Extrêmement ou excessivement ?

Extrêmement ou excessivement ?

 

L’un, c’est très ; l’autre, c’est trop.

Sans jouer les puristes, on a le droit (le devoir même) de s’agacer devant l’utilisation identique des adverbes « extrêmement » et « excessivement ». C’est devenu la règle de ne plus distinguer l’un de l’autre, or ils ne sont pas synonymes. En un mot, il y a excès d’excessivement.

Ce n’est pas parce qu’il s’appelle Marcel Proust que notre auteur peut s’autoriser cette confusion. Il est tout aussi exaspérant. Et si l’on s’avisait de me reprocher de vouloir fendiller la statue du maître, j’opposerais la critique que le Héros fait lui-même à Albertine (dans À l’ombre des jeunes filles en fleurs) de « se servir de l’adverbe « parfaitement » au lieu de « tout à fait ».

 

Dans À la Recherche du Temps perdu, il y a soixante-et-onze « extrêmement » et vingt-quatre « excessivement ». Comme vous pouvez le constater, il n’y a pas toujours de logique dans le choix de l’un ou de l’autre. Pour ne prendre qu’un exemple, je doute qu’il ait voulu fustiger les personnages dont il écrit huit fois qu’ils sont « excessivement » riches.

 

Jugez plutôt :

 

I

*(6) il fut extrêmement froid pour moi / Il était extrêmement précis pour une recette de cuisine / Elle serait extrêmement ennuyée / des personnes (extrêmement nombreuses quoi qu’en pensent les gens du monde / je l’ai trouvé extrêmement bête / l’esprit de Swann était extrêmement apprécié /

*(2) d’une respectable famille bourgeoise excessivement riche et entièrement obscure / elle avait le visage excessivement rouge comme chaque fois qu’elle venait de manger

 

II

*(19) elle est du style roman, qui est déjà par lui-même extrêmement froid / je me serais cru déshonoré en parlant de Noël et je ne disais plus que Christmas, ce que mon père trouvait extrêmement ridicule / il vous avait trouvé extrêmement intelligent / cet homme pervers et qui n’appréciait pas M. de Norpois, m’avait trouvé extrêmement intelligent / Il a dit aux Swann qu’il m’avait trouvé extrêmement intelligent / fait succéder à un premier état, un second extrêmement identique / étant extrêmement riche / sa mise extrêmement soignée / en faveur de l’intelligence et de la sensibilité qu’on devinait extrêmement vives / il est extrêmement blagueur / Bloch jeune fut extrêmement fier / ces filles (dont l’attitude suffisait à révéler la nature hardie, frivole et dure), extrêmement sensibles / je m’intéressais extrêmement au golf et au tennis / C’est très curieux, et du reste extrêmement sauvage aussi / ces températures extrêmement élevées / un ton extrêmement froid / elle est aussi extrêmement littéraire / Andrée était extrêmement riche / Andrée était extrêmement gentille / lui-même extrêmement froid /

*(4) Swann a une tante excessivement riche et admirablement posée / Lady Israels, excessivement riche / Bloch était devenu excessivement rouge / M. et Mme d’Ambresac qui avaient une petite villa à Balbec, et excessivement riches, menaient une vie des plus simples /

 

III

*(8) Un numéro du programme me fut extrêmement pénible / il est extrêmement bien élevé / les personnes extrêmement bien élevées, c’est si rare  / un jeu qui coûte extrêmement cher / je suis extrêmement rhumatisant et enrhumable, je viens de prendre trop d’exercice / Il était extrêmement Guermantes / Il était extrêmement Guermantes / il est extrêmement jeune / le duc qui se croyait extrêmement moderne /

*(6) Ma tante a épousé par amour un M. Thirion, d’ailleurs excessivement riche / la ravissante fille d’une autre princesse de Luxembourg, excessivement riche parce qu’elle était la fille unique d’un prince à qui appartenait une immense affaire de farines / La reine est ravissante, excessivement douce et bornée / Vous ne verrez là que des gens excessivement comme il faut et très ennuyeux  / Il y a des correspondances excessivement curieuses / la comtesse que M. de Guermantes m’avait prévenu être excessivement forte en littérature

 

IV

* (17) une cloison extrêmement mince / cette protection qu’étendait sur moi cette phrase d’apparence stupide et d’intention délicate était extrêmement fragile / une petite dame brune, extrêmement jolie / composée de personnalités fort différentes, plusieurs extrêmement médiocres / si la femme qu’il avait épousée était parente très véritable des Guermantes, c’en était une aussi extrêmement pauvre / [une maison de passe selon Bloch :] « extrêmement purée, le paradis du pauvre » / cette idée d’une illégalité possible dans la conduite du procès m’était extrêmement pénible  / Certaines choses étaient extrêmement agaçantes chez ce liftier / un œil extrêmement enflé / La dame avait l’air extrêmement digne / ses idées se ramenaient en réalité à deux ou trois, extrêmement courtes / pas la moindre parenté avec lui, ou extrêmement lointaine / le renvoi du jardinier, auquel la vieille propriétaire au contraire tenait extrêmement / Ces goûters n’étaient pas extrêmement nombreux / Réduit à une vie extrêmement modeste, presque misérable / Il est extrêmement dreyfusard / Bloch, qui avait paru lui plaire extrêmement /

*(4) je ne tiens pas excessivement à le voir / des opinions entièrement opposées aux miennes. Or, il m’eût été excessivement pénible que vous les professiez devant moi / Tiche était surtout excessivement bête / c’est excessivement malsain ; quand vous aurez pincé une fluxion de poitrine, ou les bons petits rhumatismes des familles, vous serez bien avancé ? /

 

V

*(8) la pâtissière, d’ailleurs extrêmement grande / Elle était devenue extrêmement intelligente / un accent que je ne lui connaissais pas, paysan, refoulé d’habitude, et extrêmement étrange / Morel était extrêmement poltron / à l’aide de raisonnements faux, mais extrêmement subtils / une famille extrêmement ancienne / je sais que vous n’aimez pas extrêmement ce genre de réunion / assez fière. Elle passait même pour l’être extrêmement /

*(3) un homme excessivement riche a toujours des vêtements nouveaux / Bien souvent, un homme excessivement riche a toujours un même veston râpé / Chez Dostoïevski je trouve des puits excessivement profonds /

 

VI

*(3) Swann, d’abord, était extrêmement riche / je m’en tirai avec un savon extrêmement violent / Une femme menteuse, avec un truc extrêmement simple, peut leurrer /

*(1) je l’avais rencontré et il avait été, contrairement à son attitude à Balbec, excessivement aimable, même affectueux avec moi,

 

VII

*(9) les tours du Trocadéro qui semblaient si proches des degrés de turquoise devaient en être extrêmement éloignées comme ces deux tours de certaines villes de Suisse qu’on croirait dans le lointain voisines avec la pente des cimes / le violoniste tordant dans son visage pour un aveu qui lui coûtait sans doute extrêmement, / J’avais d’autre part extrêmement soif. / Ils n’étaient pas des vieillards, mais des jeunes gens de dix-huit ans, extrêmement fanés. / les images que nous voyons assemblées quelque part, sont généralement le reflet, ou d’une façon quelconque l’effet, d’un premier groupement assez différent quoique symétrique d’autres images extrêmement éloigné du second. / je suis extrêmement flattée si je suis pour quelque chose / Je finis par comprendre qu’un homme énorme, extrêmement grand, extrêmement fort, avec des cheveux tout blancs, que je rencontrais un peu partout et dont je n’avais jamais su le nom était le mari de Mme St-Euverte. / Il fut alors extrêmement difficile de faire croire aux générations nouvelles que les parents de cet obscur ménage avaient eu une grande situation. /

*(3) Il est possible que Morel, étant excessivement noir, fut nécessaire à Saint-Loup comme l’ombre l’est au rayon de soleil. / « C’est excessivement désagréable, ce sont des choses qui ne devraient pas arriver, vous savez que je déteste çà et vous ferez si bien que je ne remettrai plus les pieds ici »/ des femmes excessivement chic /

 

Excessivement est à consommer avec modération.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et