Le Narrathon en chiffres

Le Narrathon en chiffres

 

Le rideau est retombé sur le Narrathon et Illiers-Combray est à saluer.

Autorisez-moi à avoir besoin encore d’un peu de temps pour tirer un bilan intéressant, voire utile, de ce marathon des mots consistant à lire à haute voix et en public Du côté de chez Swann. Mais sachez, d’ores et déjà, que ce fut réussi et, surtout, beau, voire émouvant.

 

En attendant, débarrassons-nous des chiffres :

51 h entre la première lecture (« Longtemps je me suis couché… ») et l’ultime (« … sans qu’elle ni personne eût jamais appris ce que j’avais entendu. ») ;

101 pages lues sur 395, réparties en123 extraits ;

83 lectrices et lecteurs différents — 61 femmes et 22 hommes ;

70 résidents d’Illiers-Combray et de ses environs ;

10 visiteurs venus spécialement ;

2 touristes ;

1 Proustienne officielle…

… et des auditeurs par centaines.

 

Encore moins intéressant — en tout cas intellectuellement, car le Narrathon s’inscrivait dans le Téléthon avec pour vocation une récolte d’argent pour des malades —, les sommes données par les participants (lecteurs/trices et auditeurs/trices).

Avec l’opération « Achetez un mot, offrez une phrase », le « Narrathon Proust » a rapporté quatre cent soixante douze euros et cinquante quatre centimes.

Je remettrai ce soir un chèque de ce montant aux correspondants locaux d’AFM-Téléthon.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et