La Volkswagen et la duchesse

La Volkswagen et la duchesse

 

Une réception mondaine à l’ambassade de Grèce à Paris pourrait ressembler à ça :

Réception (pub Passat)

 

Seulement, cette photo, capture d’écran télé, tout aussi fictive, est extraite d’une publicité pour une voiture allemande.

Le lien est subjectif, j’en conviens.

 

Dans Le Côté de Guermantes, la duchesse du même nom explique à des relations ébahies pour quoi elle ne se rendra pas au bal travesti offert par l’Hellène :

*Si le nouveau ministre de Grèce donnait un bal travesti, chacun choisissait un costume, et on se demandait quel serait celui de la duchesse. L’une pensait qu’elle voudrait être en duchesse de Bourgogne, une autre donnait comme probable le travestissement en princesse de Dujabar, une troisième en Psyché. Enfin une Courvoisier ayant demandé : « En quoi te mettras-tu, Oriane ? » provoquait la seule réponse à quoi l’on n’eût pas pensé : « Mais en rien du tout ! » et qui faisait beaucoup marcher les langues comme dévoilant l’opinion d’Oriane sur la véritable position mondaine du nouveau ministre de Grèce et sur la conduite à tenir à son égard, c’est-à-dire l’opinion qu’on aurait dû prévoir, à savoir qu’une duchesse « n’avait pas à se rendre » au bal travesti de ce nouveau ministre. « Je ne vois pas qu’il y ait nécessité à aller chez le ministre de Grèce, que je ne connais pas, je ne suis pas Grecque, pourquoi irais-je là-bas, je n’ai rien à y faire », disait la duchesse.

— Mais tout le monde y va, il paraît que ce sera charmant, s’écriait Mme de Gallardon.

— Mais c’est charmant aussi de rester au coin de son feu, répondait Mme de Guermantes.

 

La scène (dont la lecture ne cesse de me réjouir) est racontée tout en finesse, alléchante dans sa progression puis surprenante dans sa chute.

 

J’y pense à chaque fois que la télévision diffuse sa publicité pour la Passat de Volkswagen et dont le texte est construit sur le même mode — opposition entre des mondains et un mystérieux automobiliste :

« Ce soir, tout le monde l’attend. Admiré par beaucoup, redouté par les autres, cet homme a de l’autorité, du pouvoir et de l’influence. Il travaille dur, prend des risques et ne court pas après la reconnaissance. C’est pour ça que ce soir… il est rentré chez lui regarder Ghostbusters avec ses enfants. »

C’est comme si la spirituelle Oriane avait inspiré publicitaire tant pour le personnage que pour le scénario. Je vous laisse juge :

http://www.dailymotion.com/video/x2aemrl_pub-volkswagen-passat-ghostbusters-2014-hq_auto

 

Publicité gratuite…

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “La Volkswagen et la duchesse”

You can leave a reply or Trackback this post.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et