Fiche — Chasseur curieux, un (Paris)

Tags :

Chasseur curieux, un [IV]

Membre du personnel hôtelier

 

Personnage fictif.

 

Il travaille dans un hôtel parisien.

 

 

Son métier consiste à fermer (mais sans doute aussi ouvrir) les portières des voitures devant l’établissement où Charlus est descendu quelques jours pour cause de travaux chez lui.

Il tape dans l’œil du baron, qui le trouve « curieux », mais il résiste à ses avances. Exaspéré, le client offre beaucoup d’argent pour qu’il vienne ne serait-ce que discuter cinq minutes dans sa chambre. Rien n’y fait. Dégoûté, Charlus finit par sortir par derrière afin de ne pas voir ce qu’il appelle « la frimousse de ce petit drôle ».

Les différents intercesseurs sollicités, un garçon d’étage, le concierge de jour et celui de nuit, font capoter les projets du baron, qui affirme depuis qu’il repousserait le chasseur en vomissant si on le lui amenait sur un plateau.

 

 

*[Charlus au Héros :] quand on répara mon hôtel, pour ne pas faire de jalouses entre toutes les duchesses qui se disputaient l’honneur de pouvoir me dire qu’elles m’avaient logé, j’allai passer quelques jours à l’«hôtel», comme on dit. Un des garçons d’étage m’était connu, je lui désignai un curieux petit «chasseur» qui fermait les portières et qui resta réfractaire à mes propositions. À la fin exaspéré, pour lui prouver que mes intentions étaient pures, je lui fis offrir une somme ridiculement élevée pour monter seulement me parler cinq minutes dans ma chambre. Je l’attendis inutilement. Je le pris alors en un tel dégoût que je sortais par la porte de service pour ne pas apercevoir la frimousse de ce vilain petit drôle. J’ai su depuis qu’il n’avait jamais eu aucune de mes lettres, qui avaient été interceptées, la première par le garçon d’étage qui était envieux, la seconde par le concierge de jour qui était vertueux, la troisième par le concierge de nuit qui aimait le jeune chasseur et couchait avec lui à l’heure où Diane se levait. Mais mon dégoût n’en a pas moins persisté, et m’apporterait-on le chasseur comme un simple gibier de chasse sur un plat d’argent, je le repousserais avec un vomissement.  (IV, 9)

 

 


CATEGORIES : Personnage fictif, Personnel hôtelier/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et