Ma nuit avec la Charité (de Giotto)

Ma nuit avec la Charité (de Giotto)

 

J’ai dormi dans la chambre de la Charité… Vous avez reconnu la fille de cuisine et souffre-douleur de Françoise.

 

Et c’est le nom d’une des chambres du Swann à Paris. Je vous en ai déjà parlé. C’est un hôtel littéraire voulu par son propriétaire, Jacques Letertre, ouvert il y a un an à peine. Entièrement consacré à Marcel Proust et à son univers, il abrite une belle collection riche de livres, tableaux, photographies et même un mantelet de Jacques Doucet. L’ambiance y est effectivement fort proustienne et l’établissement mérite amplement ses quatre étoiles.

J’y ai donc séjourné après un 18 novembre consacré au cher Marcel sans déploration déplacée (on ne pleure plus en 2014 quelqu’un mort en 1922). J’ai d’abord participé à l’assemblée générale de la Société des Amis de Marcel Proust et des Amis de Combray (mes cotisations sont à jour), à la Sorbonne — j’y ai eu la chance de voir pour la première fois Jean-Yves Tadié et lui ai serré la main – ô joie, ô bonheur ineffable. C’était ensuite un causerie-lecture organisée par la dynamique Laurence Grenier (proustpourtous.over-blog.com)… à l’Hôtel Swann.

Auparavant j’avais eu droit à une visite guidée des lieux et découvert que les quatre-vingt-une chambres portent toutes des noms de personnages de la Recherche, d’amis de l’écrivain ou de lieux qui lui étaient chers.

En exclusivité, quelques photos de ma suite de l’étage le plus élevé, la 601 :

L'entrée

L’entrée

 

La Charité

La Charité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lit

Le lit

 

 

 

 

 

 

 

 

La Lampe reproduisant les pages d'un livre

La Lampe reproduisant les pages d’un livre

 

 

 

 

 

 

 

 

05 Reflet de la lampe sur la table de chevet

 

La terrasse avec (au fond) la Tour Eiffel (Photos PL)

La terrasse avec (au fond) la Tour Eiffel (Photos PL)

 

Ma nuit fut enchantée. Et le matin s’annonce enchanteur. J’y reviendrai demain.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

Le Swann – Hôtel littéraire

15, rue de Constantinople

75008 Paris

Tel : 01 45 22 80 80

Mel : reservation@hotel-leswann.com

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

4 comments to “Ma nuit avec la Charité (de Giotto)”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Je vous envie, heureux homme ! (cette Charité pousse le tire-bouchon un peu loin, non ?)

  2. Dear Patrice~
    On the exact anniversary of Proust’s death, November 18, 1922…I was thinking of you.
    http://www.metmuseum.org/collection/the-collection-online/search/286540

    « Un homme qui dort tient en cercle autour de lui le fil des heures, l’ordre des années et des mondes. Il les consulte d’instinct en s’éveillant, et y lit en une seconde le point de la terre qu’il occupe, le temps qui s’est écoulé jusqu’à son réveil ; mais leurs rangs peuvent se mêler, se rompre. Que vers le matin après quelque insomnie, le sommeil le prenne en train de lire, dans une posture trop différente de celle où il dort habituellement, il suffit de son bras soulevé pour arrêter et faire reculer le soleil, et à la première minute de son réveil, il ne saura plus l’heure, il estimera qu’il vient à peine de se coucher. » MP

    It’s wonderful that Jean-Yves Tadié finally met you…as there is no one who is a more madly enthusiastic champion for Proust!

    Now, I will make my future reservations at the Swann Hotel à Paris,
    Marcelita

  3. Oh Marcelita,
    You were among proustian’s photophies we show this 18th november to the Swann, you know !

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et