Autoroute : mois — 1

Autoroute : mois — 1

 

La bretelle prend forme… J’ai décidé de vous tenir régulièrement au courant de l’ouverture prochaine d’une sortie Illiers-Combray de l’autoroute A 11. Ainsi, deux madeleines vont se rapprocher, l’église parisienne et le gâteau proustien — autrement dit, Paris et Léonie vont se tendre la main. Jamais la commune immortalisée par Marcel Proust n’aura été aussi facile d’accès.

C’est le groupe Vinci, concessionnaire de 4 386 km d’autoroutes en France, qui est le maître d’œuvre du projet et de l’ouvrage.

Ne nous méprenons pas : lorsqu’il parle du « chef-d’œuvre de Vinci » dans Du côté de chez Swann, l’écrivain ne fait pas de la littérature d’anticipation. Il parle de la Cène du peintre florentin. Et les « fleurettes dessinées par le Vinci » d’À l’ombre des jeunes filles en fleurs ne sont pas les coquelicots des abords du futur péage.

C’est dans un mois tout rond que l’échangeur Illiers-Combray de l’A11 Paris-Nantes via Chartres, Le Mans, Angers, Ancenis et Nantes, sera inauguré. D’ici au 29 juin, je vous informerai de l’avancement d’un réel progrès pour venir chez tante Léonie.

Certes, ce n’est pas la floraison des aubépines du petit raidillon que je vous avais fait vivre, l’an dernier, quotidiennement pendant un mois, mais tout de même…

Après la chronique « Pour Proust, sortir à… », voici quelques illustrations de l’environnement autoroutier saisies lors d’une sortie à vélo :

1 Chevaux 1

 

3 Epis 2

 

 

 

 

 

 

2 Epis 1

 

 

 

 

 

Panneaux...

Panneaux…

... à découvrir

… à découvrir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Photos PL)

(Photos PL)

 

Elle n’est pas belle la Beauce ?

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et