripant),

  1. de Forcheville (qu’elle épouse en seconde noce),

le duc de Guermantes,

un homme toqué d’elle qui veut l’emmener en Amérique (qu’elle a aimé éperdument » et avec qui elle a passé « une nuit folle »),

des parties à cinq ou six,

un tel et un tel,

des femmes,

Charlus (faussement, mais qui énumère la liste de ses amants « avec autant de certitude que s’il avait récité la liste des Rois de France »),

et Swann, (qu’elle épouse, devenant la dame en blanc).

 

Du monde (et pas que du beau) !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 

 

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

3 comments to “Les amants d’Odette”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. J’imagine mal comment Bloch s’y est pris avec Odette dans le train de Petite Ceinture. Il ne devait pas y avoir de compartiment où ils auraient pu s’isoler dans ce genre de train? Il ne devait pas exister non plus de longs tunnels. Comment ont-ils opéré discrètement. Ou alors il était admis que ces choses puissent se faire en public?

  2. patricelouis says: -#1

    Et s’il s’était vanté faussement ?

  3. Il se peut aussi qu’ils se soient trouvés dans un wagon vide.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et