Quizz III (9)

*Un célibataire de l’Art s’exclame à propos d’une œuvre musicale : « c’est exaspérant, c’est mal écrit, mais c’est… »

1) émoustillant, 2) épastrouillant, 3) époustouflant

 


CATEGORIES : Divertissement/ AUTHOR : patricelouis

10 comments to “Quizz III (9)”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. 2, épastrouillant, un mot que l’on n’oublie pas une fois qu’on l’a lu !

  2. No. 2. « épastrouillant » has been translated into English as…
    « flabbergasting » (sidérante) by Stephen Hudson (pen name of Sydney Schiff) (1931)
    « stunning » (magnifique) by Frederick Blossom (1932)

    Proust aimait créer de nouveaux mots:
    http://www-syscom.univ-mlv.fr/~vignat/Html/Proust/techniq.html

  3. épastrouillant! (Abracadabrantesque!)

  4. la 2… Et dans le genre poétique, Proust fait aussi qualifier d’oeuvre obscure et quasi incompréhensible « lorsque l’enfant paraît » : wouarf.

  5. J’avais aussi été frappé par ce mot épastrouillant qui entre dans un passage tout à fait réjouissant du TR.(page 282 de mon édition).
    Ce mot ne se trouve pas dans le TLF, mais par exemple dans le (ou la,) BHVF. Ce n’est pas une invention de Proust,il se trouve en 1874 dans « La lanterne de Boquillon » de A. Humbert. Il a aussi été utilisé par Verlaine. Il est aussi qualifié de belgicisme.
    Inutile de dire que cette science m’est toute récente, car venant de recherches dans GOOGLE.

  6. 2)épastrouillant, …mais Proust n’a pas créé un mot nouveau, sur Encyclopædia Universalis on trouve la définition de « épastrouillant : Adjectif masculin singulier (vieilli) familièrement, excitant »

  7. Etonnant que de Gaulle n’ait pas introduit ce mot dans une conférence de presse, c’était portant bien son genre. D’après Adrien le Bihan dans « De Gaulle écrivain » on ne saura peut-être jamais si de Gaulle a lu la Recherche. En tout cas, il a occupé entre 1947 et 1958 un bureau rue de Solferino, meublé entre autres de fauteuils de cuir dans lesquels Proust se serait assis, étant ami du propriétaire de l’époque.

  8. Bref, notre hôte est un parfait exemple de ce qu’un épastrouillant président d’office de tourisme peut être !

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et