Triangulaire à Illiers-Combray

Triangulaire à Illiers-Combray

 

Marcel Proust n’ignore rien des triangulaires…

Il utilise le mot cinq fois dans À la Recherche du Temps perdu, mais ça n’a rien à voir avec son acception moderne et électorale désignant les seconds tours où trois candidats du premier ont atteint le seuil de maintien et ne se désistent pas. Dans l’œuvre, ça décrit une forêt, un visage, un socle, une aile de cheveux, une tête.

S’il en est question aujourd’hui, c’est parce que dimanche, les électeurs auront trois liste à départager : l’UMP (droite) , qui a recueilli 40 % des voix au premier tour, le FN (extrême-droite) qui en a obtenu 28 % et le PS (gauche) qui a sauvé sa place avec 26 %.

Les deux partis républicains ont tenu une ultime réunion publique.

L’UMP est restée fidèle à la salle des fêtes.

UMP, 25 mars

 

Aux électeurs présents, moitié moins nombreux qu’au rendez-vous d’avant le premier tour, les candidats ont justifié leur choix de « parler de votre quotidien ». Le maire d’Illiers-Combray a voulu « mobiliser les abstentionnistes pour la République » (48 % des inscrits) et la députée parlant d’une campagne particulièrement difficile a évoqué « la désespérance et le dégoût » des Français rencontrés.

 

Le PS s’est rabattu sur la salle Jules Amiot, plus petite — mais encore trop grande pour une assistance elle aussi réduite de moitié.

(Photos PL)

(Photos PL)

 

Le candidat s’est désolé : « Ce sont nos électeurs qui se laissent désirer. À gauche, on ne sait plus trop voter, on a perdu le mode d’emploi. L’abstention ne peut pas être une solution, c’est une démission. » Sa co-listière a noté que cette fois, les électeurs du FN sont aussi « des gens bien sous tous rapports »…

 

Vivement dimanche.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

Les extraits :

*Au pas saccadé de son cheval, Golo, plein d’un affreux dessein, sortait de la petite forêt triangulaire qui veloutait d’un vert sombre la pente d’une colline, et s’avançait en tressautant vers le château de la pauvre Geneviève de Brabant. I

*Quant à Robert, tenant à peine en place, quand il était assis, dissimulant sous un sourire d’homme de cour l’avidité d’agir en homme de guerre, à le bien regarder, je me rendais compte combien l’ossature énergique de son visage triangulaire devait être la même que celle de ses ancêtres, plus faite pour un ardent archer que pour un lettré délicat. II

*Le coup d’Alix avait raté, elle se tut, resta debout et immobile. Des couches de poudre plâtrant son visage, celui-ci avait l’air d’un visage de pierre. Et comme le profil était noble, elle semblait, sur un socle triangulaire et moussu caché par le mantelet, la déesse effritée d’un parc. III

*Ses cheveux, noirs et crespelés, montrant d’autres ensembles selon qu’elle se tournait vers moi pour me demander ce qu’elle devait jouer, tantôt une aile magnifique, aiguë à sa pointe, large à sa base, noire, empennée et triangulaire, tantôt tressant le relief de leurs boucles en une chaîne puissante et variée, pleine de crêtes, de lignes de partage, de précipices, avec leur fouetté si riche et si multiple, semblaient dépasser la variété que réalise habituellement la nature et répondre plutôt au désir d’un sculpteur qui accumule les difficultés pour faire valoir la souplesse, la fougue, le fondu, la vie de son exécution, et faisaient ressortir davantage, en les interrompant pour les recouvrir, la courbe animée et comme la rotation du visage lisse et rose, du mat verni d’un bois peint. V

*Il [Robert] avait dû être bien beau en ces dernières heures, lui qui toujours dans cette vie avait semblé même assis, même marchant dans un salon, contenir l’élan d’une charge, en dissimulant d’un sourire la volonté indomptable qu’il y avait dans sa tête triangulaire, enfin il avait chargé. VII

 

 

 

 

Abstention : 48 %

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Triangulaire à Illiers-Combray”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. perso je trouve que « trianguler » se rapproche vraiment de « très étranglé ». C’est d’ailleurs ce que l’électeur républicain ressent, à l’approche de ce si malsain deuxième tour…

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et