À la recherche des amours ancillaires

À la recherche des amours ancillaires

 

Se livrer à un homme en livrée, quelle jouissance ! Une femme en tablier, ce n’est pas mal non plus…

Aristocrates et bourgeois d’À la Recherche du Temps perdu ne craignent pas le déclassement social dans leurs relations amoureuses. La domesticité les attire.

 

Voyez Charlus avec Pierre, chasseur d’un cercle de jeu (V), un chasseur d’hôtel, un valet de pied rustaud de Mme de Chevrigny (IV), un autre des Verdurin auquel il touche le nez (V).

Il a d’autres attirances populaires sans parler de ceux qui le torturent à l’hôtel de Jupien : un soldat sénégalais (VII), un marchand de marrons et le cycliste d’un pharmacien (IV), un garçon des wagons-lits et un conducteur d’omnibus (IV), un conducteur de tramway (IV, VII)…

 

Le duc de Châtellerault est séduit, lui, par l’huissier aboyeur de la princesse de Guermantes (IV).

 

Nissim Bernard entretient un commis du Grand-Hôtel (IV, VII), qu’il trompe avec un garçon de ferme (IV).

 

Swann séduit la cuisinière de cousins de la grand’mère d’un ami (I), mais aussi une ouvrière (I).

 

Quant à une comtesse polonaise, cliente du Grand-Hôtel, elle embarque un chasseur dans ses bagages (IV).

 

Le Héros, enfin, est un cœur d’artichaut, attiré par une femme de chambre affreuse du Grand-Hôtel (IV), la première femme de chambre de la baronne Putbus (I, IV, V, VI, VII), la servante d’un hôtel-pension de famille de Doncières (III), un chasseur de l’Hôtel Normandie (IV) — tiens, un homme ! —, mais aussi, toujours côté peuple, une blanchisseuse avec un panier à linge (V), une boulangère en tablier bleu (V), une laitière vue du train (II), une laitière apportant de la crème au Grand-Hôtel (II), une laitière à manches blanches (III, V), une petite laitière envoyée chercher (V), une petite fille pauvre (I), une jeune marchande vénitienne de verrerie (VI), une paysanne à la jarre de lait (II), une paysanne de Méséglise (I), une paysanne de Roussainville (I), une pêcheuse de Balbec (I), une pêcheuse de Carqueville (I).

 

Quel appétit !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et