Mousseline et mousseline

Mousseline et mousseline

 

La mousseline est une toile lâche en soie puis en coton.

00 Tissus mousseline

 

Elle prend naissance à Maisolos en Inde, selon les uns ; selon les autres, son berceau est Mossoul, en Irak, où l’on fabrique un drap d’or et de soie. Elle est introduite en Europe au XVIIe siècle et se popularise en France à l’initiative de Georges-Antoine Simonet (avec un seul n — un aïeul d’Albertine ?), originaire de la ville de Tarare. La mousseline est produite à partir de fils de coton cardé, le plus souvent écrus ou blancs. Fine, transparente et vaporeuse, elle est utilisée pour faire des motifs de broderie, de vêtements, des voilages, etc.

 

« Mousseline » trouve onze fois sa place dans À la recherche du temps perdu. A neuf reprises, le mot désigne ce tissu.

 

À propos de la mère du Héros : « sa robe de jardin en mousseline bleue » ; à propos de la maison des Swann à Paris : « leurs rideaux de mousseline ». Du côté de chez Swann

OUi, je sais, ça ne fait pas trop robe de jardin et Maman n'avait pas cette allure...

OUi, je sais, ça ne fait pas trop robe de jardin et Maman n’avait pas cette allure…

 

Sur les tenues de Mme Swann : « ces longs tuyautages de mousseline de soie ». À l’ombre des jeunes filles en fleurs

02 Tuyautage

 

À propos de la duchesse de Guermantes à l’Opéra : « toute enveloppée de blanches mousselines » ; à propos de la princesse sa cousine : « Son cou et ses épaules sortaient d’un flot neigeux de mousseline » ; sur le soleil : « ses inconsistantes mousselines ». Le Côté de Guermantes

03 Mousseline blanche

 

Sur le domicile parisien du Héros : « la mousseline blanche des rideaux ». Sodome et Gomorrhe

04 Rideaux de mousseline blanche

 

VII : sur la tenture de son petit salon : « une simple mousseline mais rouge, et prête à s’incendier si y donnait un rayon de soleil » ; sur les tenues des femmes en temps de guerre : « remplacer le cachemire d’autrefois par le satin et la mousseline de soie ». Le Temps retrouvé

05 Mousseline rouge

 

La dixième fois, il s’agit de verre. Le verre mousseline, ressemble à de la dentelle ou du tulle semblables à des rideaux imprimés sur du verre. C’était d’ailleurs là son utilité décorative, occulter le regard sans trop altérer la luminosité. Fabriqué en verre émaillé entre 1826 et 1925, son invention reste mystérieuse et s’enfonce dans le passé, mais le savoir faire de maîtres peintres verriers comme MM. Gugnon et Maréchal à Metz, MM. Dumas et Godard à Lyon, ou M. Bontemps (nom de l’oncle et de la tante d’Albertine — un autre parent ?) à Choisy-le-Roy y sont pour beaucoup quant à l’industrialisation massive de son procédé de fabrication dans toute l’Europe. (Source : http://verre-mousseline.fr)

*Sur les fenêtres des salles de bains de l’appartement du Héros à Paris : « cette mousseline de verre ». La Prisonnière

06 Verre mousseline

 

La dernière fois, c’est la gastronomie qui est évoquée avec les « asperges sauce mousseline ».

07 Asperges sauce mousseline

 

En cuisine, une mousseline est une préparation légère depuis la création en 1712 d’une pâte composée de gomme adragante mêlée d’eau et de jus de citron. Le mot est adopté par analogie avec la légèreté du tissu.

*— Tenez, justement, me dit Mme de Guermantes en attachant sur moi un regard souriant et doux et parce qu’en maîtresse de maison accomplie elle voulait, sur l’artiste qui m’intéressait particulièrement, laisser paraître son savoir et me donner au besoin l’occasion de faire montre du mien, tenez, me dit-elle en agitant légèrement son éventail de plumes tant elle était consciente à ce moment-là qu’elle exerçait pleinement les devoirs de l’hospitalité et, pour ne manquer à aucun, faisant signe aussi qu’on me redonnât des asperges sauce mousseline, tenez, je crois justement que Zola a écrit une étude sur Elstir, ce peintre dont vous avez été regarder quelques tableaux tout à l’heure — les seuls du reste que j’aime de lui, ajouta-t-elle. En réalité, elle détestait la peinture d’Elstir, mais trouvait d’une qualité unique tout ce qui était chez elle. Le Côté de Guermantes

 

Sauce mousseline, oui, mais ne cherchez nulle part une purée éponyme !

 

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et