L’Internationale proustienne (en photos), 32

L’Internationale proustienne (en photos), 32

 

« J’aime le Pays de Combray » vu par…

Violette et Patrice Louis.

Elle, aux Champs-Élysées, devant l’un de ses fournisseurs ; lui, au coin de ces mêmes Champs et de la rue de Berri et à la station Madeleine du métro, Paris, France :

032 0 VL Vuitton

032 1 Rue de Berri

032 2 Métro Madeleine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi la rue de Berri ? C’est au coin des Champs-Élysées avec cette rue que le rue Héros rencontre Gilberte marchant avec un jeune homme (in À l’ombre des jeunes filles en fleurs).

 

Comment participer ? Rien de plus simple. L’Office de Tourisme du Pays de Combray a fait imprimer un autocollant grâce auquel chacune et chacun peut proclamer son attachement au pays immortalisé par Marcel Proust et vendu 1 €.

Vous pouvez le recevoir gratuitement en m’envoyant votre adresse postale à patricelouis.pl@gmail.com.

Je vous l’adresserai aussitôt par la poste (précisez si vous voulez plusieurs exemplaires).

En échange, vous en faites un ou des clichés dans un décor qui montre le lieu où vous résidez ou qui vous ressemble (ou les deux).

Adressez alors vos photos à patricelouis.pl@gmail.com et notre communauté proustienne sans frontières sera illustrée de la plus originale des façons.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et