Mesdemoiselles Madeleines ? À croquer

Tags :

Mesdemoiselles Madeleines ? À croquer

 

Il y a une nouvelle adresse gourmande à Paris que les amis de Marcel doivent fréquenter et je n’en savais rien !

Si j’avais été plus attentif, j’aurais repéré les articles de sites essentiels comme dailyneuvieme.com, parisbouge.com, sortiraparis.com, babymodeuse.com, eatcut. Il a fallu qu’un modeste quotidien vespéral lui consacre un article pour que je me réveille.

Lu dans Le Monde d’hier : « Délicates Mesdemoiselles Madeleines, Une nouvelle enseigne à concept unique de la rue des Martyrs, à Paris, revisite avec finesse ce grand classique de la pâtisserie française ».

 

Une boutique exclusivement consacrée au petit gâteau élevé au rang de mythe, ça se visite. Le 37, rue des Martyrs, IXe arr. à l’enseigne « Mesdemoiselles Madeleines » sera une halte lors de mon prochain passage dans la capitale.

Enseigne MM
Gamme MM

 

 

 

 

 

 Présentoir MM

 

 

 

 

 

 

 

 

Sachez déjà qu’elles se prénomment Prudence, Garance, Hortense, Clémence, Suzette, Paulette, Henriette, Colette, Laurette, Antoinette, Jeannette, Fanette, Louise, Blanche, Albertine, Apolline, Capucine, Ernestine, Maxine, Joséphine…

Elles se présentent gourmandes, minis, aromatisées, garnies — ce dernier qualificatif me rappela aussitôt une phrase de Mlle Vinteuil dans Du côté de chez Swann : « Mademoiselle me semble avoir des pensées bien lubriques ».

 

« Temple » pour Le Monde, « QG » pour sortiraparis, « spot » pour parisbouge, « paradis » pour eatcut, ce lieu offre selon Marie-France « de quoi se pâmer de plaisir », « la gourmandise à l’état pur ». Dès que je les aurai goûtées, je vous dirais ce qu’il en est vraiment — le proustisme n’interdit pas l’objectivité.

Avec une jolie faute d’orthographe, ma consœur du Monde qui signe l’article évoque « de nouvelles douceurs un brin honéreuses (sic) », jusqu’à 4, 50 € la pièce. Une autre mention spéciale revient à babymodeuse qui, boudant Proust, choisit d’illustrer son papier d’une citation d’Alphonse Allais : « Et Jean tua Madeleine. Ce fut à peu près vers cette époque que Madeleine perdit l’habitude de tromper Jean. »

 

Joli aussi !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

Mesdemoiselles Madeleines

37, rue des Martyrs

75009 Paris

mllesmadeleines.com

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et