Fêter (le) Marcel

Fêter (le) Marcel

 

Nous célébrons aujourd’hui — 16 janvier — la saint Marcel…

 

Marcel est un prénom masculin français, d’origine latine, de Marcellus, soit voué au dieu Mars. Le trentième pape se faisait appeler Marcel 1er et le deux cent vingt-deuxième Marcel II.

Neuf communes françaises portent actuellement le nom de Saint-Marcel (sans ajout) dans autant de départements : Ain, Ardennes, Eure, Indre, Meurthe-et-Moselle, Morbihan, Haute-Saône, Saône-et-Loire, Savoie

Il existe à Paris — du nom d’un évêque de la ville au Ve siècle — le faubourg Saint-Marcel, le boulevard Saint-Marcel et la station de métro Saint-Marcel (sur la ligne 5, Bobigny-Place d’Italie).

En fait, on s’en fiche ! Arrêtons-nous plutôt à « marcel » qui, lui, ne prend pas de majuscule et qui est bien peu proustien — imagine-t-on l’écrivain en tricot de peau, maillot de corps, débardeur (c’est tout pareil) ?

Marcel 1

 

En tout cas, il renvoie plus à Marcel Cerdan qu’à Marcel Proust, aux forts des Halles qu’au romancier des dédales, au populo qu’aux intellos. Icône tricolore, à l’écran, il a habillé Jules (Raimu, dans La Femme du boulanger), Yves (Montand, dans Le Salaire de la peur) et Gérard (Depardieu, dans Les Valseuses). Trempé de transpiration, il a été élevé au rang d’objet érotique planétaire avec Marlon (Brando, dans Un tramway nommé désir).

Son nom viendrait de Marcel Eisenberg propriétaire des « Établissements Marcel » qui a commercialisé ce vêtement pue-la-sueur et tue-l’amour. Depuis, il a été griffé aussi par Chanel, Agnès b et Colette, entre autres fournisseurs chics. Alors, « marcel », top de la branchitude, sommet de la hype, symbole boboïste ? Oui, surtout si l’on enfile un « Little Marcel » (publicité gratuite).

Marcel, Little 2

 

 

 

Bonne fête, Marcel !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

6 comments to “Fêter (le) Marcel”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. tue l’amour c’est vite dit. L’odeur même un peu trop forte pour certaines personnes,(il suffit de se rappeler les composants d’un parfum, certes en dose très calculée)participe d’une sensualité que chacun, chacune (re)sent. Mais bon, passons à une élévation bien proustienne, ce soir, à l’hôtel Swann où vous avez oeuvré cher Patrice, nous fêterons la Saint-Marcel avec d’autres proustiens et proustiennes et si vous n’y êtes pas, votre esprit sera là.

  2. Transmettez, chère Françoise, mes amitiés aux participant(e)s

  3. je n’y manquerai pas et tout le monde vous verra !

  4. ô rage ô désespoir, en raison des événements la manifestation a été annulé. Heureusement l’esprit de Patrice ne peut ni s’annuler ni se confisquer.

  5. Quelle coïncidence car je fêtais hier aussi mon anniversaire (18 ans), et j’achevai pour la première fois, le même jour, la lecture de La Recherche ! Bonne fête, Marcel…

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et