Fiche — Coiffeur heureux dont les clients distingués sympathisent dans son salon, un

Coiffeur heureux dont les clients distingués sympathisent dans son salon, un [II]

Commerçant français

 

Personnage fictif

 

 

Aimé est comparé à un tel commerçant. Motif de satisfaction du coiffeur : un de ses clients, officier, reconnaît un autre client qui entre et les deux hommes commencent à discuter. Du coup, il comprend que les deux hommes sont du même (grand) monde et que son salon, aussi simple soit-il, contribue aux plaisirs aristocratiques. De la même façon, le maître d’hôtel du Grand-Hôtel de Balbec s’enorgueillit des liens créés à ses tables.

 

 

*Comme un coiffeur, voyant un officier qu’il sert avec une considération particulière reconnaître un client qui vient d’entrer et entamer un bout de causette avec lui, se réjouit en comprenant qu’ils sont du même monde et ne peut s’empêcher de sourire en allant chercher le bol de savon, car il sait que dans son établissement, aux besognes vulgaires du simple salon de coiffure, s’ajoutent des plaisirs sociaux, voire aristocratiques, tel Aimé, voyant que Mme de Villeparisis avait retrouvé en nous d’anciennes relations, s’en allait chercher nos rince-bouches avec le même sourire orgueilleusement modeste et savamment discret de maîtresse de maison qui sait se retirer à propos. On eût dit aussi un père heureux et attendri qui veille sans le troubler sur le bonheur de fiançailles qui se sont nouées à sa table. (II, I89)

 

 


CATEGORIES : Commerçant, Personnage fictif/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et