Vacuité des mondanités (2)

Vacuité des mondanités (2)

 

Le grand monde n’est pas forcément le monde bon, comme le titre de la chronique le laisse penser.

 

Devant Swann à l’article de la mort, le général de Froberville se fend d’une réflexion bien sentie. Ainsi que demandé dans la chronique d’hier, que va donc lâcher ce vieil aristocrate à monocle, raseur vaniteux, au milieu des invités de la marquise de Saint-Euverte ?

 

Voici la bonne réponse, telle que racontée dans Du côté de chez Swann :

*—Tiens, vous voilà, mais il y a des éternités qu’on ne vous a vu, dit à Swann le général qui, remarquant ses traits tirés et en concluant que c’était peut-être une maladie grave qui l’éloignait du monde, ajouta : « Vous avez bonne mine, vous savez ! »

 

Froberville n’exprime aucune sincérité malgré les liens étroits qui unit les deux hommes. En représentation, le militaire s’affiche mondainement jugulaire-jugulaire. Il est ici pour paraître, pas pour laisser apparaître des sentiments.

Les autres propositions n’étaient pas totalement inventées, calquées pour la plupart sur des mots du général lors de la même soirée :

*C’est à propos de Mme de Cambremer qu’il déclare : « Elle est jolie à croquer », et encore : « Dites donc, Swann, j’aimerais mieux être le mari de cette femme-là que d’être massacré par les sauvages, qu’en dites-vous ? »

*C’est en réponse à la princesse de Laumes (la duchesse de Guermantes) et à propos des Iéna, de la noblesse d’empire qu’il parle d’une réception favorable : « Ils me recevraient peut-être très mal! dit la princesse. […]

« Ah ! princesse, vous savez bien qu’ils ne se tiendraient pas de joie… »

*C’est à la même qu’il remarque : «  Avez-vous remarqué quelle affreuse mine il a ? »

*En revanche, il ne dit rien de son monocle que le Héros, lui, estime qu’il est « resté entre ses paupières comme un éclat d’obus dans sa figure vulgaire ».

*La dernière réponse est inventée, quand elle aurait dû être la plus pertinente…

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Divertissement/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Vacuité des mondanités (2)”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Mais j’ai donc pratiquement tout bon ! En tout cas, bravo à vous et merci pour toutes ces petites énigmes proustiennes !

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et