Une seule lettre vous manque…

Une seule lettre vous manque…

 

Les anti Sainte-Beuve ont raison et le proustiste se sent bien seul à vouloir voir partout des références réelles aux créations proustiennes.

Ainsi, ce matin, il s’est baladé en voiture dans les environs d’Illiers-Combray. Vers l’ouest, il a trouvé à un carrefour deux pancartes qui lui ont rappelé quelque chose :

*Vieuvcq pancarte *Méréglise pancarte

 

 

 

 

 

Voulant en avoir le cœur net, il a fait demi-tour mettant fin à une promenade prometteuse. Il s’est précipité sur sa Pléiade et a cherché, cherché. Enfin, il a cru trouver dans les noms de deux villages de Du côté de chez Swann, l’un célébré pour son « clocher retardataire » qui rejoint les deux de Martinville, l’autre pour ressembler à un pays idéal.

 

La preuve ?

* Seuls, s’élevant du niveau de la plaine et comme perdus en rase campagne, montaient vers le ciel les deux clochers de Martinville. Bientôt nous en vîmes trois : venant se placer en face d’eux par une volte hardie, un clocher retardataire, celui de Vieuxvicq, les avait rejoints.

*Le côté de Méséglise avec ses lilas, ses aubépines, ses bluets, ses coquelicots, ses pommiers, le côté de Guermantes avec sa rivière à têtards, ses nymphéas et ses boutons d’or, ont constitué à tout jamais pour moi la figure des pays où j’aimerais vivre…

 

Mais, ainsi que vous le constatez, les sens du proustiste ont été altérés. Il n’y a rien à voir entre littérature et vraie vie. Où est le « x » dans le village réel ? De même, qu’est-ce que ce « s » se substituant au « r » ?

 

On n’est jamais assez attentif !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et