Proust au cinéma : Little Miss Sunshine

Tags :

Proust au cinéma : Little Miss Sunshine

 

Le film est un road movie américain.

Les Hoover vivent à Albuquerque, Nouveau-Mexique : le père, Richard, coach de motivation, tente désespérément de vendre son Parcours vers le succès en 9 étapes. La mère, Sheryl, épouse surmenée, tente de dissimuler les travers de son frère Frank, universitaire homosexuel et barbu, spécialiste suicidaire de Proust fraîchement sorti de l’hôpital après avoir été congédié par son amant. 
Le grand-père, Edwin, héroïnomane, a été chassé de sa maison de retraite. Les enfants Hoover ont des rêves improbables : Olive, 7 ans, vise le titre de reine de beauté  du concours Little Miss Sunshine ; Dwayne, amateur de Nietzsche, a fait vœu de silence jusqu’à son entrée à l’Air Force Academy.
 Quand Olive décroche une invitation à concourir en Californie, toute la famille l’accompagne. Entassés dans un vieux combi Volkswagen jaune, ils mettent le cap vers l’Ouest et entament un voyage tragi-comique de trois jours…

 

Jonathan Dayton et Valerie Faris ont réalisé le film en 2006.

Le pro de Proust est joué par Steve Carell.

395 Little Miss Sunshine Uncle Frank

 

Viré de son emploi, Frank Ginsberg doit vivre dans un motel. Il vient d’être plaqué par son petit ami, qui l’a quitté pour un autre homme, lui aussi spécialiste de Proust et qui a obtenu la bourse que Frank convoitait, se considérant comme le premier spécialiste de l’écrivain français.

 

Brinquebalant et jouissif.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Proust au cinéma : Little Miss Sunshine”

You can leave a reply or Trackback this post.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et