Vraie mort, fausse photo

Vraie mort, fausse photo

 

L’illusion du vrai est forte :

Rivière 1 Faux Proust mort

Ce Proust-là est fictif.

J’ai trouvé cette photo sur Internet qui  renvoyait sur http://lunettesrouges.blog.lemonde.fr/

Après un échange avec son auteur, voici l’histoire de ce « portrait ».

Critique d’art et écrivain, Jean-Yves Jouannais publie en 1997 un essai, Artistes sans œuvres, I Would Prefer Not To (Hazan, réédition en 2009,Verticales). Parmi eux, un certain Félicien Marbœuf (1852-1924). Seulement, l’auteur est  imaginaire, mais présenté comme « le plus grand des écrivains n’ayant jamais écrit. […] La littérature, assurément, fut toute sa vie. Mais aucun ouvrage, recueil, chapitre ou simple aphorisme — hormis sa correspondance — ne vint sous sa plume».  Les lettres (fausse) sont adressées à Marcel Proust et sont essentielles  puisqu’elles auraient eu une influence décisive sur la conception de la Recherche du temps perdu.

La supercherie s’enrichit en 2009 d’une exposition Marbœuf pour laquelle des artistes sont sollicités. Parmi eux, Alain Rivière (http://alain-riviere.com). Il accroche un ensemble de photos des écrivains que Félicien Marbœuf aurait pu rencontrer, Baudelaire, Jarry, Cros, Proust évidemment…

Rivière 2

 

Rivière a trafiqué les images en fermant les yeux des intéressés et pour certains en les allongeant, comme s’ils étaient endormis ou morts, entourés de fleurs.

 

Quatre-vingts douze ans après la mort du cher Marcel, que cette mystification soit considérée comme un hommage.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et