Madeleine, gaufre et… ?

Tags :

Madeleine, gaufre et… ?

 

Voici une idée de concours qui m’est venue en lisant le désopilant dernier livre de François Bégaudeau, La Politesse (Verticales). Je n’ai pas encore terminé ses histoires d’écrivain balloté d’un salon du livre à une librairie en passant par des studios radio-télé et d’autres lieux improbables pour dédicacer, illustrées de réflexions (souvent idiotes) de journalistes, de lecteurs et d’auteurs.

Or, je lis, pages 66-67, qu’alors qu’il – keu-keu !- s’apprête à signer à la pâtisserie Meert, à Lille, l’organisateur de l’événement lui offre « un florilège de ses fameuses gaufres tant vantées par de Gaulle ».

Je savais le général lillois, mais ignorais qu’il appréciait cette spécialité gourmande. Je me suis précipité sur internet qui m’a appris qu’il avait « largement contribué à accroître la notoriété des gaufres fourrées tant il en était friand », qu’il les avait même « plébiscitées » et que « la célèbre confiserie Meert, fondée en 1761, dont les gaufres à la vanille de Madagascar ont fait la renommée de la maison » se trouve au 27 de la rue Esquermoise. Le président Hollande y a déjeuné il y a quatre mois, et on ne m’avait rien dit…

Gaufre fourrée de la maison Meert

Gaufre fourrée de la maison Meert

 

Parle-t-on de des « gaufres de de Gaulle » comme l’on dit la « madeleine de Proust » ? Et associe-t-on d’autres gourmandises ou spécialités à d’éminents personnages ? Si oui, qui ? Si non, qui pourrait-on marier et à quoi ?

 

Le concours est lancé. À vous de jouer.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et