Nombres — Les unités

Tags :

Les unités

 

Zéro

ils revinrent, prirent le coupable, le déshabillèrent, le frappèrent jusqu’au sang, et par un froid de dix degrés au-dessous de zéro le jetèrent à coups de pieds dehors où il fut trouvé à demi-mort (II)

Je n’en avais, pas moins pour le nouvel écrivain l’admiration d’un enfant gauche et à qui on donne zéro pour la gymnastique, devant un autre enfant plus adroit. (III)

Si le coefficient nécessaire d’intelligence et de charme allait en s’abaissant au fur et à mesure que s’élevait le rang de la personne qui désirait être invitée chez la duchesse de Guermantes, jusqu’à approcher de zéro quand il s’agissait des principales têtes couronnées, en revanche plus on descendait au-dessous de ce niveau royal, plus le coefficient s’élevait. (III)

Car le reste du temps il le voulait libre, ce qui était rendu nécessaire par sa carrière que M. de Charlus désirait, tant d’argent qu’il dût lui donner, que Morel continuât, soit à cause de cette idée très Guermantes qu’il faut qu’un homme fasse quelque chose, qu’on ne vaut que par son talent, et que la noblesse ou l’argent sont simplement le zéro qui multiplie une valeur, soit qu’il eût peur qu’oisif et toujours auprès de lui le violoniste s’ennuyât. (IV)

[Charlus :] Vous-même, Brichot, qui mettriez votre main au feu de la vertu de tel ou tel homme qui vient ici et que les renseignés connaissent comme le loup blanc, vous devez croire, comme tout le monde, à ce qu’on dit de tel homme en vue qui incarne ces goûts-là pour la masse, alors qu’il «n’en est pas» pour deux sous. Je dis pour deux sous, parce que, si nous y mettions vingt-cinq louis, nous verrions le nombre des petits saints diminuer jusqu’à zéro. Sans cela le taux des saints, si vous voyez de la sainteté là dedans, se tient, en règle générale, entre 3 et 4 sur 10. » (V)

 

3/4

Les trois quarts des frais d’esprit et des mensonges de vanité qui ont été prodigués depuis que le monde existe par des gens qu’ils ne faisaient que diminuer, l’ont été pour des inférieurs. (I)

à l’encontre des trois quarts des milieux mondains (II)

Les trois quarts du mal des gens intelligents viennent de leur intelligence. (II)

Les trois quarts des hommes du faubourg Saint-Germain passent aux yeux d’une bonne partie de la bourgeoisie pour des décavés crapuleux (II)

la différence entre ce que portait les trois quarts des femmes (II)

— Je vais vous quitter, car on part en marche dans trois quarts d’heure et on a besoin de moi. (III)

voilà une heure trois quarts que je l’attends. (III)

elle avait mis trois quarts d’heure à sortir. (III)

Je sus, en effet, plus tard, qu’on m’avait attendu près de trois quarts d’heure. (III)

Elle eût été reconnue par les trois quarts des gens du monde (IV)

elle faisait lentement pivoter sa chaise selon un arc de trois quarts de cercle (IV)

En trois quarts d’heure, tous les groupes avaient reçu sa visite (IV)

Il n’y a pas besoin, pour expliquer les trois quarts des opinions qu’on porte sur les gens, d’aller jusqu’au dépit amoureux, jusqu’à l’exclusion du pouvoir politique. (IV)

au moment où, les trois quarts des invités déjà partis, elle « jouirait mieux d’eux ». (IV)

les trois quarts des rues tirent leur nom d’une église ou d’une abbaye (IV)

un événement malheureux (les trois quarts des événements le sont)  (VI)

les trois quarts des humains flattent les vivants (VI)

elle a le bon esprit d’être malade les trois quarts de l’année… (VI)

cette vérité que presque toujours les trois quarts des gens ignorent. (VII)

 

1

il me semblait que j’étais moi-même ce dont parlait l’ouvrage : une église, un quatuor, la rivalité de François 1er et de Charles Quint. (I)

« C’est la princesse Mathilde, me dit-il, vous savez, l’amie de Flaubert, de Sainte-Beuve, de Dumas. Songez, c’est la nièce de Napoléon 1er ! Elle a été demandée en mariage par Napoléon III et par l’empereur de Russie. Ce n’est pas intéressant ? Parlez-lui un peu. Mais je voudrais qu’elle ne nous fît pas rester une heure sur nos jambes. » (II)

Comme je lui ai dit : Ce n’est pas une raison parce que tu as eu un militaire dans ta famille », répondit la Princesse, faisant avec cette brusque simplicité, allusion à Napoléon 1er. (II)

Plus que neveu peut-être. La première princesse de Borodino passait pour avoir eu des bontés pour Napoléon 1er qu’elle suivit à l’île d’Elbe, et la seconde pour Napoléon III. Et si, dans la face placide du capitaine, on retrouvait de Napoléon 1er, sinon les traits naturels du visage, du moins la majesté étudiée du masque, l’officier avait surtout dans le regard mélancolique et bon, dans la moustache tombante, quelque chose qui faisait penser à Napoléon III ; (III)

Mais aussitôt, redevenant de Napoléon III Napoléon 1er, il faisait remarquer que le paquetage n’était pas astiqué et voulait goûter à l’ordinaire des hommes. (III)

Il ne faut pas oublier qu’au Camp du drap d’or, comme le roi d’Angleterre demandait à François 1er quel était le plus noble des seigneurs là présents : « Sire, répondit le roi de France, c’est Courvoisier. » (III)

Or Napoléon a donné ce titre de Tarente à un soldat, qui pouvait d’ailleurs être un fort bon troupier, mais langage qu’il eût fait avec des gens du monde de sa coterie, exagérant même ses tics, soit que la timidité contre laquelle il s’efforçait de lutter le poussât à un excessif orgueil, soit que, l’empêchant de se dominer (car on est plus troublé devant quelqu’un qui n’est pas de votre milieu), elle le forçât de dévoiler, de mettre à nu sa nature, laquelle était en effet orgueilleuse et un peu folle, comme disait Mme de Guermantes. « Pour ne pas perdre sa piste, continua-t-il, je saute comme un petit professeur, comme un jeune et beau médecin, dans le même tramway que la petite personne, dont nous ne parlons au féminin que pour suivre la règle (comme on dit en parlant d’un prince : Est-ce que Son Altesse est bien portante). Si elle change de tramway, je prends, avec peut-être les microbes de la peste, la chose incroyable appelée « correspondance », un numéro, et qui, bien qu’on le remette à moi, n’est pas toujours le n° 1en cela l’empereur a disposé de ce qui lui appartenait encore moins que Napoléon III en faisant un duc de Montmorency, puisque le Périgord avait au moins pour mère une Montmorency, tandis que le Tarente de Napoléon 1er n’avait de Tarente que la volonté de Napoléon qu’il le fût. (IV)

La tomate n° 2 se plaisait avec frénésie à faire exclusivement les délices des dames, la tomate n° 1 ne détestait pas condescendre aux goûts de certains messieurs. Or chaque fois que, secoué, ainsi que par un réflexe, par le souvenir des bonnes heures passées avec la tomate n° 1, M. Bernard se présentait « Aux Cerisiers », myope (et du reste la myopie n’était pas nécessaire pour les confondre), le vieil Israélite, jouant sans le savoir Amphitryon, s’adressait au frère jumeau et lui disait : « Veux-tu me donner rendez-vous pour ce soir. » (IV)

Aussi est-ce dans un sens d’instinct de conservation qu’il dira du mal du concurrent possible, soit avec les gens qui peuvent nuire à celui-ci (et sans que l’inverti nº 1 s’inquiète de passer pour menteur quand il accable ainsi l’inverti nº 2 aux yeux de personnes qui peuvent être renseignées sur son propre cas), soit avec le jeune homme qu’il a « levé », qui va peut-être lui être enlevé et auquel il s’agit de persuader que les mêmes choses qu’il a tout avantage à faire avec lui causeraient le malheur de sa vie s’il se laissait aller à les faire avec l’autre. (IV)

ce même garçon mettait pourtant au-dessus de l’argent son diplôme de 1er prix du Conservatoire et qu’on ne pût tenir aucun propos désobligeant sur lui à la classe de flûte ou de contrepoint. (IV)

Pour le jeune violoniste, au contraire, le nom de Morel était indissolublement lié à son 1er prix de violon, (IV)

Soit dit sans pédantisme, une charte de Robert 1er nous donne pour Orgeville Otgervilla, le domaine d’Otger. (IV)

costumes en papier, dessinés, coupés, peints par Elstir, qui étaient des chefs-d’œuvre, Brichot ayant porté une fois celui d’un grand seigneur de la cour de Charles VII, avec des souliers à la poulaine, et une autre fois celui de Napoléon 1er, (V)

une valeur en quelque sorte historique et de curiosité, comme celle que le tableau de Charles 1er par Van Dyck, déjà si beau par lui-même, acquiert encore du fait qu’il est entré dans les collections nationales, par la volonté de Mme du Barry d’impressionner le Roi. (VI)

Swann, ayant raconté que des taches pareilles attestent sur les livres ayant appartenu à Napoléon 1er, livres possédés, malgré ses opinions antibonapartistes, par le duc de Guermantes, que l’empereur chiquait, VII

 

2

Avec le seul exemple de Du côté de chez Swann, les occurrences de « deux » en lettres (entre parenthèses, le nombre de fois) :

deux étages (2), deux portes, deux années, deux coups (4), deux sœurs (2), deux vieilles demoiselles, deux belles-sœurs (2), deux jours, deux lits, deux chambres, deux briques, des asperges deux fois grosses comme celles de la mère Callot, deux sous (2), deux fois (3), deux lettres, deux tapisseries, deux voisines, deux par deux, deux charmants hôtels, deux beaux galets, deuxième rue, deux catégories, deux méchantes gorgées, deux ans (2), deux degrés, deux pièces, deuxième rang, deux chevaux (2), deux heures plus tard, deux vantaux, deux étés, deux marques d’or, deux maisons (2), deux malandrins, deux dalles, plié en deux, tous deux (2), deux minutes, deux épaules, deux papillons, deux ou trois livres, deux kilomètres (2), deux pas, deux mois, deux « côtés », deux entités, deux parties, deux côtés, deux rangs, deux clochers, deux épis, deux ans, la promenade du côté de Méséglise était la moins longue des deux…

 

M. de Châtellerault s’était ressaisi, mais il songeait qu’il fallait au plus vite faire volte-face en direction de Mlle de la Canourque ou de Miss Foster, les grands partis nº 2 et nº 3 (III)

La tomate n° 2 se plaisait avec frénésie à faire exclusivement les délices des dames, la tomate n° 1 ne détestait pas condescendre aux goûts de certains messieurs. Or chaque fois que, secoué, ainsi que par un réflexe, par le souvenir des bonnes heures passées avec la tomate n° 1, M. Bernard se présentait « Aux Cerisiers », myope (et du reste la myopie n’était pas nécessaire pour les confondre), le vieil Israélite, jouant sans le savoir Amphitryon, s’adressait au frère jumeau et lui disait : « Veux-tu me donner rendez-vous pour ce soir. » Il recevait aussitôt une solide « tournée ». (IV)

Aussi est-ce dans un sens d’instinct de conservation qu’il dira du mal du concurrent possible, soit avec les gens qui peuvent nuire à celui-ci (et sans que l’inverti nº 1 s’inquiète de passer pour menteur quand il accable ainsi l’inverti nº 2 aux yeux de personnes qui peuvent être renseignées sur son propre cas), soit avec le jeune homme qu’il a «levé», qui va peut-être lui être enlevé et auquel il s’agit de persuader que les mêmes choses qu’il a tout avantage à faire avec lui causeraient le malheur de sa vie s’il se laissait aller à les faire avec l’autre. (IV)

En tous cas, apprendre qu’il existe peut-être un univers où 2 et 2 font 5 et où la ligne droite n’est pas le chemin le plus court d’un point à un autre (IV)

Bloch nous quitta devant sa porte, débordant d’amertume contre Saint-Loup, lui disant qu’eux autres « beaux fils galonnés » paradant dans les États-Majors ne risquaient rien, et que lui, simple soldat de 2e classe n’avait pas envie de se faire « trouer la peau » pour Guillaume. (VII)

 

3

nous lisons trois ou quatre fois dans notre vie les livres où il y a des choses essentielles (I)

(par opposition au Petit-Pré, verdoyant au milieu de la ville, entre trois rues) (I)

les trois hautes marches de grès presque devant chaque porte (I)

en face du croisement de trois ruelles (I)

cette privation non de trois jours mais de quinze (I)

Son appartement particulier donnait sur la rue Saint-Jacques qui aboutissait beaucoup plus loin au Grand-Pré (par opposition au Petit-Pré, verdoyant au milieu de la ville, entre trois rues), et qui, unie, grisâtre, avec les trois hautes marches de grès presque devant chaque porte, semblait comme un défilé pratiqué par un tailleur d’images gothiques à même la pierre où il eût sculpté une crèche ou un calvaire. (I)

Seulement, un jour, au détour d’une petite rue provinciale, j’aperçus, en face du croisement de trois ruelles, une muraille fruste et surélevée, avec des verrières percées en haut et offrant le même aspect asymétrique que l’abside de Combray. (I)

à trois rues de nous, l’emballeur, avant de clouer ses caisses, faisait demander à Françoise si ma tante ne « reposait pas » (I)

je n’aime plus au monde que quelques églises, deux ou trois livres, à peine davantage de tableaux (I)

deux ou trois guêpes passaient la journée à herboriser (I)

« Seuls, s’élevant du niveau de la plaine et comme perdus en rase campagne, montaient vers le ciel les deux clochers de Martinville. Bientôt nous en vîmes trois : venant se placer en face d’eux par une volte hardie, un clocher retardataire, celui de Vieuxvicq, les avait rejoints. Les minutes passaient, nous allions vite et pourtant les trois clochers étaient toujours au loin devant nous, comme trois oiseaux posés sur la plaine, immobiles et qu’on distingue au soleil. Puis le clocher de Vieuxvicq s’écarta, prit ses distances, et les clochers de Martinville restèrent seuls, éclairés par la lumière du couchant que même à cette distance, sur leurs pentes, je voyais jouer et sourire. Nous avions été si longs à nous rapprocher d’eux, que je pensais au temps qu’il faudrait encore pour les atteindre quand, tout d’un coup, la voiture ayant tourné, elle nous déposa à leurs pieds; et ils s’étaient jetés si rudement au-devant d’elle, qu’on n’eut que le temps d’arrêter pour ne pas se heurter au porche. Nous poursuivîmes notre route; nous avions déjà quitté Martinville depuis un peu de temps et le village après nous avoir accompagnés quelques secondes avait disparu, que restés seuls à l’horizon à nous regarder fuir, ses clochers et celui de Vieuxvicq agitaient encore en signe d’adieu leurs cimes ensoleillées. Parfois l’un s’effaçait pour que les deux autres pussent nous apercevoir un instant encore ; mais la route changea de direction, ils virèrent dans la lumière comme trois pivots d’or et disparurent à mes yeux. Mais, un peu plus tard, comme nous étions déjà près de Combray, le soleil étant maintenant couché, je les aperçus une dernière fois de très loin qui n’étaient plus que comme trois fleurs peintes sur le ciel au-dessus de la ligne basse des champs. Ils me faisaient penser aussi aux trois jeunes filles d’une légende, abandonnées dans une solitude où tombait déjà l’obscurité (I)

dessinés aux trois crayons sur le papier chamois, d’innombrables sourires. (I)

la longueur interposée des trois semaines de séparation acceptée (I)

Elle ne datait encore que de trois jours (I)

cette privation non de trois jours mais de quinze (I)

un des deux ou trois grands devoirs dont elle lui parlait (I)

Si vous pouviez arranger quelque chose pour demain qui lui plaise et que nous pourrions faire tous les trois ensemble. Tâchez aussi de poser des jalons pour cet été, si elle avait envie de quelque chose, d’une croisière que nous ferions tous les trois (I)

il passa deux ou trois fois ses mains sur son front (I)

ces mots : « deux ou trois fois » marquèrent à vif une sorte de croix dans son cœur. Chose étrange que ces mots « deux ou trois fois », rien que des mots, des mots prononcés dans l’air, à distance, puissent ainsi déchirer le cœur […] Cette souffrance qu’il ressentait ne ressemblait à rien de ce qu’il avait cru. Non pas seulement parce que dans ses heures de plus entière méfiance il avait rarement imaginé si loin dans le mal, mais parce que même quand il imaginait cette chose, elle restait vague, incertaine, dénuée de cette horreur particulière qui s’était échappée des mots « peut-être deux ou trois fois », dépourvue de cette cruauté spécifique aussi différente de tout ce qu’il avait connu qu’une maladie dont on est atteint pour la première fois. Et pourtant cette Odette d’où lui venait tout ce mal, ne lui était pas moins chère, bien au contraire plus précieuse, comme si au fur et à mesure que grandissait la souffrance, grandissait en même temps le prix du calmant, du contrepoison que seule cette femme possédait. Il voulait lui donner plus de soins comme à une maladie qu’on découvre soudain plus grave. Il voulait que la chose affreuse qu’elle lui avait dit avoir faite « deux ou trois fois » ne pût pas se renouveler. […] Il se répétait ces mots qu’elle avait dits : « Je voyais bien où elle voulait en venir », « Deux ou trois fois », « Cette blague ! » (I)

peu après le retour de ces trois voyageurs (I)

Le tapissier bavarois qui avait été chargé de l’aménagement de cet hôtel avait varié la décoration des pièces et sur trois côtés, fait courir le long des murs, dans celle que je me trouvai habiter, des bibliothèques basses (I)

c’est tout au plus si je pouvais y faire entrer deux ou trois des « curiosités » (I)

devinez qui j’ai rencontré aux Trois Quartiers, au rayon des parapluies : Swann » […] ma mère ne paraissait pas avoir trouvé un charme particulier à ce rayon des Trois Quartiers (I)

deux ou trois espèces précieuses aux feuillages fantastiques (I)

ma mère pendant trois ans ne distingua pas plus le fard qu’une de ses nièces se mettait aux lèvres (II)

sous la forme impérieuse de trois coups aussi émouvants que des signaux venus de la planète Mars (II)

on a laissé tomber son nom deux ou trois dans la conversation (II)

au bout de trois jours je n’avais plus de râles (II)

quand plus tard on m’eut joué deux ou trois fois cette Sonate (II)

des œuvres qu’on a entendues deux ou trois fois (II)

La vieille dame, maintenant à trois pas de nous souriait (II)

il eût été puéril de ne pas supporter un retard de trois jours. (II)

voilà trois mercredis que vous me faites faux-bond » (II)

— Comment, mais c’est pour rien, c’est donné. On m’avait dit trois fois autant. (II)

une fois chez elle nous resterons toutes les trois à causer entre nous (II)

ce soir-là, je frappai trois coups — que une semaine plus tard quand je fus souffrant je renouvelai pendant quelques jours tous les matins parce que ma grand’mère voulait me donner du lait de bonne heure. Alors quand je croyais entendre qu’elle était réveillée — pour qu’elle n’attendît pas et pût, tout de suite après, se rendormir, — je risquais trois petits coups, timidement, faiblement, distinctement malgré tout, car si je craignais d’interrompre son sommeil dans le cas où je me serais trompé et où elle eût dormi, je n’aurais pas voulu non plus qu’elle continuât d’épier un appel qu’elle n’aurait pas distingué d’abord et que je n’oserais pas renouveler. Et à peine j’avais frappé mes coups que j’en entendais trois autres, d’une intonation différente de ceux-là, empreints d’une calme autorité, répétés à deux reprises pour plus de clarté et qui disaient : « Ne t’agite pas, j’ai entendu, dans quelques instants je serai là »; […] doux instant matinal qui s’ouvrait comme une symphonie par le dialogue rythmé de mes trois coups auquel la cloison pénétrée de tendresse et de joie, devenue harmonieuse, immatérielle, chantant comme les anges, répondait par trois autres coups, ardemment attendus, deux fois répétés, et où elle savait transporter l’âme de ma grand’mère tout entière et la promesse de sa venue, avec une allégresse d’annonciation et une fidélité musicale. (II)

certain de trouver sur cette autre rive deux ou trois mois supplémentaires de chaleur (II)

on apercevait les trois hommes en smoking (II)

nous ayant quittés tous trois, la Princesse reprit sa promenade (II)

Elle ne donnait pas directement sur la mer comme la mienne mais prenait jour de trois côtés différents (II)

Je venais d’apercevoir, en retrait de la route en dos d’âne que nous suivions, trois arbres qui devaient servir d’entrée à une allée couverte et formaient un dessin que je ne voyais pas pour la première fois, je ne pouvais arriver à reconnaître le lieu dont ils étaient comme détachés mais je sentais qu’il m’avait été familier autrefois ; de sorte que mon esprit ayant trébuché entre quelque année lointaine et le moment présent, les environs de Balbec vacillèrent et je me demandai si toute cette promenade n’était pas une fiction, Balbec, un endroit où je n’étais jamais allé que par l’imagination, Mme de Villeparisis, un personnage de roman et les trois vieux arbres, la réalité qu’on retrouve en levant les yeux de dessus le livre qu’on était en train de lire et qui vous décrivait un milieu dans lequel on avait fini par se croire effectivement transporté.

Je regardais les trois arbres, (II)

Cependant tous trois au fur et à mesure que la voiture avançait, je les voyais s’approcher. (II)

Si j’avais passé deux ou trois heures à causer avec Robert de Saint-Loup et qu’il eût admiré ce que je lui avais dit, j’éprouvais une sorte de remords, de regret, de fatigues de ne pas être resté seul et prêt enfin à travailler. (II)

trois autres lui ont proposé de faire (II)

Il amenait tous les jours des femmes dans une garçonnière qu’il avait en commun avec deux de ses amis, beaux comme lui, ce qui faisait qu’on les appelait « les trois Grâces ». (II)

[Il] tira deux ou trois fois sa montre (II)

il lança deux ou trois fois son terrible et profond regard (II)

Devant le Grand-Hôtel, les trois Guermantes nous quittèrent ; (II)

deux ou trois « gigolos » qui étaient de la famille ou de l’intimité de Saint-Loup (II)

au rire que ce dernier lâchait non sans répéter deux ou trois fois le dernier mot (II)

il avait fait prendre trois fauteuils pour la représentation (II)

une professionnelle qui s’est donnée à moi trois fois de suite (II)

je l’avais vu, non pas dans tous ses profils, et rarement de face, mais tout de même selon deux ou trois aspects assez différents (II)

elle était la seule qui à deux ou trois reprises détournant à demi la tête, avait paru prendre conscience de mon fixe regard. (II)

je retombais encore deux ou trois fois sur mon oreiller. (II)

deux ou trois fois, dans le restaurant de Rivebelle, nous avions, Saint-Loup et moi, vu venir s’asseoir à une table quand tout le monde commençait à partir un homme de grande taille (II)

Je me promettais d’aller à son atelier dans les deux ou trois jours suivants (II)

J’aurais fait trois fois l’aller et retour avec ma bécane. » (II)

deux ou trois de leurs amies qu’à ma demande elles me firent connaître (II)

chez qui Albertine devait bientôt aller passer trois jours (II)

Je n’avais plus que deux ou trois pas à faire dans le couloir (II)

sa figure fade avait l’air de consister en un mélange où pour une partie de chair il y en aurait eu trois de cosmétique (II)

une nouvelle personne d’entre celles près de qui nous avions passé trois mois sans les connaître (II)

la petite société ne se composait plus que de trois personnes (II)

dans le hall je les rencontrai tous trois (II)

Mis en présence de symptômes qui peuvent être ceux de trois ou quatre maladies différentes (II)

j’entendrai encore ces trois coups de la sonnette qui m’auront déjà damnée dans ma vie. (III)

être maire et mairesse c’est trois fois rien. (III)

Et elle sonnait timidement trois ou quatre fois. (III)

il se décide à aller saluer au moment où les trois coups, en retentissant avant qu’il soit arrivé jusqu’à elle, le forcent à s’enfuir comme les Hébreux dans la mer Rouge entre les flots houleux des spectateurs et des spectatrices qu’il a fait lever et dont il déchire les robes ou écrase les bottines. (III)

Mais après trois jours, pour que le concierge ne pût se rendre compte de mon manège, je m’en allai (III)

j’avais eu le courage de rester deux ou trois jours sans le faire (III)

la diction même de Saint-Loup étaient faits de l’imitation de trois esthètes différents dont il ne connaissait aucun (III)

au jardin où elles descendaient si facilement par trois marches ébréchées. (III)

Mais deux ou trois fois — et je le dis, car on ne peut bien décrire la vie des hommes si on ne la fait baigner dans le sommeil où elle plonge et qui, nuit après nuit, la contourne comme une presqu’île est cernée par la mer — le sommeil interposé fut en moi assez résistant pour soutenir le choc de la musique, et je n’entendis rien. (III)

Une forte brise soufflait presque toujours sur ces hauts lieux, et emplissait les bâtiments construits sur trois côtés de la cour (III)

deux ou trois fois il avait braqué son monocle dans sa direction. (III)

— Dès que je viendrai à Paris, dans trois semaines, sans doute. (III)

trois œuvres importantes de mon peintre préféré étaient désignées, dans l’une de ces revues, comme appartenant à Mme de Guermantes. (III)

le seigneur chez qui je déjeune, à trois kilomètres d’ici, me ramènera à temps pour être au quartier à deux heures. (III)

il disait deux ou trois fois « Monsieur » pour se donner le temps de trouver ses paroles (III)

trois grands poiriers étaient, comme pour une fête civique et locale, galamment pavoisés de satin blanc. (III)

Trois messieurs — trois journalistes — voyant l’air furieux de Saint-Loup, se rapprochèrent, amusés (III)

Nous ne connaissions qu’une image superficielle ; voici qu’elle a pris de la profondeur, qu’elle s’étend dans les trois dimensions, qu’elle bouge. (III)

Je ne savais pas alors qu’elle était une des trois femmes qu’on pouvait observer encore dans la société parisienne […] Mme de Villeparisis était fort liée avec ces trois dames […] un lien aussi fort que détesté unissait les trois divinités déchues […] ces trois Parques à cheveux blancs, bleus ou roses, avaient filé le mauvais coton d’un nombre incalculable de messieurs. (III)

une des trois dont le nom éclatant — elle était d’ailleurs née Choiseul — me fit un prodigieux effet. (III)

J’ai trois grands amis, je n’en voudrais pas un de plus (III)

ils ne sont pas en fleurs, ils ne le seront pas avant une quinzaine, peut-être trois semaines (III)

De très, très mal, reprit-elle en mettant trois t à très. (III)

elle avait perdu, il y a trois semaines, son cousin M. de Montmorency (III)

les trois sommets mobiles d’un triangle convulsif et frappant. (III)

nous irons dîner tous les trois à la campagne. (III)

je ne dis pas que dans sa vie elle n’ait pas eu deux ou trois caprices (III)

il se mit à lui citer pendant deux ou trois minutes de beaux vers sur l’Été radieux qu’il faisait. (III)

il s’était mis trois jours après à reprendre ses fonctions (III)

on était hors d’affaire en trois jours. (III)

elle avait divorcé après trois mois de mariage. (III)

Si l’on emporte, quand on part en voyage, trois ou quatre images qui du reste se perdront en route (les lys et les anémones du Ponte Vecchio, l’église persane dans les brumes, etc.), la malle est déjà bien pleine. Quand on quitte une maîtresse, on voudrait bien, jusqu’à ce qu’on l’ait un peu oubliée, qu’elle ne devînt pas la possession de trois ou quatre entreteneurs possibles (III)

(d’un des trois amants qu’on se figure) (III)

à deux ou trois reprises M. de Charlus avait voulu l’aborder (III)

son but est à l’infini. Le mien étant seulement à la distance de trois jours (III)

trois femmes que j’avais aimées (III)

sa voiture, se croyant arrivée au pont de la Concorde, avait fait trois fois le tour des Invalides ; (III)

« M. le prince de Foix s’est perdu trois fois en venant de la porte Saint-Martin » […] « Trois fois ! voyez-vous ça » (III)

ces bruits étaient vrais pour tous les quatre, en revanche chacun d’eux l’avait entièrement ignoré des trois autres. (III)

voir passer le soir, par deux ou par trois, le long de quelque sentier montagneux. (III)

presque toutes les actions du canal de Suez et trois fois autant de Royal Dutch (III)

n’étaient assis que trois ou quatre jeunes gens du Jockey (III)

Elle était bien obligée de constater qu’on s’écrasait aux « jours » de la duchesse et qu’elle-même y rencontrait souvent trois ou quatre Altesses (III)

Parmi les éléments qui, absents des deux ou trois autres salons à peu près équivalents qui étaient à la tête du faubourg Saint-Germain, différenciaient d’eux le salon de la duchesse de Guermantes, (III)

ce serait moins délicat qu’avec celui-ci, qui a justement trois de ses fils au Maroc (III)

remonter, par la chaîne et les mains unies de trois ou de cinq aïeules, à Marie-Louise ou à Colbert (III)

deux ou trois propos dont la stupidité m’avait fait rougir (III)

ni quatre comme dans les Trois Mousquetaires (III)

elle a vu jusqu’à trois médecins. (III)

Vous passerez trois heures ensemble devant, si ça vous amuse (III)

« passant tous les ans trois mois chez la reine d’Espagne » (III)

le mal que j’ai, et qui peut du reste m’emporter de suite, ne me laissera pas en tous les cas plus de trois ou quatre mois à vivre (III)

Ce ne fut pourtant qu’après avoir retourné deux ou trois fois la tête, qu’il s’échappa dans la rue (IV)

je vois trois raisons possibles, à supposer qu’il y en ait une. (IV)

Je change ainsi jusqu’à trois, quatre fois de « voiture ». (IV)

J’ai trois papes dans ma famille, répondit M. de Charlus (IV)

« Comment ! j’ai, il y a trois jours, causé une heure avec Marie-Gilbert sans qu’elle m’en dise rien ! » (IV)

malgré les trois ou quatre admiratrices qui s’étaient groupées autour du baron (IV)

Les manuscrits de trois pièces d’Ibsen (IV)

les duchesses, lesquelles brûlent d’être « parmi les élus », ne demandent qu’à deux ou trois (IV)

« Bonsoir, nous dit-il. Mon Dieu ! tous trois ensemble, on va croire à une réunion de syndicat. Pour un peu on va chercher où est la caisse ! » (IV)

nous descendîmes tous trois l’immense escalier de l’hôtel de la Princesse. (IV)

Au bout de deux ou trois ans de cette méthode, elle venait elle-même (IV)

toutes les trois semaines la bouchère me répétait au cours d’une conversation : « C’est cause à cette guerre que les Anglais nous ont faite en 70 en même temps que les Prussiens. (IV)

cette Albertine à laquelle je n’avais pas pensé trois minutes pendant la soirée Guermantes ! (IV)

Je ne serai pas libre avant une quinzaine de jours ou trois semaines. (IV)

« Ce que vous appelez « petit chapeau plat » est quelque chose de simplement ravissant… — C’est-à-dire que c’est trois fois rien », dit Françoise (IV)

Quand il en revint trois semaines après (IV)

le duc de Guermantes avait connu aux eaux trois charmantes dames (une princesse italienne et ses deux belles-sœurs). […]  Les trois charmantes dames trouvaient qu’il n’allait pas assez vite […] (le duc, croyant que cela allait convertir les trois dames charmantes […] nous ne prétendons pas que les trois dames charmantes ne fussent pas, dans ce cas-là, messagères de vérité. (IV)

Derrière ces trois dames attirant tous les yeux était Bergotte (IV)

contre cette cloison les trois petits coups que ma grand’mère reconnaîtrait entre mille (IV)

elle était depuis trois jours, non à Balbec même, mais à dix minutes par le tram, à une station voisine. (IV)

Dans chacune des trois lettres que je reçus de maman avant son arrivée à Balbec, elle me cita Mme de Sévigné comme si ces trois lettres eussent été non pas adressées par elle à moi, mais par ma grand’mère adressées à elle. (IV)

Aussitôt j’entendis passer une, puis deux, puis trois personnes. (IV)

Est-ce qu’il y en a une qui est blonde ? » demanda-t-elle d’un air interrogateur et détaché à ses trois amies. (IV)

un célèbre avocat de Paris, de famille nobiliaire, qui était venu passer trois jours chez les Cambremer. (IV)

De tout près pourtant, deux ou trois me semblaient adorables. (IV)

une amie de sa tante, qui avait « mauvais genre » et venait quelquefois passer deux ou trois jours chez Mme Bontemps. (IV)

« Il n’y a plus que trois mercredis, il n’y en a plus que deux, disait-elle du même ton que si le monde était sur le point de finir. (IV)

il y en avait trois parmi eux qui avaient appris la musique (IV)

mais ses idées se ramenaient en réalité à deux ou trois, extrêmement courtes. (IV)

depuis trois ans, aussitôt après avoir quitté, comme une manucure, la grande-duchesse, Mme Sherbatoff partait chez Mme Verdurin (IV)

la princesse Sherbatoff avait soin de représenter ses trois seules amitiés (IV)

Celui-ci, qui faisait son service militaire près de Doncières, venait trois fois par semaine dîner à la Raspelière (IV)

trois semaines après sa bronchite. (IV)

dans le faubourg Saint-Germain où il avait trois sœurs duchesses (IV)

il ne se résignait pas à dépenser trois sous pour son omnibus. (IV)

On était obligé de lui dire jusqu’à trois ou quatre fois que je lui avais adressé la parole (IV)

le cheveu est resté jeune. » (Car depuis trois ou quatre ans le mot « cheveu » avait été employé au singulier (IV)

sans reprendre deux ou trois fois haleine (IV)

le professeur qui, trois fois par semaine, à la Faculté, était d’« examen ». (IV)

Il a passé trois nuits près de lui, sans se coucher. (IV)

Nous portons d’or à trois fasces bretèchées et contre-bretèchées de gueules à cinq pièces chacune chargée d’un trèfle d’or. (IV)

« Comment, vous avez repris trois kilos en deux mois ? Savez-vous que c’est très beau ! » (IV)

on peut déduire qu’il sera mort dans trois ans. (IV)

une péritonite qui l’a enlevée en trois jours. (IV)

à la vue des deux ou trois mauvaises tapissières arrêtées devant la Raspelière (IV)

trois roses fanées dont un maître d’hôtel bien intentionné avait cru devoir décorer la table. (IV)

C’est le vomitif appelé cup où on fait généralement traîner trois fraises pourries dans un mélange de vinaigre et d’eau de Seltz… (IV)

je voyais ainsi à ma vie déployée sur trois plans (IV)

trois fois par semaine, les voyageurs qui stationnaient dans les salles d’attente ou sur le quai de Doncières-Ouest voyaient passer ce gros homme aux cheveux gris (IV)

Mais il se figurait que ces personnes n’étaient pas plus de trois ou quatre (IV)

Trois rues avant d’arriver à cette magnifique maison de prostitution (IV)

il est avec trois dames, il leur raconte sa vie de régiment. » (IV)

on avait fait sortir le prince de Guermantes métamorphosé (IV)

la règle des trois adjectifs était très en honneur (IV)

on se réunirait dans trois mois pour la Noël (IV)

Deux ou trois fois, pendant un instant, j’eus l’idée (IV)

quand la maladie aura fini de les jeter l’un après l’autre par terre, il en restera encore deux ou trois qui auront la vie plus dure que les autres (V)

Ce qui me valut, trois jours après, ce mot : « Mon pauvre fils (V)

ces mêmes paroles de mensonge étaient devenues vérité à trois semaines de distance. (V)

on admet que votre petite couturière soit reçue par deux ou trois d’entre eux. (V)

pour peu qu’elle cause avec chacun des trois (V)

quel maigre concert doivent donner au Paradis les trois ou quatre anges musiciens des vieux peintres (V)

Il faut absolument que j’aille au Bon Marché ou aux Trois-Quartiers (V)

bien qu’elle fût vraisemblablement ignorante de l’antiphonaire et des sept tons qui symbolisent, quatre les sciences du quadrivium et trois celles du trivium. (V)

Je l’avais même laissée alors (ce que je n’aurais plus osé faire depuis) s’absenter pendant trois jours (V)

Trois jours où j’avais été bien tranquille (V)

Je suis déjà assez tourmentée de ce que, comme Charles de Sévigné, tu ne saches pas ce que tu veux et que tu sois « deux ou trois hommes à la fois » (V)

Trois ou quatre fois elle m’a demandé de l’accompagner jusque chez elle et de monter la voir. (V)

elle me ferait plaisir de profiter de la présence de Françoise pour aller acheter aux Trois-Quartiers (V)

Elles partent maintenant aux Trois-Quartiers (V)

trois jeunes filles étaient assises à côté de l’arc immense de leurs bicyclettes posées à côté d’elles, comme trois immortelles (V)

Le rédacteur en chef, âme angélique, voltige au milieu des trois autres (V)

ses livres, disposés trois par trois, veillaient comme des anges (V)

Souvent ce sont des morts qui ne seront entièrement libérées de leur tâche que deux, trois ans après. (V)

rien qu’en citant les noms de deux ou trois personnes qui n’existaient plus et à chacune desquelles il donnait quelque chose de mystérieux par sa manière d’en parler (V)

Je ne peux pas aller avec lui au restaurant sans que le garçon lui apporte les billets doux d’au moins trois femmes. (V)

j’en avais d’abord distingué dans le septuor deux ou trois qui me rappelaient la Sonate. (V)

quelques duchesses et trois ambassadeurs avec leurs femmes étaient ce soir chez Mme Verdurin (V)

Vous avez eu la reine de Naples, le frère du roi de Bavière, les trois plus anciens pairs. (V)

« Elle demandait au duc de Doudeauville, me dit M. de Charlus, en parlant des trois sœurs : « Laquelle des trois sœurs préférez-vous ? » (V)

« Mais alors cette actrice ? — Elle lui sert de paravent, et d’ailleurs il a des relations avec elle, plus peut-être qu’avec des hommes, avec qui il n’en a guère. — Il en a avec les trois autres ? (V)

Sans cela le taux des saints, si vous voyez de la sainteté là dedans, se tient, en règle générale, entre 3 et 4 sur 10. » (V)

« Trois sur dix, s’écria Brichot ! […]Trois sur dix ! » […] « Trois sur dix ! (V)

comme il était resté sous le coup de la proportion de « trois sur dix » […] puisqu’il n’y avait que trois innocents sur dix […] (V)

— Mais alors ses trois amis sont comme lui. — Mais pas du tout (V)

il a eu une première attaque, il ne pourra guère vivre plus de deux ou trois ans. […] Mettons que nous dépensions dix mille francs pour lui pendant trois ans. […] sacrifier chaque année dix mille francs pendant trois ans ce n’est pas impossible. (V)

il y a bien d’autres choses que vous me cachez, même dans les plus insignifiantes, comme, par exemple, votre voyage de trois jours à Balbec […] cette course de trois jours, qu’elle avait faite avec le mécanicien, jusqu’à Balbec […] « Votre voyage de trois jours à Balbec, je le dis en passant » […] Le mécanicien avait à faire pour lui pendant trois jours […] j’ai passé les trois jours à me raser à cent sous l’heure. […] m’être cloîtrée pendant trois jours […] pendant ces trois jours passés à s’ennuyer (V)

c’est qu’il y a six mois, c’est qu’il y a trois mois, quand j’avais encore tant d’amitié pour vous, jamais je n’eusse fait cela. (V)

Cela n’a rien de pressé, dans trois jours, dans huit jours, quand vous voudrez (V)

Si jamais, ce qui peut arriver dans un an, dans deux ans, dans trois ans, nous nous trouvions dans la même ville, évitez-moi. » (V)

« J’ai eu tort, en vous parlant tout à l’heure de Léa, de vous cacher un voyage de trois semaines que j’ai fait avec elle. (V)

si, par exemple, on garde toujours la chambre parce qu’on est gravement malade, ou qu’on croit l’être, ou qu’on y tient une maîtresse enfermée et qu’on préfère au monde (ou tous les trois à la fois) (V)

le parallélisme entre la Bien-Aimée où l’homme aime trois femmes et les Yeux bleus où la femme aime trois hommes, etc. (V)

le public profane, s’il ouvre un ouvrage sur Vinteuil, est étonné de voir qu’ils sont bâtis tous trois sur les quatre mêmes notes, quatre notes qu’il peut, d’ailleurs, jouer d’un doigt au piano sans retrouver aucun des trois morceaux. (V)

Ainsi, il y a trois ans, tous les jours il fallait aller aux Buttes-Chaumont. (V)

au moins jusqu’à ce qu’Andrée fût partie, ce qui était dans trois semaines (V)

quand elle entendait les trois coups de sonnette par lesquels j’avais l’habitude d’appeler Françoise (V)

le voyage de notre demeure errante à travers les saisons venait depuis trois jours de s’arrêter (V)

Elle était folle d’une personne, et au bout de trois jours n’eût pas voulu recevoir sa visite. (V)

les trois ou quatre anges musiciens des vieux peintres (V)

trois mois plus tard ma maîtresse, qui alors songeait à passer toute sa vie avec moi, m’avait quitté (VI)

« Ces dames sont parties pour trois jours. » (VI)

c’eût été, après trois énormes maladresses, la pire de toutes (VI)

j’avais appris qu’au lieu d’être dans deux ou trois endroits possibles, elle était en Touraine (VI)

je demandais seulement à l’embrasser une minute trois fois par semaine avant qu’elle se couche. (VI)

on ne les rencontre que très rarement, à peine tous les deux ou trois ans. (VI)

elle m’avait ainsi menti en me jurant, trois jours avant de me quitter, qu’elle n’avait jamais eu avec l’amie de Mlle Vinteuil ces relations (VI)

pourquoi nier des choses que je sais depuis au moins trois ans (VI)

il y eut, au milieu d’un voyage confus, trois arrêts (VI)

je vis un groupe de trois jeunes filles un peu plus âgées, peut-être des jeunes femmes, dont l’allure élégante et énergique correspondait si bien à ce qui m’avait séduit le premier jour où j’avais aperçu Albertine et ses amies que j’emboîtai le pas à ces trois nouvelles jeunes filles et, au moment où elles prirent une voiture, j’en cherchai désespérément une autre dans tous les sens. Je la trouvai, mais trop tard. Je ne les rejoignis pas. Mais quelques jours plus tard, comme je rentrais, j’aperçus, sortant de sous la voûte de notre maison, les trois jeunes filles que j’avais suivies au Bois. (VI)

Tout d’un coup je m’avisai que je raisonnais comme si, entre les trois, Mlle d’Éporcheville était précisément la blonde qui s’était retournée et m’avait regardée deux fois. (VI)

Le hasard eût été trop grand que sur ces trois jeunes filles l’une s’appelât Mlle d’Éporcheville (VI)

Mme Goupil que je n’avais pas revue depuis tant d’années et à qui, même à Combray, je n’avais pas trois fois adressé la parole. (VI)

pendant trois nuits Albertine ne put fermer l’œil (VI)

Au bout de trois jours elle comprit à votre calme que vous n’aviez rien demandé à Françoise et elle put retrouver le sommeil. (VI)

« Tu ne devineras jamais qui m’a fait une visite d’au moins trois heures, me dit ma mère. Je compte trois heures, c’est peut-être plus (VI)

le cabinet dont ils ne font pas partie n’en a pas pour trois jours. (VI)

Mme de Villeparisis ayant demandé à M. de Norpois de faire asseoir le prince Foggi, une aimable conversation suivit entre eux trois (VI)

Trois mois après, un journal raconta l’entrevue du prince Foggi avec M. de Norpois. (VI)

le portier me remit une dépêche que l’employé du télégraphe était déjà venu trois fois pour m’apporter (VI)

Le portier vint apporter trois lettres, deux pour elle, une pour moi que je mis dans mon portefeuille au milieu de toutes les autres sans même regarder l’enveloppe. (VI)

Qu’en dehors de cela deux ou trois mots eussent été mal lus, pris les uns dans les autres (certains, d’ailleurs, m’avaient paru incompréhensibles), cela était suffisant pour expliquer les détails de mon erreur et n’était même pas nécessaire. (VI)

elle avait refusé la veille trois dîners chez des duchesses. (VI)

Je viens de chez Mme la duchesse de X…, il n’y avait pas trois figures de connaissance. » (VI)

À Paris on avait tous les soirs trois ou quatre amis à dîner, jamais plus ; (VI)

deux familles comme les Guermantes et les La Rochefoucauld, trois ou quatre siècles d’ancienneté prouvée. (VII)

ce nom avait été oublié et remplacé par celui d’adversaire de la loi de trois ans. (VII)

il y avait certainement eu dreyfusisme et dreyfusisme et celui qui allait chez la duchesse de Montmorency et faisait passer la loi de trois ans ne pouvait être mauvais. (VII)

les trois premiers jours Mme Bontemps avait été un peu dépaysée (VII)

Au bout de trois ou quatre fois elles se rendaient compte que les toilettes qu’elles avaient crues chic étaient précisément proscrites (VII)

couple remarquablement lettré avec lequel il se lia, comme au temps de l’affaire Dreyfus avec les trois dames charmantes (VII)

pendant que trois duchesses allaient passer la soirée chez Mme Verdurin, trois autres se disputaient l’honneur d’avoir chez elles à dîner le grand homme (VII)

tous trois ressemblaient un peu à l’éphèbe dont la forme intaillée dans le saphir qu’étaient les yeux de M. de Charlus (VII)

pour parer à tout événement, pour calmer le peuple, comme on dit depuis trois ans que la guerre sera finie le lendemain. (VII)

depuis près de trois ans, elles rinçaient ainsi des verres (VII)

des plaisirs identiques que je venais par trois fois en quelques minutes de ressentir (VII)

j’avais un tel appétit de vivre maintenant que venaient de renaître en moi, à trois reprises, un véritable moment du passé. (VII)

Il n’en avait plus été de même dans les trois souvenirs que je venais d’avoir (VII)

ce que l’être par trois et quatre fois ressuscité en moi venait de goûter, c’était peut-être bien des fragments d’existence (VII)

Et une des deux ou trois plus belles phrases de ces Mémoires n’est-elle pas celle-ci : « Une odeur fine et suave d’héliotrope s’exhalait d’un petit carré de fèves en fleurs ; (VII)

Je lui parlais les yeux attachés sur deux ou trois traits (VII)

le travail d’esprit qui me faisait hésiter entre trois ou quatre personnes (parmi lesquelles n’était pas Mme d’Arpajon) (VII)

C’est que depuis trois ans elle prenait de la cocaïne et d’autres drogues. (VII)

Moins de trois ans après, non pas en enfance, mais un peu ramollie, je devais la voir à une soirée (VII)

revenons trois ans en arrière, c’est-à-dire à la matinée où nous sommes chez la princesse de Guermantes. (VII)

« Une seconde », interrompit Jupien qui avait entendu une sonnette retentir à la chambre n° 3. (VII)

 

Troisième

Sa jalousie, comme une pieuvre qui jette une première, puis une seconde, puis une troisième amarre (I)

Un de ces passages de Bergotte, le troisième ou le quatrième que j’eusse isolé du reste (I)

Je bois une seconde gorgée où je ne trouve rien de plus que dans la première, une troisième qui m’apporte un peu moins que la seconde. (I)

je sais un fenêtre où on voit après un premier, un second et même un troisième plan fait des toits amoncelés de plusieurs rues, une cloche violette (I)

ce fut la mère de l’un, la profession de l’autre, la maison de campagne ou la mauvaise santé d’un troisième. (I)

Il souhaita passionnément la revoir une troisième fois. (I)

Enfin, une troisième fois, elle en reparla (I)

à la troisième fois qu’il l’avait vue (I)

En troisième lieu, en ce qui concerne l’ensemble de façons que le professeur Cottard montrait (II)

on avait envoyé Françoise voir un mélodrame aux troisièmes galeries (II)

à la troisième page, le compte rendu de l’Académie des Inscriptions (II)

Mme Swann me recevait un moment dans sa chambre où trois belles et imposantes créatures, sa première, sa deuxième et sa troisième femmes de chambre (II)

ce n’était qu’un second valet de pied, puis un troisième (II)

Si l’on n’avait vraiment, comme on l’a cru, rien distingué à la première audition, la deuxième, la troisième seraient autant de premières, et il n’y aurait pas de raison pour qu’on comprît quelque chose de plus à la dixième (II)

à supposer qu’une troisième Gilberte souffrait (II)

je me mis à la recherche de l’inconnue, la perdis au carrefour de deux rues, la retrouvai dans une troisième (II)

Un troisième a plus de sincérité (II)

repliant le petit doigt, l’index et le pouce, me tendait le troisième doigt et l’annulaire (II)

Une jeune blonde, seule, à l’air triste, sous son chapeau de paille piqué de fleurs des champs me regarda un instant d’un air rêveur et me parut agréable. Puis ce fut le tour d’une autre, puis d’une troisième ; enfin d’une brune au teint éclatant. (II)

c’est user d’un mot bien trop général que de dire pour l’une : « elle prend tout en plaisantant » ; pour l’autre : « elle va d’affirmation en affirmation » ; pour la troisième : « elle s’arrête à une hésitation expectante ». (II)

soyez assez gentil pour aller m’attendre dans ma chambre, c’est la seconde à droite, au troisième étage, je vous rejoins dans un moment. (III)

dès le troisième jour commença à souffler, aussitôt la nuit venue, un vent glacial (III)

Le troisième soir, un de ses amis auquel je n’avais pas eu l’occasion de parler les deux premières fois, causa très longuement avec moi ; (III)

dès le troisième jour commença à souffler, aussitôt la nuit venue, un vent glacial (III)

Le troisième soir, un de ses amis auquel je n’avais pas eu l’occasion de parler les deux premières fois, causa très longuement avec moi ; (III)

Il peut, ayant commencé par ce premier plan dans lequel l’ennemi, d’abord incertain, lira bientôt, ne pas pouvoir y réussir, à cause d’obstacles trop grands — c’est ce que j’appelle l’aléa né de la faiblesse humaine — l’abandonner et essayer du deuxième ou du troisième ou du quatrième plan. (III)

pour le troisième, il s’était élancé en s’écriant :

— Mon Dieu, (III)

Aussi s’étendaient-ils l’un sur sa poussière dans l’œil, l’autre sur la fausse alerte qu’il avait eue en se figurant qu’on levait le rideau, le troisième sur l’extraordinaire ressemblance d’une personne qui avait passé avec son frère. (III)

dans leur salon qu’un public de troisième ordre (III)

Au jugement de Mme Leroi, le salon de Mme de Villeparisis était un salon de troisième ordre ; (III)

j’ai failli dire Votre Altesse royale et parler à la troisième personne à un troupeau de vaches. (III)

en s’adressant à mes parents, que la « troisième personne ». (III)

deux hommes grossiers entreront et vaqueront à leurs affaires ; un troisième, d’organisation plus fine, trahira un trouble incessant. (III)

dans un troisième plan elle m’apparaissait (III)

ce qu’on avait cru probable d’abord s’est montré faux ensuite, et se trouve en troisième lieu être vrai (III)

ne guère parler à la princesse de Parme qu’à la troisième personne. (III)

les deux premiers passaient pour des gens du monde, et le troisième pour un réactionnaire, ce qui les avait empêchés tous trois d’être reconnus par leurs pairs. (III)

Et les gens qui savaient qu’autrefois l’un de ces habitués du salon de la duchesse avait eu la médaille d’or au Salon, que l’autre, secrétaire de la Conférence des avocats, avait fait des débuts retentissants à la Chambre, qu’un troisième avait habilement servi la France comme chargé d’affaires, auraient pu considérer comme des ratés des gens qui n’avaient plus rien fait depuis vingt ans. (III)

L’une pensait qu’elle voudrait être en duchesse de Bourgogne, une autre donnait comme probable le travestissement en princesse de Dujabar, une troisième en Psyché. (III)

je préférais encore la seconde à la troisième. (III)

dans cette troisième voiture, ce que j’avais devant les yeux de l’esprit, c’étaient ces conversations qui m’avaient paru si ennuyeuses (III)

Elle était invraisemblable ; trois autres me le semblèrent moins : l’une que le baron recevait quelquefois des hôtes, contre lesquels pouvant avoir besoin d’aide (mais pourquoi ?), il jugeait nécessaire d’avoir un poste de secours voisin; l’autre, qu’attirés par la curiosité, ils s’étaient mis aux écoutes, ne pensant pas que je sortirais si vite ; la troisième, que toute la scène que m’avait faite M. de Charlus étant préparée et jouée, il leur avait lui-même demandé d’écouter (III)

on distinguait les premiers accords de la troisième partie de la Symphonie pastorale (III)

Puis elle disparut. Il souhaita passionnément la revoir une troisième fois. (III)

j’ose à peine, à cause de son caractère d’enfantillage, avouer la troisième raison (IV)

un jet parallèle qui montait plus haut que le premier et était lui-même, à une plus grande hauteur, mais déjà fatigante pour lui, relevé par un troisième (IV)

il n’avait jamais eu aucune de mes lettres, qui avaient été interceptées, la première par le garçon d’étage qui était envieux, la seconde par le concierge de jour qui était vertueux, la troisième par le concierge de nuit qui aimait le jeune chasseur (IV)

Parfois un troisième ordre de plaisirs plus graves, mais plus essentiels (IV)

une partie ayant été dirigée sur Deauville, une autre sur Dinard et la troisième réservée à Balbec. (IV)

un fermier en blouse bleue, qui n’avait qu’un billet de troisième, monta dans notre compartiment. (IV)

une autre caste, celle où l’on fait précéder le nom Guillaume de «l’Empereur» et où l’on parle à la troisième personne à une Altesse. « Ah ! celui-là, reprit Brichot, en parlant de « Monsieur le prince de Talleyrand», il faut le saluer chapeau bas. (IV)

À la troisième station elle descendit d’un saut. (IV)

allant cette fois jusqu’à me parler à la troisième personne (IV)

Un adjectif louangeux ne lui suffisait pas, elle le faisait suivre (après un petit tiret) d’un second, puis (après un deuxième tiret) d’un troisième. Mais ce qui lui était particulier, c’est que, contrairement au but social et littéraire qu’elle se proposait, la succession des trois épithètes revêtait, dans les billets de Mme de Cambremer, l’aspect non d’une progression, mais d’un diminuendo. Mme de Cambremer me dit, dans cette première lettre, qu’elle avait vu Saint-Loup et avait encore plus apprécié que jamais ses qualités « uniques — rares — réelles », et qu’il devait revenir avec un de ses amis (précisément celui qui aimait la belle-fille), et que, si je voulais venir, avec ou sans eux, dîner à Féterne, elle en serait « ravie — heureuse — contente ». Peut-être était-ce parce que le désir d’amabilité n’était pas égalé chez elle par la fertilité de l’imagination et la richesse du vocabulaire que cette dame tenait à pousser trois exclamations, n’avait la force de donner dans la deuxième et la troisième qu’un écho affaibli de la première. (IV)

« J’ai fait observer à mon frère que ce n’est pas dans la troisième partie du Gotha, mais dans la deuxième, pour ne pas dire dans la première, que la notice sur notre famille devrait se trouver (IV)

nous nous rendormons pour cinq minutes, qui nous semblent trois heures. (IV)

vous m’avez, si je peux, parler ainsi sans sacrilège, renié pour la troisième fois. (IV)

un moins mauvais souvenir que cette troisième démarche inutile. (IV)

quand un valet de chambre s’émancipait, disait une fois « vous » et glissait insensiblement à ne plus me parler à la troisième personne, (IV)

En troisième lieu, quand Albertine m’avait parlé d’une telle personne « insoupçonnable » (V)

Le duc actuel, si duc il y a, est le troisième. (V)

Puis il passa à une troisième personne, M. d’Argencourt.  (V)

ma bisaïeule au troisième degré était la sœur de M. le Prince. (V)

je me souvins des deux façons différentes dont j’avais écouté Phèdre, et ce fut maintenant d’une troisième que je pensai à la scène de la déclaration. (VI)

Toutainville, Évreville, Incarville, devenus si familiers, si tranquillisants, quand je les entendais le soir en revenant de chez les Verdurin, maintenant que je pensais qu’Albertine avait habité l’une, s’était promenée jusqu’à l’autre, avait pu souvent aller à bicyclette à la troisième (VI)

D’une chanson insignifiante l’un disait : « C’est à pleurer » tandis que moi je l’aurais écoutée avec tant d’allégresse si Albertine avait vécu. Un autre, grand écrivain cependant ; parce qu’il avait été acclamé à sa descente d’un train disait qu’il avait reçu là des témoignages inoubliables, alors que moi, si maintenant je les avais reçus, je n’y aurais même pas pensé un instant. Et un troisième assurait que sans la fâcheuse politique la vie de Paris serait « tout à fait délicieuse » (VI)

si sa nature non apparente, un peu profonde, n’était pas la gentillesse qu’on croyait d’abord d’après ses délicates attentions, mais plutôt l’envie et l’orgueil, sa troisième nature, plus profonde encore, la vraie, mais pas entièrement réalisée, tendait vers la bonté et l’amour du prochain. (VI)

Que de fois il m’est arrivé, après avoir cherché à comprendre les rapports de deux êtres et les crises qu’ils amènent, d’entendre tout d’un coup un troisième m’en parler à son point de vue à lui (VI)

Quant à la troisième fois où je me souviens d’avoir eu conscience que j’approchais de l’indifférence absolue à l’égard d’Albertine (et, cette dernière fois, jusqu’à sentir que j’y étais tout à fait arrivé), ce fut un jour, à Venise (VI)

Ce n’est que dans une troisième période que ceux qui vivent très vieux ont renoncé au désir, comme ils ont dû abandonner l’action. (VI)

Mais qu’est-ce qu’elle a donc, cette femme-là, pour tenir ainsi ses anciens amants ? Elle a trouvé le moyen de se faire épouser par le troisième et elle retire à moitié de la tombe le deuxième pour qu’il serve de témoin à la fille qu’elle a eue du premier ou d’un autre, car comment se reconnaître dans la quantité ? elle n’en sait plus rien elle-même ! Je dis le troisième, c’est le trois centième qu’il faudrait dire. (VI)

Un de mes autres étonnements fut de voir les « sources de la Vivonne », que je me représentais comme quelque chose d’aussi extra-terrestre que l’Entrée des Enfers, et qui n’étaient qu’une espèce de lavoir carré où montaient des bulles. Et la troisième fois fut quand Gilberte me dit : «  vous voulez, nous pourrons tout de même sortir un après-midi (VII)

pour la troisième fois je le fis répéter (VII)

les êtres ayant peu à peu laissé tomber devant moi leur premier (souvent leur second et leur troisième) aspect factice (VII)

Il avait été pour Mme Verdurin une transition fort utile et maintenant celle-ci par un troisième mariage était princesse de Guermantes (VII)

Née presque sur les marches d’un trône, mariée trois fois (VII)

Mais je manquai trois fois de tomber en descendant l’escalier. (VII)

 

4

nous lisons trois ou quatre fois dans notre vie les livres où il y a des choses essentielles (I)

au milieu de délicates sculptures qui représentent le miracle de saint Théophile ou les quatre fils Aymon. (I)

elle s’était rabattue sur les quatre romans champêtres de George Sand. (I)

un espace à quatre dimensions — la quatrième étant celle du Temps (I)

à peine Françoise était-elle descendue que quatre coups donnés avec la plus grande violence retentissaient (I)

faisant quatre lieues à pied avant le jour (I)

le docteur Percepied l’a très bien soignée il y a quatre ans (I)

on ne perd pas son temps à couper les cheveux en quatre ici (I)

— Quel homme charmant que votre mari, il a de l’esprit comme quatre (I)

ce billet de mille francs, domestique et familier, déchiré et recollé, que son valet de chambre, après lui avoir payé les comptes du mois et le terme, avait serré dans le tiroir du vieux bureau où Swann l’avait repris pour l’envoyer avec quatre autres à Odette (I)

pas plus tard qu’il y a quatre ans, dans une petite gare  (II)

Mis en présence de symptômes qui peuvent être ceux de trois ou quatre maladies différentes (II)

cette signature sans vraisemblance jouait aux quatre coins avec mon lit (II)

postérieurs non plus seulement de quinze siècles à la Nativité, mais de quatre au peintre lui-même (II)

au pas-de-quatre que ma présence l’empêchait d’aller danser (II)

des trèfles à quatre feuilles d’émail (II)

quatre ou cinq hommes de club qui étaient venus la voir (II)

entendant selon ma fantaisie d’abord quatre doubles croches égales, puis une double croche (II)

tous les quatre qui trouvaient que le phénomène international du Palace, implanté à Balbec, y avait fait fleurir le luxe plus que la bonne cuisine, s’engouffraient dans une voiture (II)

« C’est bien elle, répétait-il avec stupéfaction. Il y a les quatre morceaux ! (II)

entre quatre ou cinq titres de prince il a gardé celui de baron de Charlus (II)

Albertine avait toujours eu en admiration devant elle quatre ou cinq petites camarades (II)

Il conseilla des titres à faible rendement qu’il jugeait particulièrement solides, notamment les Consolidés Anglais et le 4% Russe. (II)

situés aux quatre coins de la France (II)

Et elle sonnait timidement trois ou quatre fois. (III)

elle a écrit plus de quatre fois à Madame la Duchesse. (III)

la petite société des quatre gourmets (III)

Dans une situation donnée, il y aura quatre plans qui s’imposent et entre lesquels le général a pu choisir, comme une maladie peut suivre diverses évolutions auxquelles le médecin doit s’attendre. Et là encore la faiblesse et la grandeur humaines sont des causes nouvelles d’incertitude. Car entre ces quatre plans… (III)

vous coupiez les cheveux en quatre. (III)

je pensais qu’il aurait pu passer vingt-quatre heures à Paris (III)

une franc-maçonnerie dont je ne puis vous parler, mais qui compte dans ses rangs en ce moment quatre souverains de l’Europe. (III)

Si l’on emporte, quand on part en voyage, trois ou quatre images qui du reste se perdront en route (les lys et les anémones du Ponte Vecchio, l’église persane dans les brumes, etc.), la malle est déjà bien pleine. Quand on quitte une maîtresse, on voudrait bien, jusqu’à ce qu’on l’ait un peu oubliée, qu’elle ne devînt pas la possession de trois ou quatre entreteneurs possibles (III)

Et cette île du Bois, comme depuis quatre jours ma pensée y était installée d’avance (III)

une coterie de douze à quinze jeunes gens et à un groupe plus restreint de quatre. (III)

les grosses dots qu’ils convoitaient n’étaient qu’au nombre de quatre ou cinq (III)

Mais le prince de Foix, riche lui-même, appartenait non seulement à cette coterie élégante d’une quinzaine de jeunes gens, mais à un groupe plus fermé et inséparable de quatre, dont faisait partie Saint-Loup. On ne les invitait jamais l’un sans l’autre, on les appelait les quatre gigolos, on les voyait toujours ensemble à la promenade, dans les châteaux on leur donnait des chambres communicantes, de sorte que, d’autant plus qu’ils étaient tous très beaux, des bruits couraient sur leur intimité. Je pus les démentir de la façon la plus formelle en ce qui concernait Saint-Loup. Mais ce qui est curieux, c’est que plus tard, si l’on apprit que ces bruits étaient vrais pour tous les quatre, en revanche chacun d’eux l’avait entièrement ignoré des trois autres. Et pourtant chacun d’eux avait bien cherché à s’instruire sur les autres, soit pour assouvir un désir, ou plutôt une rancune, empêcher un mariage, avoir barre sur l’ami découvert. Un cinquième (car dans les groupes de quatre on est toujours plus de quatre) s’était joint aux quatre platoniciens qui l’étaient plus que tous les autres. Mais des scrupules religieux le retinrent jusque bien après que le groupe des quatre fût désuni et lui-même marié, père de famille, implorant à Lourdes que le prochain enfant fût un garçon ou une fille, et dans l’intervalle se jetant sur les militaires. (III)

n’étaient assis que trois ou quatre jeunes gens du Jockey (III)

laisser passage aux visiteurs qui avaient dîné quatre à quatre (III)

Elle était bien obligée de constater qu’on s’écrasait aux « jours » de la duchesse et qu’elle-même y rencontrait souvent trois ou quatre Altesses (III)

« On m’a dit qu’il n’avait que quatre doigts à la main droite, est-ce vrai ? » (III)

chaque fois que quelqu’un regarde les choses d’une façon un peu nouvelle, les quatre quarts des gens ne voient goutte à ce qu’il leur montre. (III)

sans avoir besoin d’être treize comme dans le roman de Balzac, ni quatre comme dans les Trois Mousquetaires. (III)

l’esprit d’une petite dame qui sort depuis quatre ans. (III)

le mal que j’ai, et qui peut du reste m’emporter de suite, ne me laissera pas en tous les cas plus de trois ou quatre mois à vivre (III)

Je change ainsi jusqu’à trois, quatre fois de « voiture ». (IV)

malgré les trois ou quatre admiratrices qui s’étaient groupées autour du baron (IV)

[La rougeole] On ne peut pas l’avoir deux fois. — Ce sont les médecins qui disent ça ; je connais des gens qui l’ont eue jusqu’à quatre. (IV)

obligée de se vêtir quatre à quatre (IV)

On était obligé de lui dire jusqu’à trois ou quatre fois que je lui avais adressé la parole (IV)

le cheveu est resté jeune. » (Car depuis trois ou quatre ans le mot « cheveu » avait été employé au singulier (IV)

« C’est notre médecin de famille, un brave cœur que nous adorons et qui se ferait couper en quatre pour nous ; (IV)

Le cabinet de toilette de maman, festonné par le soleil, d’une blancheur éclatante et mauresque, avait l’air plongé au fond d’un puits, à cause des quatre murs en plâtras sur lesquels il donnait (IV)

faisant jouer un château aux quatre coins avec une colline, une église et la mer (IV)

Mais il se figurait que ces personnes n’étaient pas plus de trois ou quatre (IV)

Tandis que nous buvions tous quatre (IV)

dégringola quatre à quatre les quelques marches de la villa (IV)

je la répétai quatre fois sans avoir de réponse (IV)

Gomorrhe était dispersé aux quatre coins du monde. (V)

l’étendue jusqu’aux quatre points cardinaux (V)

les trois ou quatre anges musiciens des vieux peintres (V)

une marchande de quatre-saisons, poussant sa voiturette (V)

bien qu’elle fût vraisemblablement ignorante de l’antiphonaire et des sept tons qui symbolisent, quatre les sciences du quadrivium et trois celles du trivium. (V)

Comme un tel sommeil a été — en moyenne — quatre fois plus reposant, il paraît à celui qui vient de dormir avoir été quatre fois plus long, alors qu’il fut quatre fois plus court. (V)

la marchande des quatre-saisons suivante (V)

c’est tout ce que poussent les marchandes de quatre-saisons (V)

Trois ou quatre fois elle m’a demandé de l’accompagner jusque chez elle et de monter la voir. (V)

Ces quatre personnes vivent dans une perpétuelle dissension (V)

si Gilbert apprend que j’ai eu une soirée sans l’inviter, lui qui n’a jamais quatre chats sans… — Mais justement, on commencera par supprimer les quatre chats qui ne pourraient que miauler ; (V)

Voilà comme on fait des imprudences, vous n’avez pourtant pas quatre ans (V)

le chef de la petite Société des quatre amis (V)

« Mais deux choses, ce n’est rien, dis-je à Albertine, allons jusqu’à quatre pour que vous me laissiez des souvenirs. (V)

« Elle m’a ramenée comme cela quatre ou cinq fois, peut-être un peu plus, et c’est tout. » (V)

le public profane, s’il ouvre un ouvrage sur Vinteuil, est étonné de voir qu’ils sont bâtis tous trois sur les quatre mêmes notes, quatre notes qu’il peut, d’ailleurs, jouer d’un doigt au piano sans retrouver aucun des trois morceaux. (V)

maigre concert doivent donner au Paradis les trois ou quatre anges musiciens des vieux peintres (V)

Comme un tel sommeil a été — en moyenne — quatre fois plus reposant, il paraît à celui qui vient de dormir avoir été quatre fois plus long, alors qu’il fut quatre fois plus court. Magnifique erreur d’une multiplication par seize (V)

si j’avais supporté les quatre jours qu’il y avait déjà depuis qu’elle était partie (VI)

Or qu’il l’eût accompli déjà quatre fois prouvait qu’il était maintenant capable de continuer à l’accomplir. (VI)

(je pourrais me dire : « Elle ne reviendra jamais », et vivre tout de même comme j’avais déjà fait pendant quatre jours) (VI)

le souvenir des quatre soirs écoulés depuis le départ d’Albertine, pendant lesquels j’étais resté sans elle, seul, où cependant j’avais vécu, quatre soirs déjà (VI)

à supposer même que nous ne fissions que des croisières de quatre mois, il coûterait plus de deux cent mille francs par an d’entretien. (VI)

Au bout de quatre ou cinq fois vous pouvez être sûr qu’il sera renvoyé (VI)

elle avait vu ma tante Léonie donner à Eulalie quatre billets de mille francs, alors qu’un billet de cinquante francs plié en quatre me paraissait déjà peu vraisemblable (VI)

Il eut une fois l’audace d’en mener une, ainsi qu’Albertine, dans une maison de femmes à Couliville, où quatre ou cinq la prirent ensemble ou successivement. (VI)

Il pouvait être très vaniteux, ce qui peut s’allier au génie, et chercher à briller de la manière qu’il savait propre à éblouir dans le monde où il vivait et qui n’était nullement de prouver une connaissance approfondie des Affinités électives, mais bien plutôt de conduire à quatre. (VI)

il savait que c’était une des quatre baronnies de Bretagne (VI)

À Paris on avait tous les soirs trois ou quatre amis à dîner, jamais plus ; (VI)

des jeunes femmes venues on ne savait trop d’où et qui étaient la fleur de l’élégance, les unes depuis six mois, les autres depuis deux ans, les autres depuis quatre. (VII)

deux familles comme les Guermantes et les La Rochefoucauld, trois ou quatre siècles d’ancienneté prouvée. (VII)

Au bout de trois ou quatre fois elles se rendaient compte que les toilettes qu’elles avaient crues chic étaient précisément proscrites (VII)

ils peuvent avoir une ardeur que quatre ans de guerre ont pu calmer chez nous. (VII)

je me suis tenu à quatre pour ne pas leur répondre (VII)

le travail d’esprit qui me faisait hésiter entre trois ou quatre personnes (parmi lesquelles n’était pas Mme d’Arpajon) (VII)

j’avais rencontré dans la rue, il y avait quatre ou cinq ans, la vicomtesse de Saint-Fiacre (VII)

ils avaient quatre à quatre revêtu des vêtements plus élégants (VII)

ce que l’être par trois et quatre fois ressuscité en moi venait de goûter, c’était peut-être bien des fragments d’existence (VII)

 

Quatrième

un espace à quatre dimensions — la quatrième étant celle du Temps (I)

Un de ces passages de Bergotte, le troisième ou le quatrième que j’eusse isolé du reste (I)

après le lui avoir déjà dit trois fois, je m’étais hasardé une quatrième à lui répéter (II)

elles, au contraire, se privent par exemple de la première soirée et de la troisième, s’imaginant que leur absence sera remarquée et se réservent pour la deuxième et la quatrième ; à moins que leurs informations ne leur ayant appris que la troisième sera particulièrement brillante, elles ne suivent un ordre inverse, alléguant que « malheureusement la dernière fois elles n’étaient pas libres ». (II)

elles, au contraire, se privent par exemple de la première soirée et de la troisième, s’imaginant que leur absence sera remarquée et se réservent pour la deuxième et la quatrième ; à moins que leurs informations ne leur ayant appris que la troisième sera particulièrement brillante, elles ne suivent un ordre inverse, alléguant que « malheureusement la dernière fois elles n’étaient pas libres ». (II)

après le lui avoir déjà dit trois fois, je m’étais hasardé une quatrième à lui répéter (II)

en nous répétant ce que la cuisinière du quatrième disait de grossier à sa maîtresse, et avec une telle satisfaction de domestique, que, pour la première fois de notre vie, nous sentant une sorte de solidarité avec la détestable locataire du quatrième, nous nous disions que peut-être, en effet, nous étions des maîtres. (III)

Il peut, ayant commencé par ce premier plan dans lequel l’ennemi, d’abord incertain, lira bientôt, ne pas pouvoir y réussir, à cause d’obstacles trop grands — c’est ce que j’appelle l’aléa né de la faiblesse humaine — l’abandonner et essayer du deuxième ou du troisième ou du quatrième plan. (III)

Nous avions beau, malgré notre peu de sympathie originelle pour la dame du quatrième, hausser les épaules, comme à une fable invraisemblable, à ce récit d’un si mauvais exemple, le ton de la narratrice savait prendre le cassant, le tranchant de la plus indiscutable et plus exaspérante affirmation. (III)

Elle ajoutait : « Je ne fréquente que trois maisons », comme les auteurs qui, craignant de ne pouvoir aller jusqu’à la quatrième, annoncent que leur pièce n’aura que trois représentations. (IV)

Qu’il y eût eu seulement un quatrième adjectif, et de l’amabilité initiale il ne serait rien resté. (IV)

une quatrième tentative inutile (IV)

Elle ajoutait : « Je ne fréquente que trois maisons », comme les auteurs qui, craignant de ne pouvoir aller jusqu’à la quatrième, annoncent que leur pièce n’aura que trois représentations. (IV)

Qu’il y eût eu seulement un quatrième adjectif, et de l’amabilité initiale il ne serait rien resté. (IV)

Elle devinait qu’à la troisième ou quatrième exécution mon intelligence, en ayant atteint, par conséquent mis à la même distance, toutes les parties, et n’ayant plus d’activité à déployer à leur égard, les avait réciproquement étendues et immobilisées sur un plan uniforme. (V)

Albertine oubliait ce dernier mensonge-là, le quatrième (V)

Elle devinait qu’à la troisième ou quatrième exécution mon intelligence, en ayant atteint, par conséquent mis à la même distance, toutes les parties, et n’ayant plus d’activité à déployer à leur égard, les avait réciproquement étendues et immobilisées sur un plan uniforme. (V)

À partir du quatrième jour elle avait commencé d’être solidement installée dans le faubourg Saint-Germain. (VII)

 

5

elle regarda pendant cinq minutes l’enveloppe (I)

il nous assure que rien n’est plus simple, nous fait entrer dans le vestibule et nous promet de nous l’envoyer avant cinq minutes. (I)

Eh bien! dussé-je me jeter par la fenêtre cinq minutes après, j’aimais encore mieux cela. (I)

ma mère me mettait dans la main une pièce de cinq francs (I)

—Françoise, vous seriez venue cinq minutes plus tôt, vous auriez vu passer Mme Imbert (I)

se savonner les mains qu’il avait l’habitude, toutes les cinq minutes, même dans les circonstances les plus mélancoliques, de frotter l’une contre l’autre (I)

« Vous ne voudriez pas m’attendre cinq minutes (I)

pour une fois qu’elle venait passer cinq minutes chez Mme de Saint-Euverte (I)

faible écart entre les cinq notes qui la composaient (I)

Bergotte n’a jamais écrit Cinq-Mars, ni le Cachet rouge (II)

toutes les cinq minutes, il me fallait la relire (II)

il n’est pas depuis cinq minutes chez moi que je vais toucher sa bosse (II)

quatre ou cinq hommes de club qui étaient venus la voir (II)

cette mer, qu’à cause de cela j’avais imaginée venant mourir au pied du vitrail, était à plus de cinq lieues de distance (II)

J’avais cinq francs dans ma poche. (II)

Mais à part Cinq-Mars je n’ai jamais rien pu lire de M. de Vigny (II)

entre quatre ou cinq titres de prince il a gardé celui de baron de Charlus (II)

je vis s’avancer cinq ou six fillettes (II)

elle ne prolongeait jamais au delà de cinq minutes (II)

ces ciroplastes qui font un buste devant nous en cinq minutes (II)

Cinq messieurs passèrent que je connaissais très bien de vue (II)

Il était moins cinq que je l’envoie paître (II)

au train, parti cinq minutes avant mon arrivée (II)

Albertine avait toujours eu en admiration devant elle quatre ou cinq petites camarades (II)

vous pouviez arriver dîner à cinq, à six, ce n’était pas la viande qui manquait (III)

Elle avait calculé qu’elle y serait sans doute parvenue dans cinq ans. (III)

sa vieille bonne qui, fût-il lui-même un homme politique illustre ou un grand écrivain, lui dirait qu’il n’a pas plus de raison qu’un enfant de cinq ans. (III)

le Prince avait une note arriérée d’au moins cinq ans (III)

bien que le programme en comportât encore cinq [chansons], le régisseur fit baisser le rideau. (III)

Mais enfin voilà cinq fois qu’il se dérange, il ne faut pas froisser les gens. (III)

avec un talent pareil et vos cinq langues, vous seriez toujours sûre de vous tirer d’affaire. (III)

elle ne disait plus rien, mais je n’exagère pas, pendant cinq minutes. (III)

il en usait pour avoir cinq automobiles Charron (III)

il n’avait malheureusement jamais pu voir monter au-dessus de cinq le nombre des Académiciens qui semblaient prêts à voter pour lui. (III)

il y en a un qui est sorti il n’y a pas plus de cinq minutes, c’est un magistrat (III)

il tira sa montre, fronça fiévreusement le sourcil en voyant qu’il était en retard de cinq minutes (III)

ces routes) « qui partaient toutes les cinq minutes de Briand et de Claudel ». (III)

les grosses dots qu’ils convoitaient n’étaient qu’au nombre de quatre ou cinq (III)

la duchesse de Gallardon douairière (belle-mère de la princesse de Gallardon, alors encore jeune fille) qui, n’ayant pas été en cinq ans honorée d’une seule visite d’Oriane (III)

remonter, par la chaîne et les mains unies de trois ou de cinq aïeules, à Marie-Louise ou à Colbert (III)

il a parlé aux demoiselles de Cinq-Cygne. (III)

Désireux de ne plus vous revoir, il n’importe peu de passer cinq minutes de plus avec vous (III)

Allons, dit-il brusquement, montez ; dans cinq minutes nous allons être chez vous. (III)

voilà bien cinq minutes que vos chevaux attendent. (III)

il nous faut plus de cinq minutes pour aller chez la mère Saint-Euverte. » (III)

je lui fis offrir une somme ridiculement élevée pour monter seulement me parler cinq minutes dans ma chambre. (IV)

Le duc, après un long regard dont pendant cinq minutes il accabla sa femme (IV)

une intervention « à chaud » et eût pu sans péril, après avoir été différée pendant plus de vingt-cinq ans, être reculée de vingt-quatre heures. (IV)

Marie et Gilbert lui ont demandé de rester à souper à leur table avec cinq ou six personnes seulement (IV)

si j’étais resté cinq minutes encore, eût d’elle-même décampé. (IV)

Existences disposées sur cinq ou six lignes de repli (IV)

se conformer à un usage qu’il ignorait il y a cinq minutes (IV)

Si elle n’est pas restée une heure d’horloge à se pommader, elle n’est pas restée cinq minutes. (IV)

L’œil ne désenflant pas, le grand-duc se rabattit sur le médecin ordinaire de Balbec, lequel en cinq minutes retira un grain de poussière. (IV)

(et même elle n’avait plus que cinq minutes à rester) (IV)

vous vous êtes contredite plus de cinq fois sans vous en apercevoir. » (IV)

elle ne pouvait pas rester cinq minutes sans éprouver le besoin de les confesser. (IV)

voyant le liftier prêt, dans son désespoir, à se jeter des cinq étages (IV)

avant de partir pour Paris dans cinq minutes, le baron demandât à entendre de la musique. (IV)

on avait perdu cinq minutes à avancer, à reculer. (IV)

Quant à Saint-Mars, jadis (honni soit qui mal y pense !) Saint-Merd, c’est Saint-Medardus, qui est tantôt Saint-Médard, Saint-Mard, Saint-Marc, Cinq-Mars, et jusqu’à Dammas. (IV)

Nous portons d’or à trois fasces bretèchées et contre-bretèchées de gueules à cinq pièces chacune chargée d’un trèfle d’or. Non, celles-là ce sont celles des d’Arrachepel, qui n’étaient pas de notre estoc, mais de qui nous avons hérité la maison, et jamais ceux de notre lignage n’ont rien voulu y changer. Les Arrachepel (jadis Pelvilain, dit-on) portaient d’or à cinq pieux épointés de gueules. (IV)

je joue ce vieux David. — Mais alors vous avez cinq, vous avez gagné ! (IV)

nous nous rendormons pour cinq minutes (IV)

Mlle Noémie s’en alla d’un air contrarié, en les assurant qu’ils n’attendraient pas plus de cinq minutes. Ces cinq minutes durèrent une heure (IV)

il existe peut-être un univers où 2 et 2 font 5 (IV)

Et il est facile à une femme adroite d’avoir l’air de ne pas voir, puis cinq minutes après d’aller vers la personne qui a compris (V)

j’avais appris de la deuxième, dès l’âge de cinq ans, qu’on ne dit pas le Tarn, mais le Tar ; (V)

Cinq ans pouvaient passer sans qu’on entendît « bel et bien » si, pendant ce temps, on ne parlait pas de l’affaire Dreyfus, mais si, les cinq ans passés, le nom de Dreyfus revenait, aussitôt « bel et bien » arrivait automatiquement. (V)

Il avait constaté que des gens, auxquels lui-même n’eût jamais écrit sans cela, ne lui avaient pas répondu cinq minutes après avoir reçu la lettre « pour parler affaires ». (V)

Je lui dis que décidément je n’avais pas besoin d’elle et je lui donnai cinq francs. Aussitôt, s’y attendant si peu, et se disant que, si elle avait cinq francs pour ne rien faire, elle aurait beaucoup pour ma course, elle commença à trouver que son match n’avait pas d’importance. (V)

« Il est venu par hasard cinq minutes ce matin (V)

cette tourbe » (terme désignant pour cinq minutes le petit noyau (V)

elles s’éloignèrent, sauf une que je vis repasser jusqu’à cinq et six fois (V)

cinq minutes ne s’étaient pas écoulées depuis l’algarade (V)

Elle me forçait à lui faire faire des parties terribles, à cinq, à six. » (V)

Lui s’en est seulement souvenu au bout de cinq jours (V)

« Venez dans ma chambre dans cinq minutes pour que je puisse vous voir un peu, mon petit chéri. (V)

des mouvements, des désirs d’elle qui m’eussent été, chez une autre, chez elle-même, cinq ans avant, cinq ans après, si indifférents. (V)

« Elle m’a ramenée comme cela quatre ou cinq fois, peut-être un peu plus, et c’est tout. » (V)

j’avais commandé tout de même les cinq auxquelles elle avait renoncé avec regret (V)

« Je voulais tant aller goûter à cinq heures avec telle personne que j’aime. » (V)

rendre service à celui qui s’est cru cinq minutes votre fiancé. (VI)

Quand je me tuerais dans cinq ans, ce serait fini pour moi (VI)

Au bout de quatre ou cinq fois vous pouvez être sûr qu’il sera renvoyé (VI)

quand je l’ai connu, pour bien dire, il n’y avait pas cinq ans qu’il était naquis ! » (VI)

Il eut une fois l’audace d’en mener une, ainsi qu’Albertine, dans une maison de femmes à Couliville, où quatre ou cinq la prirent ensemble ou successivement. (VI)

la véritable sauce blanche, faite avec du beurre à cinq francs la livre (VI)

à condition de ne pas être en deuil et de ne rester que cinq minutes (VII)

je ne dis pas que Jeanne l’Algérienne ne lui donnait pas quelque chose, mais elle ne lui donnait pas plus de cinq francs, une femme qui était en maison, qui gagnait plus de cinquante francs par jour. (VII)

on inscrivait comme un permis d’imprimer qu’il avait été à la Marne, à Verdun, qu’il avait eu cinq citations, deux fils tués. (VII)

ce sous-lieutenant que j’avais connu avait cinq galons (VII)

j’avais rencontré dans la rue, il y avait quatre ou cinq ans, la vicomtesse de Saint-Fiacre (VII)

elle était décidée à ne donner que cinq roses à Rachel (VII)

Rachel dut attendre plus de cinq minutes avant de réciter la seconde poésie. (VII)

 

Cinquième

Un cinquième (car dans les groupes de quatre on est toujours plus de quatre) s’était joint aux quatre platoniciens qui l’étaient plus que tous les autres. (III)

des petits bourgeois qui faisaient danser au cinquième étage d’un escalier D, palier à gauche (I)

Comme il eût volontiers élu domicile à jamais au cinquième étage de telle maison sordide (I)

la petite couturière retirée, dans le « cinquième » de laquelle il aurait été si heureux de payer plus cher qu’une avant-scène hebdomadaire à l’Opéra (I)

aucun ne se fût pas plus dérangé au cinquième coup qu’au premier (III)

ayant ses petites entrées dans le cinquième du professeur (IV)

je me décidai à tout vendre et me trouvai ne plus posséder que le cinquième à peine de ce que j’avais du vivant d’Albertine. (VI)

Quand tu auras comme moi quinze mois de front et que tu auras abattu ton cinquième avion boche, tu pourras en causer. (VII)

 

6

après avoir vécu plus de six mois en contact quotidien avec moi (I)

elle n’avait jamais reçu une invitation ni une visite de sa jeune cousine la princesse des Laumes, depuis six ans que celle-ci était mariée (I)

« ces côtes funèbres, fameuses par tant de naufrages qu’enveloppent six mois de l’année le linceul des brumes et l’écume des vagues ». (I)

je vis s’avancer cinq ou six fillettes (II)

vous pouviez arriver dîner à cinq, à six, ce n’était pas la viande qui manquait (III)

Je n’aurais pas été étonné qu’il eût fallu ôter plus de six syllabes à cette phrase monstrueuse pour en faire un vers de douze pieds. (III)

il se rappela soudain qu’il n’avait pas dormi depuis six jours (III)

vous connaissez les Sept Princesses ? répondit la duchesse à M. d’Argencourt. Tous mes compliments ! Moi je n’en connais qu’une, mais cela m’a ôté la curiosité de faire la connaissance des six autres. (III)

le mandat télégraphique coûte six francs soixante-quinze (III)

six francs soixante-quinze que vous m’avez retenus sur les trois mille francs que je vous avais prêtés (III)

[Bloch] ne me reparla pas de six mois. (III)

Celui-là, les excuses : « Père de six enfants, j’ai deux maîtresses, etc. » (IV)

le ministre avait tenus six mois (IV)

mon oncle Gilbert a eu mille fois raison, non seulement de faire cette algarade, mais aurait dû en finir il y a plus de six mois avec un dreyfusard avéré. » (IV)

Marie et Gilbert lui ont demandé de rester à souper à leur table avec cinq ou six personnes seulement (IV)

Existences disposées sur cinq ou six lignes de repli (IV)

beaucoup de pays qu’on a laissés remplis de haine pour un peuple et qui, six mois après, ont changé de sentiment et renversé leurs alliances. (IV)

Robert qui modifiait, tous les cinq ou six ans, quelques-unes de ses expressions favorites tout en conservant les principales) (IV)

ce nom, à six reprises que ne séparait presque aucun intervalle (IV)

aux dominos, quand il forçait son partenaire à « piocher » et à prendre le double-six (IV)

le jeune cocher avait déclaré qu’il les ferait tous tomber dans un guet-apens et se faisait fort d’avoir raison d’eux six (IV)

dès qu’il s’agissait de rendre compte à sa Compagnie, il divisait par 6 ce qu’il avait gagné. (IV)

six mois après, vous arrivez à connaître la personne en question (V)

« On les vend six sous la douzaine… » […] « On les vend six sous la douzaine… » (V)

Comme vous soufflez ! Est-ce que vous venez de monter six étages ? » (V)

elles s’éloignèrent, sauf une que je vis repasser jusqu’à cinq et six fois (V)

Elle me forçait à lui faire faire des parties terribles, à cinq, à six.» (V)

c’est qu’il y a six mois, c’est qu’il y a trois mois, quand j’avais encore tant d’amitié pour vous, jamais je n’eusse fait cela. (V)

les précautions de chaque heure que j’avais prises pendant plus de six mois à Paris (VI)

est-il beaucoup plus ridicule, en somme, de regretter qu’une femme qui n’est plus rien ignore que nous ayons appris ce qu’elle faisait il y a six ans que de désirer que de nous-même, qui serons mort, le public parle encore avec ferveur dans un siècle ? (VI)

une conversation qu’Andrée eut avec moi à peu près six mois après celle que j’ai rapportée (VI)

il est inadmissible que tous les six mois on vienne nous réclamer (VI)

Sans remonter même si loin de nous, aux Lucinge, pas plus tard qu’il y a six mois (VI)

des jeunes femmes venues on ne savait trop d’où et qui étaient la fleur de l’élégance, les unes depuis six mois, les autres depuis deux ans, les autres depuis quatre. (VII)

je voyais un pauvre permissionnaire, échappé pour six jours (VII)

Raisonnement d’autant plus stupide que Norpois le refait tous les six mois (VII)

« Par exemple, à vingt-deux ans, en n’ayant encore fait que six mois ce serait fort », criait-il (VII)

les derniers mots que j’avais entendu sortir de sa bouche, il y avait six jours, c’était ceux qui commencent un lied de Schumann (VII)

 

Sixième

les domestiques ne remuaient pas moins dans le « sixième » de notre ancienne demeure (III)

Françoise, après quelques réflexions sur nous, telles que « ils ont sûrement la bougeotte », montait ranger ses affaires dans son sixième (III)

Le sixième jour, maman, pour obéir aux prières de grand’mère, dut la quitter un moment (III)

on promettrait volontiers une fortune au garçon de café qui vous verse un sixième verre d’eau-de-vie (IV)

 

7

le champ ouvert au musicien n’est pas un clavier mesquin de sept notes, mais un clavier incommensurable (I)

après avoir buté contre un énorme porte-manteaux à sept branches (II)

le propriétaire (ou directeur général élu par une société de commanditaires, je ne sais), non seulement de ce palace mais de sept ou huit autres (II)

la Lumière de la Croix sera sept fois plus puissante que celle des astres ; (II)

les sept ciels de la physique chrétienne (II)

je trouve successivement dans la durée en moi de ce même nom sept ou huit figures différentes (III)

Lancés comme par une fronde ils me semblèrent être au moins au nombre de sept. (III)

cela s’appelle les Sept Princesses.

Les Sept Princesses, oh ! oïl, oïl, quel snobisme ! […] — Ah! vous connaissez les Sept Princesses ? […] — Vous parliez des Sept Princesses, duchesse […] Non, nous ne vous accusons pas d’être pour quoi que ce soit dans les Sept Princesses. […] vous ne parlez pas le même langage que l’auteur des Sept Princesses […] Mais les Sept Princesses ! (III)

une cousine germaine de ma grand’mère, en proie à une affection nerveuse, était restée sept ans cloîtrée dans sa chambre à coucher (III)

— Sept petites bouchées, s’écria Oriane. Alors c’est que nous serons au moins huit ! »

Au bout de quelques instants, la princesse ayant compris laissa éclater son rire comme un roulement de tonnerre. « Ah ! nous serons donc huit, c’est ravissant ! […] je ne me rappelle pas avoir dit cela. Et si je l’ai dit, c’était pour flatter ma cousine, car si elle avait sept bouchées, les bouches, si j’ose m’exprimer ainsi, devaient dépasser la douzaine. » (III)

je buvais l’un après l’autre sept à huit verres de porto. (IV)

le géant aux bottes de sept lieues (IV)

bien qu’elle fût vraisemblablement ignorante de l’antiphonaire et des sept tons qui symbolisent, quatre les sciences du quadrivium et trois celles du trivium. (V)

Ainsi c’était plus de sept heures de suite qu’Albertine avait été seule, livrée à elle-même. […] elle avait passé sept heures sur lesquelles je ne saurais jamais rien (V)

Et un chant perçait déjà l’air, chant de sept notes (V)

« Mais il ne faudrait pas que l’Archange me demandât, comme à Daniel, de patienter « sept semaines et soixante-deux semaines » (V)

C’était sur un pied de plus d’un demi-million annuel que nous allions vivre. Pourrais-je le soutenir plus de sept ou huit ans ? (VI)

Basin avait alors sept ans (VII)

il redisait cela, sept à huit fois par jour devant le même auditoire habituel (VII)

Le pauvre petit Vaugoubert, le fils de l’ambassadeur, a été sept fois blessé avant d’être tué (VII)

la lettre, restée dans un coffre avec les objets qu’il léguait à quelques amis, était restée là sept ans, sept ans pendant lesquels il avait entièrement oublié Morel. (VII)

Voilà le 7 qui sonne encore. Ils disent qu’ils sont malades. Malades je t’en fiche, c’est des gens à prendre de la coco, ils ont l’air à moitié piqués, il faut les foutre dehors. A-t-on mis une paire de draps au 22 ? Bon, voilà le 7 qui sonne encore, cours-y voir. (VII)

 

Septième

— Oh! ce n’est pas grave, ce n’est que la septième fois, dit le duc (III)

 

8

Huit jours avant les Rogations ! (I)

on n’est jamais plus de huit à table, répondit Swann (I)

se rappelant le chiffre de huit convives : « Sont-ce des déjeuners intimes ? » demanda-t-il vivement avec un zèle de linguiste plus encore qu’une curiosité de badaud. (I)

ce n’est pas vous qui garderez le lit huit jours ! (I)

Michel-Ange passant huit mois dans les montagnes de Carrare (II)

On découvre un trait génial du jeu de la Berma huit jours après l’avoir entendue (II)

pas plus tard qu’il y a huit jours je mets sur Lohengrin la ministresse de l’Instruction publique (II)

Vous ne voulez pas dîner de mercredi en huit avec nous […] « Qui pensez-vous qu’il y aura de mercredi en huit ? (II)

une immense victoria à huit ressorts (II)

si je pouvais seulement trouver huit jours pour aller prendre le frais (II)

Je m’en acquitte pour huit, il en viendra d’autres… ; (II)

le propriétaire (ou directeur général élu par une société de commanditaires, je ne sais), non seulement de ce palace mais de sept ou huit autres (II)

pendant que ces folles font les enfants de huit ans. » (II)

à son retour de chez sa tante, huit jours plus tard (II)

je trouve successivement dans la durée en moi de ce même nom sept ou huit figures différentes (III)

— Nous allons quelquefois à l’Opéra, quelquefois aux soirées d’abonnement de la princesse de Parme, c’est tous les huit jours (III)

Il ne me reparla pas de huit jours quand il apprit que j’avais suivi une ligne de conduite différente. (III)

tu pourras avoir dans huit jours tous les regrets du monde (III)

celles-ci laisseraient immédiatement leur écritoire et feraient atteler pour huit heures. (III)

Comme on le présente dans huit jours… (III)

huit jours avant de se présenter au Cercle ! (III)

un silence de huit jours lui paraissait vite provenir d’une froideur voulue. (III)

Sur dix jeunes gens, huit sont de petites fripouilles (III)

depuis huit ans, vous m’entendez bien, tous les jours que Dieu a faits, sur le coup de 3 heures, il est ici (III)

— Sept petites bouchées, s’écria Oriane. Alors c’est que nous serons au moins huit ! »

Au bout de quelques instants, la princesse ayant compris laissa éclater son rire comme un roulement de tonnerre. « Ah ! nous serons donc huit, c’est ravissant ! (III)

« Si j’avais su ! » exclamation dont la stupidité l’avait empêché de dormir pendant huit jours. (III)

Je fus frappé au même instant par la vue d’un chapeau haute forme « huit reflets » sur une chaise (III)

Dans huit jours il sera plus gaillard que moi. (III)

je ne vous demande pas cela pour dans huit jours (III)

M. de Guermantes […] décida d’avancer de huit jours la cure d’eaux qu’il devait faire. (IV)

sa vieille calèche à huit ressorts attelée de deux chevaux. (IV)

jusqu’à cet oiseau rare, n’avait pas pu en trouver un qui ne se fît renvoyer en moins de huit jours (IV)

que j’y aille demain, après-demain, dans huit jours, dans quinze jours, cela fera toujours l’affaire. (IV)

je buvais l’un après l’autre sept à huit verres de porto. (IV)

vous ne dormirez pas de huit jours, mais ce n’est pas notre affaire. » (IV)

il était difficile de répondre, ne sachant pas qui avait pu venir passer huit jours (IV)

le comte X… qui ne l’était que depuis huit jours (IV)

Quand il eut écrit huit pages : « Puis-je vous demander un grand service ? me dit-il. (IV)

« C’est juste huit jours après que le directeur a découpé lui-même les dindonneaux. » (IV)

il me demanda si, en tous cas, « je ne pourrais pas remettre mon départ à huitaine » (IV)

« Huit sous mon oignon » (V)

huit jours après le retour d’Albertine et du chauffeur (V)

Oui je l’ai rencontrée, il y a huit jours, à quelques pas de la maison. (V)

j’ai vu que vous vous mettiez à rire à l’arrivée, avec huit jours de retard, des cartes postales. (V)

Cela n’a rien de pressé, dans trois jours, dans huit jours, quand vous voudrez (V)

M. de Cambremer nous avait demandé si nous ne pouvions pas « remettre à huitaine ». (V)

(c’était dans huit jours qu’elle devait essayer les nouvelles robes de Fortuny) (V)

Je songeais seulement qu’il faudrait revenir goûter là, d’ici une huitaine (V)

Puis je me rappelai tout d’un coup que depuis huit jours j’avais par moments été pris de peurs paniques que je ne m’étais pas avouées. (VI)

c’était parce que je voulais absolument qu’elle revînt dans les huit jours que je lui disais : « Adieu pour toujours » ; (VI)

C’était sur un pied de plus d’un demi-million annuel que nous allions vivre. Pourrais-je le soutenir plus de sept ou huit ans ? (VI)

elle pouvait maintenant, depuis déjà huit jours, détruisant les précautions de chaque heure que j’avais prises pendant plus de six mois à Paris, se livrer à ses vices (VI)

ma folie m’apparut d’avoir laissé Albertine huit jours dans ce lieu maudit (VI)

quand on a lu la lettre que j’ai eue il y a huit jours sous les yeux et où elle mentait avec une telle perfidie, rien, même les plus belles actions du monde, ne peut effacer le souvenir de cela. » (VI)

Ainsi Sainte-Beuve, le lundi, pouvait se représenter Mme de Boigne dans son lit à huit colonnes (VI)

Il n’y avait que huit jours à attendre. (VI)

il redisait cela, sept à huit fois par jour devant le même auditoire habituel (VII)

La bataille de Méséglise a duré plus de huit mois (VII)

« On n’a pas de nouvelles du grand Julot. Sa marraine n’a pas reçu de lettre de lui depuis huit jours (VII)

il s’installait derrière la glace de ce monocle dans une position aussi hautaine, distante et confortable que si ç’avait été la glace d’un huit ressorts (VII)

(Il me prend par le bras : « Je l’ai entendue huit fois, etc… ») (VII)

la nouvelle précédente s’étant évanouie au bout de huit jours (VII)

je fermais les yeux, ne devant plus que végéter pour huit jours. (VII)

 

Huitième

moi c’est la huitième fois que je l’entends, et je vous jure bien que ce n’est pas la dernière. » (VII)

 

9

l’encens est le parfum de la mer, mais aussi de la belle Dikè, de Thémis, de Circé, des neuf Muses, d’Éos, de Mnémosyne, du Jour, de Dikaïosunè.  (IV)

Ses mouvements de tête, de cou, de jambes, eussent été gracieux s’il eût eu encore neuf ans (IV)

 

Neuvième

comme si dans la Neuvième il disait : nous n’entendrons que le finale (I)

Mme Verdurin qui tenait la Ronde pour le plus grand chef-d’œuvre de l’univers avec la Neuvième et la Samothrace (I)

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et