Le Puceron au lorgnon

Tags :

Le Puceron au lorgnon

 

Mon premier chat s’appelait Le Chat… L’actuel se nomme Puceron. C’est une panthère noire en réduction, une demi-portion de chat.

Comme le premier, il est mon compagnon lorsque j’écris.

J’ai hésité à vous présenter les photos qui suivent — je me méfie des photos animalières attendrissantes ! —, mais s’il peut exister des clochers à plume (voir la chronique d’hier), il peut bien se trouver un chat avec un pince-nez.

Puceron lorgnon 1 Puceron lorgnon 2 Puceron lorgnon 3 Puceron lorgnon 4 Puceron lorgnon 5 Puceron lorgnon 6 Puceron lorgnon 7

 

Extrait d’À l’ombre des jeunes filles en fleurs :

*[Albertine] quelquefois seul était rose dans sa figure blanche, le bout de son nez, fin comme celui d’une petite chatte sournoise avec qui l’on aurait eu envie de jouer ;

Il me fallait bien une caution proustienne (même si le nez de Puceron est noir) !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

2 comments to “Le Puceron au lorgnon”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Tel maître tel valet, on pourrait dire tel chat tel maître ! Mais qui est vraiment le maître, le maître ou le chat, qui est le valet du chat ? A vous de  » chatsir « 

  2. Il est question de lorgnon plus d’une fois dans la Recherche, mais de chat vivant jamais, il me semble. Ils ne risquaient donc pas de s’y rencontrer. Dans la vie de Proust non plus, car, admirant paraît-il les chats, il ne voulait pas qu’ils puissent respirer ses fumigations Legras ou souiller sa chambre rarement nettoyée. On ne devait pas connaître à l’époque les litières pour chats. (La recherche mène à tout);

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et