Nefs sur flots chocolatés

Nefs sur flots chocolatés

 

« Nef » se dresse onze fois dans À la Recherche du Temps perdu, dont deux au pluriel. Et ce sont celles-là qui nous intéressent, car elles désignent non le lieu oblong où se tiennent les fidèles dans une église, mais un navire — ou plus précisément son synonyme poétique.

 

Elles voguent toutes deux dans À l’ombre des jeunes filles en fleurs. Elles méritent un petit éclairage. Que le mot soit utilisé par le pédant Bloch ne surprendra pas.

Dans sa première occurrence, ce sont des « nefs rapides » près des tentes des Ménier ; dans la seconde, des « nefs éperonnées » des guerriers grecs versifiés par « le Père Leconte ». Il s’agit là de Leconte de l’Isle (1818-1894), poète parnassien séduit par les mythologies.

00 Leconte de Lisle 

Mais qui sont ces Ménier ? Pour le savoir, il faut ôter l’accent aigu.

Les frères Henri (1853-1913), Gaston (1855-1934) et Albert Menier (1858-1899) sont industriels, dont l’entreprise familiale a inventé la tablette de chocolat. Elle possède huit voiliers dédiés au transport du cacao : le Cruzeiro, l’Émile-Menier, le Para, le Noisiel, la Claire-Menier, le Denis Crouan, le Brasileiro et le Belem.

Le Belem

Le Belem

 

Les trois chocolatiers ont une passion plus ou moins forte de la navigation. L’aîné est un véritable aventurier.

Henri Menier

Henri Menier

 

Sa flotte : le steam-yacht Surrirella de 181 tonneaux sur lequel il sillonne pendant trois ans les mondes africain et asiatique ; le Velleda, trois-mâts de 575 tonneaux ; l’Almée, steam-yacht de rivière de 100 tonneaux ; la Bacchante, steam-yacht mixte de 973 tonneaux. Il achète une île à l’embouchure du Saint-Laurent au Canada et le château de Chenonceau (toujours dans la famille aujourd’hui). Ernestine de Guermantes, comtesse de Dampierre, le nomme du sobriquet moqueur de « Baron Cacao ».

Velleda

Velleda

 

 

Almée

Almée

Bacchante

Bacchante

Les bateaux de Gaston : le yacht Julie, de 100 tonneaux ; puis  l’Ariane, de 640 tonneaux, avec 24 hommes d’équipage.

Gaston Menier

Gaston Menier

Ariane

Ariane

 

Les bateaux d’Albert : un steam-boat de 100 tonneaux, Giralda ; le yacht Nemésis, de 571 tonneaux.

Albert Menier

Albert Menier

Nemesis

Nemesis

Au total, les trois frères achèteront vingt nefs en vingt ans…

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

Les extraits

*Toutes ces diatribes confidentielles de Bloch à Saint-Loup contre moi, à moi contre Saint-Loup finirent par une invitation à dîner. Je ne suis pas bien sûr qu’il ne fit pas d’abord une tentative pour avoir Saint-Loup seul. La vraisemblance rend cette tentative probable, le succès ne la couronna pas, car ce fut à moi et à Saint-Loup que Bloch dit un jour : « Cher maître, et vous, cavalier aimé d’Arès, de Saint-Loup-en-Bray, dompteur de chevaux, puisque je vous ai rencontré sur le rivage d’Amphitrite, résonnant d’écume, près des tentes des Ménier aux nefs rapides, voulez-vous tous deux venir dîner un jour de la semaine chez mon illustre père, au cœur irréprochable ? » Il nous adressait cette invitation parce qu’il avait le désir de se lier plus étroitement avec Saint-Loup qui le ferait, espérait-il, pénétrer dans des milieux aristocratiques.

*Le long de la route, je ne me faisais plus d’ailleurs un écran de mes mains comme dans ces jours où concevant la nature comme animée d’une vie antérieure à l’apparition de l’homme et en opposition avec tous ces fastidieux perfectionnements de l’industrie qui m’avaient fait jusqu’ici bâiller d’ennui dans les expositions universelles ou chez les modistes, j’essayais de ne voir de la mer que la section où il n’y avait pas de bateau à vapeur, de façon à me la représenter comme immémoriale, encore contemporaine des âges où elle avait été séparée de la terre, à tout le moins contemporaine des premiers siècles de la Grèce, ce qui me permettait de me redire en toute vérité les vers du « père Leconte » chers à Bloch :

            Ils sont partis, les rois des nefs éperonnées

            Emmenant sur la mer tempétueuse, hélas !

            Les hommes chevelus de l’héroïque Hellas.


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et