Proust en tablette

Proust en tablette

 

L’offre est alléchante : « Commencez à lire Du côté de chez Swann sur votre Kindle dans moins d’une minute. »

Signée Amazon, elle est m’arrivée par courrier électronique et elle est pléthorique : une bonne demie douzaine de versions entre 0 et 6, 49 € (la plupart autour de 1 €).

DCDCS Kindle 1 DCDCS Kindle 2 DCDCS Kindle 3 DCDCS Kindle 4 DCDCS Kindle 5 DCDCS Kindle 6 DCDCS Kindle 7

 

 

Jusqu’à présent, le chic du chic était de lire À la Recherche du Temps perdu dans la Pléiade, à défaut de le faire dans la version originale de Grasset, pour Du côté de chez Swann, et de Gallimard pour les suivants. Ce n’est pas mal non plus d’arborer une édition populaire bien défraîchie.

Pour être à la page ( !), la tablette est donc la proposition la plus moderne. Le mot se présente en hapax dans le premier tome de la Recherche, dans une acception plus traditionnelle :

*La vue de la petite madeleine ne m’avait rien rappelé avant que je n’y eusse goûté ; peut-être parce que, en ayant souvent aperçu depuis, sans en manger, sur les tablettes des pâtissiers, leur image avait quitté ces jours de Combray pour se lier à d’autres plus récents ;

 

Moi, j’ai choisi l’offre gratuite et mis Swann sur mon portable — ce mot-là est inconnu dans l’œuvre de Proust.

Mon smartphone

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

3 comments to “Proust en tablette”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Ces tablettes ont-elles quelque chose à voie avec celles des Menier? Serait-ce une bonne idée d’imprimer la Recherche à l’intention des enfants sur des tablettes de chocolat?

  2. Oh, technology! Wouldn’t Marcel have loved owning a word processor?
    Naturally, we are so grateful that he did not.
    Otherwise, all his thought-treasures at Gallica would be lost to history:
    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000235k/f16.item

    I have the Kindle on both my iPad and iPhone, so Proust is always with me…even on the New York subway. 😉

    The Kindle has a « search » feature, which I constantly use as a reference.
    I think, « Now, where exactly is that passage were ‘Dumont’ is mentioned? »
    I search…and find it.
    Yes, in Swann’s Way…with the grandfather and Bloch.

    Now, another Proust friend, Sharon Girard, asked me:
    « Was Proust playing a game by insinuating that there was something ‘hidden in the family’…by forgetting a letter? Could he have been hinting that ‘Édouard Drumont’ was Jewish? »

    Seems strange that of all the names available…Proust specifically choose « Dumont. »
    Or could there be another reason? Another layer?

    Alas, this is where a Kindle can lead you. Beware! « On guard, on guard! »

    • Dear Marcelita,
      You and your friend Sharon guide us on a path I had not thought… Thank you both.
      « A la garde ! » in english is juicy.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et