Une librairie new yorkaise nommée Albertine

Une librairie new yorkaise nommée Albertine

 

Les Américains goûtent Proust à toutes les sauces…

J’ai déjà eu l’occasion de saluer la fascination que l’écrivain français exerce sur les Etats-Uniens (nombreux blogues dédiés, références multiples — pas plus tard qu’hier un article d’un obscur journal californien… (voir la chronique Proust père du marketing olfactif).

 

Et voilà ce que je découvre ce week-end sur archimag.com

257 Logo Archimag

 

Je n’ai pas changé une ligne :

 

Albertine, la nouvelle librairie française de New York

Les services culturels de l'Ambassade de France à New York (Photo Ambassade de France)

Les services culturels de l’Ambassade de France à New York (Photo Ambassade de France)

 

La nouvelle librairie proposera une sélection généraliste de 14 000 ouvrages.

Depuis 2009 et la fermeture de la librairie française du Rockfeller Center, il était difficile de trouver des livres en français à New York. A partir du 27 septembre cela deviendra à nouveau possible avec l’ouverture d’une nouvelle librairie située dans les locaux des services culturels de l’Ambassade de France. Baptisée Albertine, en référence aux « jeunes filles en fleur » de l’œuvre de Marcel Proust, elle se trouve à proximité du Metropolitan Museum au croisement de la 5e avenue et de la 79e rue.

Dotée d’une superficie de 150 m², Albertine proposera une sélection généraliste de 14 000 ouvrages. La production francophone sera bien entendu très largement représentée mais il sera également de trouver des livres en anglais sur la France. « Aux Etats-Unis, l’offre en librairie de livres étrangers est de 3 %. En France, elle est d’environ 50 %. C’est presque une mission publique de vendre des livres d’auteurs français traduits en anglais » estime François-Xavier Schmidt le directeur de la nouvelle librairie.

L’agencement d’Albertine a été confié à l’architecte et décorateur Jacques Garcia. Son inauguration aura lieu le 26 septembre prochain en présence de Laurent Fabius ministre des Affaires étrangères.

 

Message personnel :

Marcelita Swann, y serez-vous ?

Pouvez-vous y saluer les organisateurs de ma part ?

Merci.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

3 comments to “Une librairie new yorkaise nommée Albertine”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Bof, la bibliothèque nationale de Belgique s’appelle l’Albertine depuis bien plus longtemps… Mais je dois concéder que ce n’est pas en hommage à Marcel 🙂

  2. Je salue l’antériorité, mais prends note de votre tact.
    Hommage à toutes les Albertine sous le patronage de mon premier visiteur identifié comme Belge.

  3. Dear Patrice~
    Horrors! Please forgive me, as I missed this post.

    I did go to the opening of ALBERTINE Books in French and English, and I have returned many times (if the lectures are in English).

    Last Saturday, I went to see Elyane Dezon-Jones read from her children’s book, « Le Fantôme du Petit Marcel. » http://albertine.com/events/in-search-of-little-marcel/
    Elyane is Bill Carter’s true friend and a gracious soul. Naturally, I had to buy several books! 😉

    Here are the events at ALBERTINE:
    http://albertine.com/events/

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et